Marseille - Guingamp : L'OM reprend sa marche vers l'avant

Sans victoire depuis le début de l'année civile, l'OM retrouvait son enceinte du Stade Vélodrome avec comme objectif d'enchaîner une 10ème victoire à domicile cette saison et recoller à 1 point de leader lyonnais.

Marseille - Guingamp : L'OM reprend sa marche vers l'avant
Brice Djadje s'est amusé à photographier ses partenaires avec l'appareil d'un photographe après le but de Mario Lemina. (photo Ouest-France.fr)
Olympique de Marseille
2 1
En Avant Guingamp
Olympique de Marseille: Mandanda - Dja Djedje - Fanni - Morel - Mendy - Romao - Imbula - Thauvin - Payet - Gignac-Alessandrini
En Avant Guingamp: Lössl - Jacobsen, Angoua, Sorbon, Lévêque - Pied, Mo.Diallo, Kerbrat, Giresse - Beauvue, Sankharé -
SCORE: 1-0, Lemina (84') 2-0, Gignac (88') 2-1, Beauvue (90 +1, sp)
ARBITRE: Wilfried Bien. 1 exclusion : Rod Fanni (90+1) 2 avertissements pour Marseille : Dja djedje (17') et Morel (71')
ÈVÉNEMENTS: 21e journée de Ligue 1. Stade Vélodrome, Marseille.

En clôture de cette 21ème journée du championnat de Ligue 1, l'Olympique de Marseille recevait l'En Avant de Guingamp, surprenante équipe de la première partie de championnat (notamment grâce à son parcours en Europa League) dans un stade Vélodrome à moitié plein pour cette rentrée de 2015.

Au regard des compositions d'équipe, pas de grande surprise, coté olympien, Romain Alessandrini fait son come-back après plus d'un mois et demi d'absence sur le côté gauche de l'attaque phocéenne tandis que Payet est de retour au poste de meneur de jeu, Batshuayi est donc relégué sur le banc. En défense la charnière Fanni-Morel décevante à Montepllier est reconduite en l'absence de Nkoulou parti à la CAN. Côté Guingampais, pas de surprise, Claudio Beauvue est seul en pointe suppléer par un Younousse Sankharé en position de n°10 devant la paire Diallo-Kerbrat qui ne cesse de surprendre depuis le replacement de ce dernier au milieu de terrain en l'absence de Lionel Mathis, l'habituel capitaine.

Le début de match est olympien, Payet semble retrouver des jambes et gratifie le public de quelques râteaux et passes en profondeur de qualité. Thauvin et Alessandrini multiplient les appels sur leurs côtés respectifs, et si Thauvin campe sur son côté droit pour rentrer dans l'axe au touché du ballon, le natif des Chartreux (Alessandrini) fait explosé son énergie pour aider Gignac dans l'axe et suppléer un Mendy malmené derrière par un Jérémy Pied bien partit dans la rencontre. Mais la domination marseillaise sera veine et peu d'occasion sont à mettre au profit des hommes de Marcelo Bielsa, une frappe molle d'Imbula finit dans les bras de Lossl (32e) après une récupération très active de Romain Alessandrini, qui se blessera après une semelle de Younousse Sankharé et laissera sa place à la mi-temps à Michy Batshuayi. Les joueurs de Jocelyn Gourvennec campent dans leurs camps et balance devant pour Beauvue qui parvient quand même à malmener la paire Fanni-Morel par une frappe de loin qui n'embêtera pas Steve Mandanda (40e). Cette première mi-temps est un peu fade au niveau du spectacle mais on retrouve un OM beaucoup plus conquérant que face à Montpellier ou Grenoble et le public le ressent et encourage son équipe à la sortie du terrain.

Au retour des vestiaires, Gignac passe à droite et Batshuayi prend l'axe de l'attaque avec un Thauvin qui a basculé à gauche. La rentrée de l'international belge ne change pas grand-chose au jeu marseillais, l'entente est toujours fluide mais le mur guingampais formé par les 2 lignes de 4 et Sankharé préparé pour embêter Imbula gène la disposition des attaques marseillaise. Le jeu marseillaise bloqué dans l'axe se sépare donc sur les côtés et les montés de Dja Djedje et Mendy se font plus souvent qu'en première partit de la rencontre. Et après quelques assauts bretons sur coup de pied arrêtés comme ceux de Kerbrat (68 e) ou Beauvue de la tête. Ce sont les Costarmoricains qui vont pourtant ouvrir le score grâce au rentrant Mario Lemina (qui a remplacé Romao quelques minutes plus tôt) qui reprend de la tête une frappe de Mendy sur un centre de Dja Djedje dans les six mètres devant un Lossl très bon durant toute la rencontre mais légèrement en retard sur le franco-gabonais, 1-0 pour l'OM (83e).

Le stade Vélodrome respire et les guingampais vont à l'assaut Alioui et Salibur remplace Sankharé et Giresse, signe que Jocelyn Gourvennec est bien venu chercher un résultat chez le dauphin de Lyonen championnat. Mais après une faute de Diallo sur Imbula, Gignac va voir Payet et lui glisse un mot à l'oreille, il n'en fallait pas plus au réunionnais pour placer son ballon sur la tête de Gignac qui assure la victoire à son équipe et qui met fin à une longue série de match sans marquer (depuis OM-Bordeaux le 21/11/14) en plantant son 13eme pion de la saison (89e), 2-0 pour l'OM.

Marcelo Bielsa veut fermer les portes de ce match et fait rentrer le jeune Baptiste Aloé à la place de Florian Thauvin conspuer par le Vélodrome comme pour signifier que ces prestations en demi-teinte depuis le début de la saison doivent cesser et que le natif d'Orléans doit vite retrouver un niveau à la hauteur de son potentiel, car même si le chouchou de Marcelo Bielsa n'est pas très bon depuis le début de la saison il a toujours été épargné par le Stade Véldrome qui n'est pas connu pour être clément avec les joueurs. L'OM passe à 5 défenseurs avec Aloé-Fanni-Morel dans l'axe. Cependant sur une mauvaise passe d'Aloé pour Fanni, Claudio Beauvue presse et oblige Fanni à faire la faute dans la surface, pénalty et carton rouge pour l'ancien rennais. Beauvue transforme et Guingamp sauve l'honneur et remet le score à l'image de la rencontre : serré. Score final 2-1 pour l'OM qui devra quand même revenir au base du début de saison pour espérer accrocher le titre en Mai.

Prochain match à Nice vendredi soir. L'OM devra faire sans Mendy et Fanni suspendu et pourra donc faire appel à Doria dans une charnière Doria-Morel car on voit mal Marcelo Bielsa mettre Aloé-Doria dans un match de Ligue 1 (les deux joueurs ont tous les deux 19 ans) avec un Gaël Andonian qui pourrait lui avoir sa première titularisation en Ligue 1 après son entrée contre Lens en octobre dernier.