Multiplex Ligue 1 : Le spectacle était au rendez-vous

Toulouse et Caen qui nous offrent le match de cette 6ème journée, Metz qui s'impose brillamment contre Bastia, Reims qui obtient une victoire précieuse à Lorient et Nice qui se réveille trop tard à Nantes, retour sur un multiplex prolifique et spectaculaire.

Multiplex Ligue 1 : Le spectacle était au rendez-vous
Multiplex Ligue 1 : Le spectacle était au rendez-vous ©sports24.lefigaro.fr

Après la belle performance de l'Olympique de Marseille, le multiplex de cette 6ème journée de Ligue 1 nous a offert de l'intensité et du rythme. Vainqueurs contre Bastia et à Lorient, Metz et Reims sont les grands gagnants de ce samedi soir. A l'inverse, Nice est le grand perdant de la soirée. Retour sur le spectacle haletant que nous aurons offert les quatres matches de 20h00.

Metz - Bastia : 3 - 1

©20minutes.fr

Pour le premier match de Florent Malouda sous leurs couleurs, les metzins ont frappé fort en réalisant l'une des meilleures opérations de cette 6ème journée. S'ils avaient perdu un point précieux à nice en toute fin du temps aditionnel, les hommes de Cartier se sont rattrapés en dominant et battan Bastia. Guidés par un but dès la 14ème minute de jeu de Krivets, les Grenats ont réalisé un match solide. Après l'égalisation d'Ayité à la 42ème minute, Metz a ainsi été efficace offensivement, agressant leur adversaire bastiais et acculant sa défense. Fautif la semaine dernière à l'Allianz Riviera, Milan s'est rattrapé en redonnant l'avantage à ses coéquipiers à la 64ème minute de jeu en battant Areola de près après une erreur défensive corse tandis que Falcon aggrava le score à la 74ème minute de jeu. Portés par un très bon Krivets et un précieux Malouda au milieu du terrain, les metzins s'imposent logiquement face à Bastia, malgré un petit coup de mou après l'ouverture du score. Toujours invaincu à Saint-Symphorien, le FC Metz pointe à la 9ème place du championnat au soir de cette première partie de la 6ème journée.

Lorient - Reims : 0 - 1

Après une belle victoire contre Toulouse la semaine dernière, Reims a enchainé ce samedi soir en s'imposant à Lorient au terme d'un match fermé et tendu. Toutes deux en 4-4-2 à plat, les deux équipes se sont neutralisés et ont eu du mal à emballer la partie. Très bas, le bloc lorientais n'a jamais réussi à contrer son adversaire reimois et à lancer ses attaques de loin tandis que les hommes de Vasseur n'ont pas su mettre le rythme nécessaire pour contourner la défense des Merlus. Mais plus volontaires, les coéquipiers de Bourillon ouvrirent le score à la 72ème minute de jeu grâce à Moukandjo à la reprise d'un bon centre de Fortes. Un but cependant entaché d'une position de hors-jeu. Peu importe, Reims obtient sa deuxième victoire de la saison et enchaine avec un nouveau match solide. Le 4-4-2 semble convenir aux individualités rémoises qui se montrent efficaces et sereines dans ce nouveau système. Vasseur est en train de réussir son pari.

Nantes - Nice : 2 - 1

©ouest-france.fr

A l'image de Metz et Reims, Nantes a également réalisé une belle opération lors de ce multiplex en s'imposant 2 buts à 1 face à Nice à la Beaujoire. Grâce à cette victoire, les Canaris pointent ainsi à la cinquième place du championnat. Face à un OGC Nice en 5-4-1, les nantais n'ont pas eu de soucis à mettre du rythme et à trouver des espaces dans le camp adverse. Débordée, la défense niçoise craqua dès la 9ème minute de jeu suite à une réalisation contre son camp d'Amavi subissant la pression de Djiloboji sur un corner. Nantes continua alors sur son rythme, profitant des failles défensives du dispositif niçois et vint marquer le but du break à la 43ème grâce à Shechter qui traversa tout le terrain sans opposition avant d'aller battre Hassen. Au prix de multiples changements tactiques, le match se rééquilibra en seconde période, après de nombreuses occasions nantaise avant l'heure de jeu. Nice mis alors la pression sur les buts de Dupé mais ne trouva la faille à la 70ème grâce à Amavi, à la reprise d'un corner de Bauthéac. Mais impuissants et inefficaces offensivement, les hommes de Puel n'eurent pas les moyens d'égaliser. Victoire précieuse de Nantes qui aura écrasé ce match durant les 60 premières minutes.

Toulouse - Caen : 3 - 3

©footmercato.net

Mais le match de la soirée eut lieu au Stadium de Toulouse entre le TFC et Caen. 6 buts, un scénario haletant et de nombreux rebondissements, voilà les ingrédients d'un des premiers gros matches de la saison. Alors que Toulouse dominait, c'est Caen qui a ouvert le score à la 7ème minute de jeu grâce à Florian Raspentino. Mais Toulouse revint dans le match dès la 21ème grâce à un pénalty de Ben Yedder après une faute de Vercoutre. Le rythme n'aura pas faibli jusqu'à la fin de la première période entre une équipe toulousaine investie et volontaire et une équipe cannaise regroupée mais efficace en contre. En seconde période, les deux équipes vont se répondre à coup d'occasions et d'offensives tranchantes avant que Nangis ne redonne l'avantage au Stade Malherbe à la 76ème. Le début d'une fin de match folle. A la faute sur Ninkov, Appiah concéda un deuxième pénalty que Regattin transforma à la 83ème minute. Sur coup-franc à la 86ème, Jean Calvé vint répondre en donnant une fois de plus l'avantage à ses coéquipiers. Mais dans la foulée, Ninkov égalisa une fois de plus. Passionnant. Un finish aussi fou qu'haletant pour un match ouvert entre deux équipes qui concédent leur premier match nul de la saison. Mais peu importe, le spectacle offert restera longtemps dans les esprits.

Emputé d'un match suite à une semaine de Coupe d'Europe, le multiplex a néanmoins offert de magnifiques parties, disputées et globalement intenses. A l'image d'une 6ème journée bien plus réjouissante que la 5ème...