L'Angleterre vainqueur du derby britannique

Grâce à un Wayne Rooney en grande forme et auteur d'un doublé, l'Angleterre remporte le derby britannique en terre écossaise sur le score de 1-3.

L'Angleterre vainqueur du derby britannique
Wayne Rooney célébrant l'un de ses deux buts face à l'Ecosse.                                              www.thetimes.co.uk
Scotland
1 3
England
Scotland: Marshall, Whittaker, R.Martin, Hanley, Robertson, Brown, Mulgrew, Maloney, Naismith, Anya, C.Martin
England: Forster, Shaw, Smalling, Cahill, Clyne, Downing, Wilshere, Milner, Oxlade-chamberlain, Welbeck, Rooney
SCORE: 0-1, min. 32, Oxlade-chamberlain. 0-2, min. 47, Rooney. 1-2, min. 83, Robertson. 1-3, min. 85, Rooney

       Ce match amical avait une saveur bien particulière ce soir au Celtic Park. L'Ecosse et l'Angleterre avaient à coeur de faire bonne figure et l'ont prouvé dès le début de la rencontre en proposant un jeu ouvert et plaisant. Le ballon passait d'un camp à l'autre sans qu'aucune des équipes n'arrive à percer le rideau deffensif adverse.

Ce n'est qu'à la 32ème minute de jeu que l'Angleterre se procure la première occasion du match, et la première sera suffisante pour faire chuter l'ambiance exceptionnelle du stade de Glasgow. Après une belle activité côté gauche, Jack Wilshere dépose le cuir sur la tête de son coéquipier d'Arsenal, Oxlade-chamberlain, 1-0. Les locaux ne semblent pas abdiquer pour autant mais leur faible effectif offensif ne leur permettra pas de revenir au score avant la mi-temps. 

A peine le temps de regagner la pelouse que les joueurs de Roy Hodgson faisaient déjà le break. Après un cafouillage dans la surface de réparation écossaise, Wayne Rooney venait placer une tête pour s'offrir son 45ème but en sélection nationale. On croyait alors que le match allait devenir une promenade de santé pour les anglais, mais c'était sans compter sur la combativité et l'honneur des voisins écossais qui se procurèrent une réelle occasion de but à la 50ème minute, sauvée in-extremis par Forster au ras de la lucarne. Les anglais déroulèrent alors leur jeu sans problème jusqu'à la 83ème minute où Robertson, jeune lattéral écossais, s'infiltra grâce à un superbe une-deux et frappa du gauche, à ras de terre, pour réduire le score et donner un peu de suspense à cette fin de rencontre. 

Les supporters redonnèrent de la voix pour encourager leur équipe à attaquer pour ces cinq dernières minutes, mais ce diable de Wayne Rooney vint encore frapper pour plier le match en faveur des anglais. A la suite d'un superbe mouvement collectif orchestré par Lallana, capitaine Rooney envoie une lourde frappe imparable. 3-1, le score est bouclé sur cette belle victoire des anglais face à une vaillante équipe écossaise. Les anglais entament une petite série de victoires qui leur fera le plus grand bien après une coupe du monde décevante.