La Nazionale est sur le chemin du retour

L'Italie jouera samedi la Bulgarie en qualifications pour l'Euro et mardi l'Angleterre en match amical. Sortie d'une coupe du monde catastrophique, Antonio Conte est chargé de redorer le blason de cette sélection qui cherche un second souffle depuis 2006.

La Nazionale est sur le chemin du retour
La Nazionale est sur le chemin du retour
Bulgarie
Italie / 20:45


4 coupes du monde. Seul le Brésil peut se vanter de faire mieux et les Allemands viennent tous juste d'égaler la performance. Mais malgré un palmarès plus que prestigieux, l'Italie recherche l'après-2006. Si on observe les différents parcours européens des Transalpins depuis leur quatrième sacre, la régularité n'est pas au rendez vous. En 2008, elle s'arrête en quarts de final face au futur champion et aux tirs au but en plus. Pas forcement une superbe compétition puisqu'elle visait au minimum la demi finale mais pas non plus catastrophique. En 2010, une élimination surprise dans un groupe facile est suffisant pour qualifier cette coupe de monde de fiasco. Puis un réveil inattendu en 2012, puisque que l'Italie ira jusqu'en finale, 2 ans après la nomination de Prandelli, mais la dernière coupe du monde laisse les Italiens perplexes. La sonnette d'alarme retentit et c'est donc la qu'intervient Antonio Conte, qui sort de 3ans à la tête de la Juventus, avec 3 scudetti à la clé et de multiples records tombés. Où en est l'Italie ? Quels joueurs pour reconstruire la sélection ? Analyse des différents joueurs à chaque poste.


Les gardiens :

Buffon, Marchetti, Sirigu

Vous ne rêvez pas : Buffon est bien dans cette liste et c'est normal ! Il reste le meilleur gardien Italien depuis le début de ça carrière. A 37ans, Buffon reste le numéro 1 mais cela ne signifie t-il pas que l'Italie manque de ressource à ce poste ? Et bien non ! Buffon n'a pas réussi a baisser le rythme pour qu'on lui prenne son trône mais d'autres gardiens peuvent prétendre a une deuxième place de choix en cas d'absence du capitaine.
Prenons les sélectionnés : Marchetti paye sa bonne saison avec la Lazio qui est troisième à un point de la Roma. La Lazio peut rêver d'une place en ligue de champions et Marchetti n'y est pas pour rien. Souvent désigné comme un bon gardien mais très inconstant, il a aujourd'hui sa place dans l'équipe et si les performances se répètent, ils peut espérer plus à l'avenir. Sirigu lui, depuis 3 ans, il est désigné comme le successeur de Buffon. Il a les qualités et pourrait le devenir mais sa saison au PSG n'est pas glorieuse et est souvent pointé du doigt pour son manque d'efficacité dans ses arrêts et ses sorties parfois hasardeuses. Et puis si les autres Leali, Scuffet et Perrin venaient à performer dans les prochaines années, Conte aura beaucoup de mal à choisir ses gardiens. L'après Buffon n'est pas prêt de venir et ne posera pas aucun problème.



Les défenseurs :

Barzagli, Bonucci, Chiellini, Moretti, Ranocchia

L'Italie où le berceau du "Catenaccio", ses défenseurs qui ont marqués l'histoire de leur sport. Des noms comme Nesta, Canavaro, Baresi vous donne des frissons et de la nostalgie. Aujourd'hui, il y a un trio qui se démarque : la BBC. Non, je ne parle pas de Benzema, Bale et Ronaldo mais bien de Barzagli, Bonucci et Chiellini. Que dire de plus sur le trio mis a part qu'il constitue le mur de la Juventus mais aussi celui de la Squadra Azzurra. Mais le véritable problème à ce poste, c'est bien la profondeur de banc. Aucun autre défenseur de fait l'unanimité auprès de la sélection. L'exemple le plus concret reste le cas Ranocchia : malgré ses performances moyennes, ils semblent qu'il soit appelé plus par défaut que par son talent.