La Croatie et l'Italie dos à dos

Choc dans le groupe H où la Croatie recevait l'Italie dans un stade vide. Malgré une soirée bien chargée, pas vraiment de vainqueur si ce n'est les Croates qui conservent la première place au classement.

La Croatie et l'Italie dos à dos
Croatie
1 1
Italie
Croatie: Subasic; Pranjic (Vrsaljko, min. 73), Vida, Schildenfeld, Srna; Brozovic, Rakitic; Perisic, Kovacic (Leovac, min. 92), Olic (Rebic, min. 46); Mandzukic.
Italie: Buffon (Sirigu, min. 46); De Silvestri (De Scilgio, min. 28), Bonucci, Astori, Darmian; Parolo, Pirlo, Marchisio; Candreva, Pelle, El Shaarawy (Ranocchia, min. 80).
SCORE: 1-0, min. 10, Mandzukic. 1-1, min. 37, Candreva.
ARBITRE: MARTIN ATKINSON (ENG)
ÈVÉNEMENTS: Stade de Poljud - Split. Croatie.

Rencontre décisive au sommet du groupe H ce vendredi où la Croatie recevait l’Italie à Split. Elle fut peut-être davantage importante pour les hommes d’Antonio Conte dos au mur pour la première place et sous la menace des Norvégiens, troisièmes au coup d’envoi. La soirée est douce sur les bords de l’Adriatique et l’ancien entraîneur de la Juve a sorti ses outils de bricoleur pour faire face aux nombreuses absences de son groupe (De Rossi, Verratti, Barzagli, Zaza et Chiellini notamment). 4-3-3 new-look alors avec BonucciAstori dans l’axe, les autres Juventini Buffon, Pirlo et Marchisio sont alignés tout comme une attaque inédite composée de Candreva et d’un El Shaarawy enfin sur pieds qui entoureront Graziano Pellè. En face, Niko Kovač aligne son 4-2-3-1 solide et brillant. Subasic derrière une défense expérimentée, les noms les plus excitants sont sur les lignes offensives. Rakitic titularisé lui qui marquait face à Buffon six jours plus tôt, aux côtés de deux Nerazzurri : Brozovic Kovacic, c’est ça la vie sans Modric. Perisic et Olic sur les ailes, Mandzukic dans l’axe, c’est du sérieux et ça n’a pas grand-chose à envier aux membres de la Nazionale.

Coup d’envoi de l’arbitre Anglais dans un silence de cathédrale. En effet, c’est l’UEFA qui a infligé ce huis clos à la Croatie suite aux vilains débordements des « supporters » Croates au match aller à San Siro. Les premières minutes sont assez vivantes et le premier tournant du match ne va pas tarder à intervenir… Long ballon pour Srna qui a pris son couloir droit, Davide Astori le fauche au coin de la surface, penalty. Néanmoins Super-Gigi a déjà les gants chauds et sort le tir de Mandzukic, toujours 0-0 mais pas pour longtemps. Seulement 7 minutes de jeu et c’est El Shaarawy qui trouve la faille dans la défense Croate, le but est pourtant injustement refusé pour hors-jeu. Dans la foulée, les locaux jouent pendant que les Italiens sont encore en pleine incompréhension. Contre redoutable, Rakitic sert Mandzukic qui ne se loupe pas cette fois-ci, 1-0.

Conte enrage, comme l’ensemble de son staff sont fous de rage et qui ne peuvent que constater les dégâts. 10 minutes de jeu et déjà tant de péripéties. Les Azzurri vont mettre du temps avant de se remettre à l’endroit de plus que De Silvestri se blesse dans sa surface à la 27e, De Sciglio le remplace immédiatement. La seule bonne nouvelle de la première mi-temps pour les quadruples champions du monde interviendra à 35e : après un coup-franc, la bagarre est rude dans la zone de vérité et Mandzukic, encore lui, commet une main synonyme de penalty. Antonio Candreva ne tremble pas et trompe Subasic d’un petit coup de pied astucieux, 1-1. La fin de cette mi-temps est Italienne et Pellè loupe une belle occasion en tirant sur le portier Monégasque après une sublime ouverture d’Andrea Pirlo, mi-temps. Pfiou !

Mi-temps calme ou presque puisque la FIGC en profitera pour indiquer à l’UEFA qu’une croix gammée est dessinée sur la pelouse Croate, abracadabrantesque. Buffon cède sa place à Sirigu dans la cage et les affaires footballistiques peuvent reprendre. Et ça repart fort, les Croates en tête. Volontaires mais imprécis, ils ne peuvent repasser devant au score avant l’heure de jeu, ils sont surtout en danger sur les contres Italiens, à l’image d’El Shaarawy, en jambes sur son aile gauche. Le match se durcit au fil des secondes qui s’écoulent, Candreva est tout simplement intenable de l’autre côté de la pelouse et ses centres font bien mal à l’arrière garde de la Croatie, cela aura même pu être décisif mais El Shaa, un peu court, tente sa chance de la tête alors que Marchisio était seul dans son dos. Les changements se font et Conte fait entrer son seul et unique véritable atout en fin de partie avec Ranocchia à la place d’El Shaarawy, défense à 3 pour les dernières minutes.

Plusieurs cartons dans le money time, Srna se verra même expulsé bêtement à la 90e. Match nul au final, malgré tout assez mérité, 1-1. Le troisième consécutif, le quatrième en cinq matchs pour l’équipe nationale Italienne. Gros match de Candreva et de Darmian, ce fut moins réjouissant pour Astori surtout. Rakitic et Subasic très sérieux et appliqués de l’autre côté. Peut-être des regrets pour la Nazionale, surtout au vu du classement au soir de la 6e journée du groupe étant donné que la Norvège n’a pas pu remporter les trois points face à l’Azerbaïdjan (0-0). Statu quo parfait donc, la Croatie (14) mène devant l’Italie (12), la Norvège (10) et la Bulgarie (8).