Retour sur le multiplex de la 10ème journée

Monaco qui retrouve la victoire, Bastia qui réalise une bonne opération à Nice, le gros coup guingampais contre Lille, Metz et Rennes qui se neutralisent et Reims qui obtient un bon point à Nantes, retour sur le multiplex de cette 10ème journée de Ligue 1.

Retour sur le multiplex de la 10ème journée
Retour sur le multiplex de la 10ème journée

Lancé par le but rapide de Monaco face à Evian, le multiplex de cette 10ème journée de Ligue 1 nous aura offert quelques belles surprises parmi lesquelles la victoire de Guingamp à Lille. Malgré quelques matches très intéressants à suivre, les matches de 20h00 auront été peu prolifiques.

Lille - Guingamp : 1 - 2

© Tous Droits Réservés

La surprise de la soirée on la doit à Guingamp, vainqueur d'un LOSC pourtant dominateur. En 4-1-4-1, les hommes de Gouvennec ont su mettre en évidence le manque de réalisme des lillois en défendant bas et en fermant parfaitement les couloirs. Porté par un excellent Sylvain Marveaux, l'EAG a également fait preuve d'efficacité offensive en ouvrant le score dans le temps additionnel de la première période sur sa première occasion. A la retombée d'un centre de Yatabaré, Beauvue s'éleva plus haut que Beria pour battre Eneyama. Motivés par ce but et cette fin de premier acte,  les guingampais continuèrent à contenir le 4-2-3-1 lillois sans inspiration et réussirent l'exploit d'aggraver le score grâce à Schwartz à la 57ème minute de jeu. Avec deux buts de retard, le LOSC se jeta alors corps et âme vers l'avant pour venir à hauteur des coéquipiers de Mathis. Avec les entrées de Roux, Frey et Gueye, les hommes de Girard se montrèrent plus tranchants avec un jeu plus direct, réduisant ainsi l'écart grâce à Mavuba à la 79ème minute de jeu. Mais malgré l'expulsion d'Angoua à la 86ème, le réveil lillois, trop tardif, ne permis pas aux dogues d'arracher le point du match nul. Frustrant.

Metz - Rennes : 0 - 0

©staderennais.com

Dans un match disputé et quelque peu désordonné, Metz et Rennes se sont quittés sur un score nul et vierge dont les metzins se contenteront. Dominés, les hommes de Cartier peuvent remercier leur jeune gardien gabonais, Anthony Mfa, hauteur de plusieurs parades décisives face aux attaquants rennais. Le remplaçant de Johan Carrasso intervint notamment parfaitement face à Pedro Henrique à la 55ème minute, fermant parfaitement son angle tout en se montrant précieux dans les airs sur les nombreux centres ou longs ballons rennais. Rennes peut ainsi regretter son manque de réalisme et de lucidité face au but. Les milieux bretons, très généreux auront manqué de justesse dans le dernier geste tandis que Grosicky et Pedro Henrique sur les ailes se seront montrés généreux mais tendres au moment de conclure. Les intentions étaient là pour les hommes de Montanier, la justesse technique moins. Du côté de Metz, les coéquipiers de Florent Malouda enchaînent avec un sixième match de suite sans défaite à Saint-Symphorien.

Nice - Bastia : 0 - 1

C'est sous pression que Bastia abordait ce déplacement à l'Allianz Riviera. Fragilisé par de mauvais résultats, Claude Makélélé devait à tout prix s'imposer pour conserver sa place. Objectif atteint après un match solide, face à une équipe niçoise bien terne. Venus pour jouer le contre, les corses se sont montrés réalistes et ont profité d'une énorme erreur de Diawara sur un long ballon pour ouvrir le score à la 51ème minute de jeu grâce à Floyd Ayité. Très solide derrière ce précieux but, la défense bastiaise se montra alors très propre face aux assauts niçois bien improductifs. Brouillons et trop tendres, les joueurs de Gym n'arrivèrent que rarement à mettre en danger Areola et manquèrent les rares occasions qu'ils se procurèrent à l'image des tentatives manquées de Bauthéac aux 75ème et 77ème minutes de jeu. Aussi médiocres que contre Metz ou Montpellier, les hommes de Puel n'ont cette fois-ci pas réussi à arracher la victoire où un point dans le temps additionnel. Certaines bases tactiques et techniques sont à revoir pour l'OGCN. Les bastiais sortent quant à eux de la zone rouge.

Nantes - Reims : 1 - 1

©Tous Droits Réservés

Les nantais avaient l'occasion de prendre la troisième place provisoire du championnat en s'imposant ce samedi face à Reims. Mais face à une équipe rémoise très efficace en 4-4-2, les coéquipiers de Riou ont éprouvé certaines difficultés tactiques, se faisant notamment déborder sur les ailes et se retrouvant régulièrement acculés dans l'axe. Si Reims se procura la première occasion du match grâce à une tête de Tacalfred, c'est Nantes qui ouvrit le score dès la 13ème minute de jeu suite à une frappe en force d'Audel après un coup-franc joué en retrait par Veretout. Après une bonne entame et ce but, le match perdit alors en rythme et intensité. Avant que Reims ne prenne la direction des débats en seconde période. Les hommes de Vasseur égalisèrent alors logiquement grâce à un coup-franc direct de Diego à la 58ème minute de jeu. Le score n'évolua plus malgré les quelques opportunité que se procurèrent les deux équipes. Nantes regrettera sa baisse de régime après l'ouverture du score alors que Reims pourra être rassuré par sa seconde période.

Monaco - Evian : 2 - 0

©fr.sports.yahoo.com

Après un bon match nul au Parc des Princes, Monaco recevait une équipe évianaise qui restait sur trois victoires consécutives. Portés par un but rapide de Joao Moutinho sur penalty dès la 2ème minute de jeu, les hommes de Jardim se sont montrés solides et réalistes, malgré la bonne prestation de l'ETG. Si Evian toucha la barre à la 66ème minute de jeu et que Moutinho repoussa le ballon sur la ligne dans la foulée, Monaco fit parler la poudre et se montra tranchant face au but, aggravant le score grâce à Ferreira Carrasco à la 71ème minute de jeu après une erreur d'Hanssen qui se fit pendre par le rebond du ballon sur une longue chandelle de Ricardo Carvalho. Consistant à défaut d'être brillant, Monaco retrouve la victoire et prépare au mieux son match de Ligue des Champions face à Benfica. Au soir de ce 10ème multiplex, les coéquipiers de Toulalan pointent à la 11ème place mais sont revenus au contact de Saint-Etienne, Lyon ou Bordeaux.

Rendez-vous ce dimanche pour suivre Marseille - Toulouse, Bordeaux - Caen et Lyon - Montpellier sur VAVEL France.