U20 : Des Bleuets revigorés et pragmatiques

L'Équipe de France U20 avait rendez-vous cette semaine en République Tchèque pour y disputer une double confrontation amicale face au pays hôte.

U20 : Des Bleuets revigorés et pragmatiques
Deux oppositions intéressantes.
 

Avec pas moins de 10 nouveaux joueurs convoqués par le sélectionneur Francis Smerecki, les Bleuets ont clôt leur rassemblement accompagné d’un match nul et vierge mardi soir (1-1) et d’une victoire par un but d’écart jeudi soir (1-2). En manque de jus et de rythme lors du premier match, l’EDF a su tirer son épingle du jeu pour s’imposer dans l’ultime affrontement en gardant pourtant le même dispositif et ainsi s’adjuger des certitudes dans un effectif inédit qui ne se connaissait pas ou peu. Parmi les récents arrivants, on y trouve des jeunes athlètes tels que Stéphane Sparagna (Marseille) et Dimitri Cavaré (Lens) en défense puis Jessy Benet (Dijon) et Yann Bodiger (Toulouse) mais également Georges-Kévin Nkoudou (Nantes) au milieu de terrain. La nouvelle génération ne manque en aucun cas de potentiel. 

Fatigue révélatrice

A l’occasion de la première manche qui se déroulait à Usti Nad Labem, le premier acte a été indéniablement équilibré en termes de possession de balle et d’occasions franches. En effet, côté tricolore, Wesley Saïd a été proche d’ouvrir le score à la suite d'une reprise acrobatique du gauche à l'entrée de la surface, cependant bien claquée sous la transversale grâce à une claquette remarquable du gardien de but adverse. Quant aux Tchèques, ils ont également semé la panique particulièrement à une reprise sur la défense française lorsqu’ils ont trouvé la base du montant des cages françaises par l’intermédiaire d’une reprise en extension dans la zone dangereuse. La décision s’est finalement faite dans un premier temps au retour des vestiaires en faveur de la République Chèque grâce à une combinaison bien sentie dans l’axe et par la suite d’un lob astucieux signé Daniel Holzer (61e, 1-0). La sélection tchèque U20 s’est ensuite uniquement montrée dangereux lors des coups de pied arrêtés jusqu’au terme du match. Profitant de cette impuissance dans le jeu opposé, Dimitri Cavaré a surpris son monde en adressant un centre tir victorieux qui prenait sa direction dans la lucarne (91e, 1-1). Première sélection et premier but pour ce pur produit du centre de formation lensois dont la carrière a pris une autre dimension il y a peu.

Cohérence collective

Pour le compte de la seconde et ultime opposition amicale, qui se jouait cette fois à Chomutov, c’est la République Tchèque qui a d’abord pris l’ascendant sur un coup franc où Jan Sheibal déviait le ballon dans le but tricolore (30e, 0-1). Néanmoins, les hommes de Francis Smerecki ont aussitôt réagi. Dès lors, au préalable par le biais d’un renversement de jeu parfait, Thomas Lemar profitait de son contrôle orienté pour s’enfoncer dans la surface et ainsi transmettre le cuir à Jessy Benet qui ajustait sans problème le gardien tchèque d'un plat du pied (32e, 1-1). En deuxième mi-temps, peu après l’heure de jeu, le moment était choisi par les Bleuets pour se donner une avance décisive. Après une récupération intelligente dans le rond central, l’homme en forme Georges-Kévin Nkoudou, lancé en profondeur au millimètre, est venu battre de près d’une frappe pied droit le portier tchèque (65e, 1-2).