Lille en demi, Nantes tout petit

Le dernier match des quarts de finale de la Coupe de la Ligue opposait Lille à Nantes pour savoir qui rejoindrait Bastia, Paris et Monaco en demi. À domicile, les Dogues ont disposé de Nantais bien frileux et presque heureux de se débarrasser d’une compétition (2-0).

Lille en demi, Nantes tout petit
Corchia a ouvert le score pour les Dogues
Lille
2 0
Nantes
Lille: Enyeama - Corchia, Kjaer, Basa, Sidibé - Mavuba - Balmont (Delaplace, min.72), Traoré, Meité - Roux, Frey (Koubemba, min.90).
Nantes: Riou - Veigneau, Deaux, Vizcarrondo, Cissokho - Bessat (Nkoudou, min.72), Veretout, Gomis, Bedoya - Bammou (Bangoura, min.76), Gakpé
SCORE: 1-0, min.9, Corchia. 2-0, min.70, Kjaer.
ARBITRE: Ruddy Buquet. Carton jaune pour Lille : Basa (min.53). Carton jaune pour Nantes : Gakpé (min.57).
ÈVÉNEMENTS: 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue 2015.

Sous un toit fermé pour éviter la pluie, les Lillois ont bien cru prendre une douche froide très rapidement dans cette partie. Mais le gardien nordiste, Enyeama, jouait les maitres plongeurs sur une balle smashée de Bedoya, qu’il détournait d’une main ferme (4e). Vexés, les joueurs de René Girard s’appliquaient à remonter la balle et obtenir des situations. Sur un coup franc lointain, Balmont, plutôt que de balancer la balle dans la boîte, décalait un Corchia esseulé aux 25 mètres à droite. L’ancien Sochalien, d’une frappe flottante, se chargeait d’ouvrir la marque et de réchauffer le stade par la même occasion (1-0, 9e).

Lille, à sa main

Victorieux 1-0 sur ses deux matchs à domicile en 2015 (Évian, Caen), le LOSC s’attelait ensuite à sa charge préférée : préserver son but d’avance en laissant le ballon à son adversaire et contrer. Pas très à leur aise à détenir le ballon à l’extérieur, les Canaris ne se procuraient que peu d’occasions, si ce ne sont les centres de Cissokho, côté droit, facilement dégagés par un Basa vigilant (18e, 22e). Moribonds et imprécis, les Nantais n’ont jamais su inquiéter le portier lillois en première période. Au contraire, c’est Rémy Riou qui sauvait les siens sur une frappe sèche de Traoré à l’abord de la surface, servit en retrait par Roux, dos au but (30e). Le premier acte se terminait bien tristement, émaillé d’imprécisions et de frilosité.

Au retour des vestiaires les intentions ne changeaient guère. Les Lillois se complaisaient dans leur avantage, et bien raison leur en prenait puisque les Nantais n’utilisaient que peu l’intérêt d’avoir la possession du ballon. Pas de quoi frémir donc jusqu’à ce qu’un centre de Sidibé n’oblige Lucas Deaux à dégager en catastrophe (59e). Peu après, c’est encore Sidibé qui trouvait cette fois-ci Nolan Roux dans la surface nantaise. L’attaquant taclait le ballon au dessus de la cage adverse alors qu’il était seul aux 10 mètres.

Pourtant bien peu entreprenants, les joueurs de Michel Der Zakarian se procuraient leur plus belle occasion par l’intermédiaire de Gakpé, qui débordait sur le côté droit. Son centre rasant trouvait Bessat, bien seul dans la surface, dont la frappe pied gauche butait sur le gardien nigérian, parfaitement sorti (67e). Coup dur pour les Nantais qui allaient s’effacer trois minutes plus tard sur un magnifique coup franc de Kjaer (2-0, 70e). Le Danois convertissait ce coup de pied arrêté d’une frappe imparable dans la lunette droite de Riou, qui n’a pas bougé. Sans surprise, la fin de match se résumait à des passes à dix et des chants lillois.

La 1/2 sera différente

Ainsi, les Lillois s’emparaient d’une rencontre que les nantais ne voulaient pas et accédaient aux demies finales. De quoi enjoliver la fin de saison nordiste, puisque le LOSC est éliminé de la Ligue Europa et de la Coupe de France, et qu’il ne devrait pas jouer le haut de tableau, ni trop craindre la zone rouge.

Vahid Halilhodzic, ancien coach du LOSC et joueur de Nantes, a effectué le tirage au sort des demi-finales. Les affiches sont Monaco-Bastia et Lille-PSG. Une demi-finale qui ne devrait pas beaucoup ressembler au quart de ce soir pour les Lillois qui recevront le tenant du titre parisien.