Les enjeux de cette palpitante 37ème journée de Ligue 1

Ce samedi va se disputer l’avant-dernière journée du championnat de France 2014-2015. Il y aura des enjeux à tous les étages. La relégation, l’Europa League et la Champions League pourraient se jouer lors d'un multiplex haletant.

Les enjeux de cette palpitante 37ème journée de Ligue 1
Les Girondins avaient subi une cuisante défaite 5-0 à l'aller

Bastia–Caen

Samedi soir se disputera le dernier match à Furiani de cette saison 2014-2015. Après de nombreux problèmes récurrents, l’intersaison devrait laisser le temps aux dirigeants bastiais de prévoir de nouvelles dispositions anti-hooligans. On se souviendra que lors des réceptions de Rennes ou de Lyon, les tireurs de corners devaient être protégés par des boucliers anti-émeute. Sur le plan sportif les Bastiais, 10ème, essaieront de rester dans le top 10. Cette place, acquise après une longue période dans la zone rouge et une finale en Coupe de la Ligue, clôturerait une belle saison pour les insulaires. Caen, 5 points d’avance sur Evian mais avec une excellente différence de buts, a besoin d’un point pour se maintenir en Ligue 1.

 

Evian–Saint-Etienne

La pression sera palpable dans les deux zones techniques du Parc des Sports d’Annecy. Relégable à 4 points de Reims, Evian pourrait descendre en Ligue 2 dès demain en cas de nul si les Rémois ne perdaient pas face à Rennes. Une victoire des locaux, conjuguée à une défaite des Caennais, permettrait une finale pour la maintien à d’Ornano (Caen–Evian) samedi prochain, rappelant le Sochaux–Evian 2014, où Evian avait déjoué les pronostics en s’imposant 3-0. En cas de victoire de l’ASSE, l’ETG serait assurément relégué. Les Verts, eux, s’assureraient au minimum l’Europa League et pourraient même prétendre à la Ligue des Champions, en fonction des autres résultats du soir

 

Guingamp–Toulouse

Au Roudourou, Guingamp cherchera à clore une superbe saison par une place dans le top 10 de Ligue 1 (actuellement 11ème, à égalité de points avec Bastia). Toulouse a toujours besoin de valider son maintien (5 points d’avance, différence de buts défavorable).

 

Lille–Marseille

René Girard devra une dernière fois supporter les sifflets (parfois injustes) du Grand Stade. Florian Thauvin devrait lui aussi attirer l’attention du public. Les Lillois chercheront, sérieusement ou non, à conserver leur 8ème place. Les Olympiens, à deux points du podium, devraient jouer l’offensive pour revenir sur Monaco. Nous saurons bientôt si Marcelo Bielsa aura réussi à couler une équipe grâce à une gestion d’effectif pour le moins déplorable, qui aura by RandomDealApp"> conduit l’OM à une deuxième partie de saison catastrophique.

 

Lyon–Bordeaux

Assuré de terminer à la deuxième place, Lyon n’a (presque) plus rien à jouer. Vainqueurs 5-0 à l'aller, les Rhodaniens sont à 6 points du PSG, qui ne devrait pas faire de faux-pas deux fois. Lacazette tentera de se consoler en atteignant la symbolique barre des 30 buts en une saison. Les Girondins doivent à la fois assurer leur 6ème place (3 points d’avance sur Montpellier mais une différence de buts défavorable). En cas de défaite ils devront, pour s’assurer l’Europe, résister aux Héraultais qui viendront inaugurer la nouvelle enceinte du FCGB pour la 38ème journée. Mais cette sixième place pourrait ne pas être européenne si Auxerre réalisait un miracle en finale face à Paris en by RandomDealApp"> coupe de france. La cinquième place, qui sera européenne (les hommes de Laurent Blanc ont remporté la Coupe de la Ligue), est à 4 points devant Bordeaux.

 

Monaco–Metz

Metz, officiellement relégué, cherchera à contrarier la formation de Jardim. Les Monégasques sont 3èmes du championnat, avec 2 points d’avance sur Marseille et Saint-Etienne. Pour retrouver les quarts de finale de la Ligue des Champions la route est encore longue : deux journées de Ligue 1, un tour préliminaire, un tour de barrages, une phase de poules et un huitième de finale devront tous être franchis par l’ASM.

 

Montpellier–Paris

Il y a 3 ans, Montpellier devançait le club francilien, alors nouveau riche, en battant Lille dans les derniers instants de la 37ème journée à la Mosson. Paris n’a besoin que d’un nul pour être sacré champion pour la troisième saison d’affilée. Le MHSC, 7ème à 3 points de Bordeaux, s’offrirait une finale pour l’Europe si les résultats lui sont favorables. Montpellier se rendra en effet au Nouveau Stade de Bordeaux pour parachever l’exercice 2014-2015.

 

Nantes–Lorient

Les Canaris sont déjà maintenus, malgré une deuxième partie de saison très délicate. Les Merlus ont besoin d’un point ou d’un nul de l’ETG pour by RandomDealApp"> assurer officiellement leur place dans l’élite l’an prochain.

 

Nice–Lens

Le besoin est le même pour les Aiglons, 1 point et le maintien est acquis. Les joueurs Lensois, derniers du classement, jouent pour la plupart leurs derniers matchs dans l’élite. Le malheur du trésorier lensois aura fait le bonheur des jeunes joueurs du RCL, appelés à jouer en Ligue 1 grâce à un recrutement rendu impossible.

 

Reims–Rennes

Rennes devrait terminer 9ème, pour sa deuxième saison, qui devait être celle où le travail de Montanier porterait ses fruits. La saison s’est avérée décevante pour le Stade Rennais, relativement mal classé et à nouveau bredouille en coupes. Les Rémois n’ont que 4 points d’avance sur Evian et se rendront à Paris pour finir la saison. La victoire est donc impérative pour ne pas avoir à surveiller le score du match disputé au Parc des Sports d’Annecy.