Lille pour démarrer après la C1, Sagnol et ses débuts, Nice et Toulouse pour se roder

Trois matchs et un objectif commun : gagner les premiers points. Lille reçoit le promu Metz pour donner confiance après leur qualification pour les barrages de la Ligue des Champions, Bordeau et Sagnol feront face à Montpellier, pendant que Nice et Toulouse s'opposent pour une affiche serrée.

Lille pour démarrer après la C1, Sagnol et ses débuts, Nice et Toulouse pour se roder
Corchia, Sagnol, Digard : les hommes probables de ces trois rencontres

Lille démarre face à Metz, le nouveau de l'Elite

Le LOSC a bien négocié son début de saison, avec la double victoire en tour préliminaire de la Ligue des Champions contre le Grasshopper de Zurich. Pourtant, les Lillois arrivent sans véritable garantie. Les mondialistes sont arrivés, et ont joué, dont Enyeama, qui a été très bon contre les Suisses, mais c'est offensivement que Lille manquent de ressources. Si Divock Origi, le prodige belge pourrait débuter, ainsi que le très bon Sébastien Corchia, René Girard ne veut pas se laisser prendre dans le piège. En face, le FC Metz retrouve l'élite, après six ans d'absence, mais son mercato est silencieux, puisque le club messin est le plus petit budget de Ligue 1. Il faudra donc compter sur les petites perles du centre de formation pour aller titiller et démarrer de la meilleure façon, une saison promise à l'objectif de maintien. Les Messins pourront compter sur Juan Falcon, nouvel attaquant de Metz, en remplacant de Diafra Sakho, meilleur buteur du FC Metz avec 20 buts, l'an passé en Ligue 2. Si le LOSC part largement favori, les Messins devront jouer comme Reims contre le PSG, hier soir, c'est-à-dire jouer avec envie.

© eurosport.fr

Bordeaux se déplace à Montpeller pour le premier test de Willy Sagnol

Les Girondins de Bordeaux seront-ils à la hauteur dès le premier match ? Les Girondins, façonnés par leur nouvel entraîneur Willy Sagnol devront montrer un autre visage que celui proposé depuis plusieurs années, celui d'un spectacle morose, avec peu de buts. Désormais, Willy Sagnol veut du spectacle, des buts. Pour cela, et malgré une campagne de pré-saison mitigée (2 victoires, 2 nuls, 1 défaite), les Girondins devront faire sauter le verrou d'une équipe montpellieraine, réputée, elle-aussi pour son jeu tactique. Pour cela, l'ancien défenseur du Bayern Munich pourra compter sur un groupe jeune, et des cadres expérimentés (Jussie, Planus, Saivet, Traoré). En face, le Montpellier de Roland Courbis a vécu une saison stressante, avec un maintien lors des dernières heures de la Ligue 1. Désormais, l'objectif du champion de France 2012 serait de jouer la première partie de tableau. Contre Bordeaux, l'équipe montpellieraine est encore soumise à des interrogations : avec seulement deux matchs de préparation joués et deux matchs nuls, le Montpellier Hérault Sport Club n'a pas réellement rassurer ses fans sur le dossier du mercato estival : exit Rémy Cabella, Mbaye Niang, mais avec Stambouli, Montpeller est en train de perdre ses forces vives. Et contre un club comme Bordeaux, qui promet des buts, Montpellier peut se rassurer en cas de victoire, ou déjà tronquer sa saison en cas de défaite.

© foot01.com

Claude Puel et Nice en opération séduction contre Toulouse

A l'Allianz Riviera, l'OGC Nice aura des choses à se faire pardonner. Annoncé l'an passé comme possible candidat à l'Europe, les Niçois ont attendu la dernière journée pour se maintenir. Un comble pour Claude Puel, et un effectif où trône plusieurs cadres. Les matchs amicaux de pré-saison ont encore accentuer la pression sur les épaules de Claude Puel : 4 défaites, 2 nuls, 0 victoire. Pas de quoi commencer de belle manière la saison. Surtout que l'ancien entraîneur de Lyon devra faire sans Souleymane Diawara, le défenseur sénégalais tout juste arrivé, et encore trop juste physiquement, tout comme Julien Vercauteren, le milieu belge. Dans le rayon des bonnes nouvelles, Didier Digard sera de retour. Après un dernier match amical contre le FC Barcelone (1-1), Nice peut démarrer avec un capital confiance minimal mais pas nul. Surtout qu'en face, le Toulouse FC est aussi en rodage, après les départs de Serge Aurier et Clément Chantôme (retourné à Paris après son prêt). Leur victoire en amical contre l'Athletic Bilbao a fait poiussé des ailes aux hommes d'Alain Casanova. La stabilité entreprise au Téfécé devrait annoncer une belle saison toulousaine, alors que le club de la Ville Rose a gardé son serial-buteur Wissam Ben Yedder, auteur de 17 buts l'an passé. Dans le type de match serré, ce Nice - Toulouse nous servira ! 

© football365.fr