Retour sur la fin de mercato mouvementée du Standard de Liège

Classico, départs majeurs, arrivées, retournements de situation, tifo, lutte pour les playoffs etc. Focus sur le mercato du Standard et particulièrement sur ce weekend chargé en émotions avec plusieurs transferts et le déplacement au Lierse.

Retour sur la fin de mercato mouvementée du Standard de Liège
Retour sur la fin de mercato mouvementée du Standard de Liège

Les joueurs qui ont quitté le club ainsi que leurs "remplaçants"

Laurent Ciman - Impact de Montréal

Pièce maitresse de l'effectif et véritable patron de la défense ainsi que du vestiaire, "Lolo" (comme on l'appelle au sein du groupe) a reçu l'autorisation de quitter le club pour la MLS. Un choix plus familial que sportif (même si le joueur a déclaré qu'il ne s'agissait pas d'un pas en arrière footballistiquement), car il s'agit d'une opportunité pour sa fille autiste d'être prise en charge dans des infrastructures disponibles nulle part ailleurs. Pour le remplacer, c'est Alexander Scholz qui débarque de Lokeren, au nez et à la barbe du rival anderlechtois qui négociait également avec le joueur. Reste à voir si la défense parviendra à tenir la route avec cette arrivée ainsi que le retour de blessure de Jorge Texeira.

Paul-José Mpoku - Cagliari (en prêt via Al-Arabi)

Meilleur joueur de la première partie de saison du Standard, Roland Duchatelet avait déclaré qu'il ne s'opposerait pas à un départ en cas de bonne offre. C'est chose faite, malgré des négociations plus compliquées que prévues avec le cas d'Imoh Ezekiel (cf. infra). Ainsi, c'est comme prévu Al-Arabi qui parvient à acheter le joueur pour le prêter dans un club plus huppé. De nombreux clubs ont été cités (en Bundesliga notamment, mais aussi l'Inter Milan), mais c'est finalement à Cagliari que "Polo" pose ses valises pour la seconde partie de la saison. Le "plan A" du Standard pour le remplacer est censé arriver en cette fin de mercato, mais la direction a assuré le coup au cas où celui-ci ne devrait pas aboutir en obtenant le prêt (avec option d'achat) de l'international suédois d'Hoffenheim Jiloan Hamad, en manque de temps de jeu en Bundesliga. Comme l'a rappelé la presse belge, le retour de Mehdi Carcela fera également énormément de bien à la section offensive des Liégeois.

Jonathan Viera - Las Palmas (prêt)

Annoncé comme LE transfert offensif du mercato d'été, l'Espagnol ne se sera jamais imposé, tant sous Guy Luzon que sous Ivan Vukomanovic. Il repart donc pour son club formateur afin de prendre un nouveau départ. En compensation de ce départ, la direction a fait revenir Anil Koç de Saint Trond, mais celui-ci sera dans un premier temps placé dans le noyau U-21. Formé au Standard, ce jeune avait laissé entrevoir de belles choses lors de ses montées au jeu mais n'avait pas eu l'occasion de confirmer.

Tony Watt - Charlton FC

Tout comme Viera, Tony Watt n'a pas répondu aux attentes placées en lui en début de saison. Celui qui a marqué face au grand Barça en Ligue des Champions avec le Celtic Glasgow va tenter de se relancer en Outre-Manche, où il retrouvera un certain Guy Luzon, qui lui avait permis (sic) de plus apprendre en un mois que sur le reste de sa carrière professionnelle. A la recherche d'un attaquant capable de dynamiter la défense, la direction liégeoise s'est penchée sur un retour d'Imoh Ezekiel. Véritable saga de ce mercato, le dossier a connu de nombreux revirements de situation, mais l'attaquant et le club auront tous deux réalisé de gros efforts pour le faire revenir en prêt d'Al-Arabi qu'il avait rejoint à contre coeur durant l'été (il évoquait ne pas pouvoir refuser l'offre que le club qatari lui avait alors proposée). Certaines rumeurs disent que le Standard cherche encore un attaquant de plus (avec un profil différent, semblable à celui de Michy Batshuayi), mais aucune piste ne semble se préciser à court terme (on parle de Renaud Emond de Waasland Beveren pour le mercato d'été).

Au Lierse, 3 points et c'est tout

Après avoir remporté le Classico face au rival anderlechtois (2-0), et avoir dû s'occuper de l'affaire du tifo des Ultras (lequel a fait couler beaucoup d'encre, trop à mon goût), les Liégeois doivent se reconcentrer sur le football et remporter la victoire afin de s'installer dans le Top 6. Une opération qui permettrait de se donner un peu d'air grâce aux matches nuls de Lokeren, Gand et Anderlecht et la défaite de Genk. Au Lierse, c'est la crise (malgré l'arrivée du champion du monde Joan Capdevila), au point que les supporters forcent l'arbitre à arrêter le match après deux minutes de jeu à cause de jets de fumigènes sur la pelouse. A la reprise, le Standard ouvre rapidement le score via Jeff Louis (qui n'avait plus scoré depuis le 13 septembre). La domination liégeoise va se poursuivre et Christoph Dierick siffle deux pénalties (discutables) en leur faveur. Geoffrey Mujangi Bia se charge de les convertir afin de mettre les standardmen sur du velours. Mais au retour des vestiaires, la tendance s'inverse. Les Liégeois font preuve de suffisance et encaissent deux buts, d'abord sur pénalty (encore un) via Diomande, puis sur coup de coin via Mosjov. Les errements défensifs se poursuivent et les lierrois poussent pour égaliser, mais les "Rouches" parviennent à conserver leur avance et à conserver sa 5e place, à un seul petit point du podium. Ce succès n'aura pas rassuré les joueurs ni les supporters, car la qualité de jeu proposée ce soir ne suffira pas pour jouer le top 3 !

La feuille de match

Lierse: Bajkovic, Traore, Mojsov, Bensebaini, Capdevila, El Messaoudi, Kasmi, Diomande, Zizou, Hafez (Benson 71'), Nwofor (Elgenawy 59')
Banc: Goris, Benson, Elgenawy, Wils, Tahiri, Wanderson en Ngawa

Standard: Thuram, Faty (Lumanza 46'), Scholz, Arslanagic, Van Damme, De Sart, Dussaut, Mujangi Bia, Carcela (Ono 60'), Louis (Vinicius 86'), De Camargo
Banc: Pirard, Araujo, Ono, Fiore, Andrade, Ajdarevic, Lumanza

Buts : Louis (13'), Mujangi Bia (21' et 31' sur pénalties), Zizou (49' sur pénalty), Mojsov (70')