France - Danemark : l'avant-match

Ce dimanche, l'Équipe de France rencontre le Danemark à l'occasion d'un énième match amical, cette fois-ci dans l'antre de Geoffroy Guichard. Trois jours après la gifle reçue par le Brésil (défaite 3-1 au Stade de France), les Bleus auront à cœur de se racheter. Et rien de mieux qu'un match contre une nation plus qu'à leur portée (le Danemark est 28e au classement FIFA, la France est 8e).

France - Danemark : l'avant-match
France - Danemark : l'avant-match

Un turn-over en vue

Ce n'est désormais plus un secret : Didier Deschamps va faire tourner son effectif.  Il l'a encore fait comprendre lors de sa dernière conférence de presse "Turnover ? Ce n'est pas un risque. Je suis dans une logique par  rapport à notre objectif ". De cette façon, tous les joueurs sélectionnés auront la chance de montrer leurs talents. Par ailleurs, des informations ont été sorties de la bouche du sélectionneur : Raphaël Varane sera capitaine, et Stéphane Ruffier gardera la cage des Bleus, sur sa pelouse de Saint-Étienne.

De plus, Patrice Evra étant touché lors du  match face au Brésil, Benoît Tremoulinas a de fortes chances de fouler son ancienne pelouse, et Christophe Jallet, selon Eurosport, devrait remplacer Bakary Sagna, en grande difficulté jeudi soir.

Un probable changement de système

Didier Deschamps l'avait annoncé, et l'a confirmé aujourd'hui en conférence de presse:  il y aura un nouveau système qui va se mettre en place. Ainsi, toujours selon Eurosport, le sélectionneur français devrait opter pour un 4-2-3-1, avec un Morgan Schneiderlin en milieu défensif, Dimitri Payet en meneur de jeu, et Olivier Giroud à la pointe de l'attaque. Alexandre Lacazette devrait donc jouer sur le côté gauche, ce qui laisse la place à Moussa Sissoko à droite. A noter le possible alignement de Laurent Koscielny en défense centrale, et de Geoffrey Kondogbia, auteur d'une belle entrée face au Brésil, aux côtés de Schneiderlin. 

On peut donc avoir une légère idée de la compo de Didier Deschamps :

Ruffier - Jallet, Varane(C), Koscielny, Tremoulinas - Kondogbia, Schneiderlin - Lacazette, Payet, Sissoko - Giroud.

Côté danois, l'équipe proposée devrait comporter quelques joueurs connus dans le championnat de France, tels que Daniel Wass(ETG), Simon Kjær (LOSC), ou encore Martin Braithwaite (TFC). Mais l'équipe danoise peut aussi compter sur un duo d'attaque de feu avec Nicklass Bendtner, auteur d'un triplé mercredi dernier face au USA, et Christian Eriksen, qui brille actuellement avec Tottenham.

Compo probable côté Danemark :

Andersen - Wass, Kjær, Jacobsen, Sviatchenko, Boilesen - J. Poulsen, Kvist, Krhon-Dehli - Braithwaite, Bendtner, Eriksen

Un accueil froid pour les lyonnais?

Pour Stéphane Ruffier, Kurt Zouma, Joshua Guilavogui, Benoît Tremoulinas, et autre Dimitri Payet, ce match à Geoffroy Guichard s'annonce grandiose. L'ambiance devrait être extraordinaire, en particuliers pour ces cinq joueurs qui portent, ou ont porté, le maillot de l'AS Saint-Étienne.

Cependant, certains Bleus ne doivent pas s'attendre à la ferveur du peuple stéphanois: les joueurs de l'Olympique Lyonnais. Tout le monde connaît la grande rivalité entre les deux villes, proches de 60 kilomètres l'une de l'autre. Qui plus est, un certains derby a lieux dans trois semaines, de quoi chauffer encore plus les supporters...

Mais les dirigeants tentent de calmer le jeu, à l'image du co-Président de l'ASSE, Roland Romeyer. Celui-ci a déclaré au journal l'Equipe : «Je serai offensé et malheureux si on siffle les Lyonnais. Il sont la pour défendre le maillot de l'équipe de France. Peu importe où les joueurs évoluent, il faut que tous soient encouragés et chaleureusement applaudis». En espérant pour Christophe Jallet, Nabil Fékir, et Alexandre Lacazette, que le public du Chaudron aura bien compris le message. Cela promet d'être tendu.