Le Brésil poursuit sa route

L'Autriche recevait le Brésil dans le cadre d'un match amical (1-2) au stade Ernst Happel Stadion de Viennes.

Le Brésil poursuit sa route
Firmino a permis aux siens d'arracher la victoire d'un missile
Autriche
1 2
Brésil
Autriche: Robert Almer (Ramazan Ozcan 45'); Florian Klein, Aleksandar Dragovic, Martin Hinteregger, Christian Fuchs (C) ; Stefan Ilsanker, Zlatko Junuzovic (Andreas Weimann 71') ; Marko Arnautovic (Andreas Ulmer 76'), Veni Kavlak, Martin Harnik (Sebastian Prödl 87'); Rubin Okotie (Marcel Sabitzer 52')
Brésil: Diego Alves ; Danilo, Miranda (Thiago Silva 27'), David Luiz, Filipe Luís ; Fernandinho (Casemiro 82'), Luiz Gustavo ; Oscar (Fred 76'), Willian (Douglas Costa 62') ; Luiz Adriano (Firmino 62'), Neymar (Marquinhos 90+1)
SCORE: 0-1 min. 65, David Luiz. 1-1 min. 75, Aleksandar Dragovic. 1-2 min. 83, Firmino.
ARBITRE: William Collum
ÈVÉNEMENTS: Match amical opposant l'Autriche au Brésil, stade Ernst Happel Stadion Vienna.

Ce sont les autrichiens qui démarrent fort le match en monopolisant parfaitement le ballon afin de ne pas laisser le cuir aux brésiliens. Le bon début d'Arnautovic permet aux siens d'offrir le premier coup-franc (6') tiré par Fuchs, bien repris par Okotie qui, grâce à sa main, met le ballon au fond des filets, ce que l'arbitre ne laissera pas filer et refuse logiquement ce but, il sanctionnera par ailleurs l'attaquant d'un carton jaune pour sa 9ème sélection sous le maillot rouge et blanc. Les brésiliens ont du mal à se créer des situations et sautent les lignes en s'appuyant sur des centres de Willian notamment. Les hommes de Marcel Koller interceptent beaucoup le ballon dans les pieds brésiliens, leur gros pressing est un véritable atout en ce début de rencontre. Le coup de pied arrêté de Neymar (12') ne changera rien au score. Pour le moment, aucune réelle occasion de part et d'autre, si ce n'est le but refusé à la 6eme. Arnautovic tentera sa chance à la 13eme minute, mais le ballon sera dégagé par un Filipe Luis attentif.

Ça combine assez bien côté autrichien entre le capitaine Fuchs et Arnautovic depuis le début du match. Les brésiliens quant à eux font pas mal de fautes, sanctionnées par des coups de pied arrêtés pour l'équipe adverse. Fuchs se charge de frapper un coup franc (26') repris par Okotie, ce dernier, large une position de hors jeu, tape le ballon dans le poteau de Diego Alves. Par la suite, Miranda est obliger de céder sa place à Thiago Silva après un duel avec Okotie (27'), la charnière centrale parisienne fête là son retour. La première occasion brésilienne sera signé Oscar (34') qu'Almer captera finalement assez facilement. Les hommes de Dunga accélère le rythme, à l'image d'une percussion d'Adriano qui sera stoppé par Klein et Fuchs (36'). David Luiz obtient un coup franc à la 37 eme suite à une faute d'Hinteregger sur Willian, le défenseur parisien frappe le ballon qui terminera sa route au dessus de la transversale du gardien autrichien. Le rythme redescend en cette fin de première période malgré les quelques tentatives brésiliennes. Cette première mi temps a par ailleurs été d'abord dominé par des autrichiens qui manquaient de réalisme, puis par des brésiliens pas assez précis. Les joueurs se quittent sur un score nul et vierge, 0-0.

Au retour des vestiaires, Marcel Koller procède à son premier changement en sortant son gardien, Robert Almer et en faisant entrer Ramazan Ozcan. La Seleçao se procure les premières occasions de la seconde période, dont un centre de Filipe Luis que personne ne capte. A noter que l'Autriche n'a jamais battu le Brésil en 8 confrontations (5 défaites, 3 nuls). Les locaux ont de bons tireurs de coups de pied arrêtés, à l'image de Fuchs ou encore de Junuzovic, ce dernier tire un corner rentrant qu'Alves parvient à boxer. À la 62eme minutesp de jeu, Dunga procède à un double changement: Adriano cède sa place à Firmino et Willian à Douglas Costa.

Sur un corner tiré par Oscar, David Luiz réceptionne le cuir de la tête et ouvre le score (0-1, 64'). Il s'agit là du troisième but en sélection pour le défenseur parisien. Les autrichiens répliqueront par un tir cadré d'Arnautovic, mais le ballon contré par un brésilien passera au dessus du but d'Alves (68'). Junuzovic, l'un des hommes en forme, sera remplacé par Andreas Weimann (71'). Ce dernier ne tardera pas à se faire remarquer: il offre à ses coéquipiers un penalty suite à un tacle non maitrisé d'Oscar dans la surface. Aleksandar Dragovic, le défenseur autrichien, se charge de le tirer et permet aux siens d'égaliser (1-1, 75'). Les autrichiens se montrent plus entreprenants dans leurs gestes, notamment depuis l'ouverture du score brésilienne. Côté brésiliens, Fred entre à la place d'Oscar (76') et Arnautovic, sous l'ovation des quelques 50 000 spectateurs, cède la sienne à Andreas Ulmer.

Sur le terrain depuis la 62eme minute, Firmino va faire parler de lui: d'une frappe éclair il va redonner l'avantage à la Seleçao, Ozcan, surpris, n'y peut rien et est fusillé dans sa propre cage (1-2, 83'). Le Brésil termine fort ce match, même si un nul aurait été un peu plus logique au vue de la partie fournie par les hommes de Marcel Koller. William Collum, l'arbitre de la rencontre, donne 3 minutes de temps additionnel dans lesquels il n'y aura rien à signaler, si ce n'est la sortie de Neymar qui offre le brassard de capitaine à Thiago Silva (90+1). Le dernier corner autrichien ne leurs permettra pas d'accrocher le match nul, malgré la montée du gardien sur une dernière occasion. 

Le Brésil peut s'estimer heureux de repartir avec une sixième victoire consécutive sous l'ère Dunga car ce match n'a pas été si simple pour eux. Quant aux autrichiens, le plus important a été de se qualifier pour l'Euro 2016 3 jours après avoir gagné faces aux russes (1-0).