(Dossier #2) Comparés aux plus grands, ils ne réussissent pas

Des joueurs au talent immense, mais à la réussite contrastée. Nouveau Zinédine Zidane, futur Thierry Henry, la plupart ont été comparé aux plus grands dès leur arrivée au centre de formation. Félicités par leur entraineur, complimentés par la presse, quels ont été les facteurs qui font qu'aujourd'hui, ces joueurs n'ont pu répondre aux attentes ? Vavel retrace le parcours de ces génies à la carrière surprenante.

(Dossier #2) Comparés aux plus grands, ils ne réussissent pas
Des blessures récurrentes pour les 3 prodiges du foot français (crédit photo : www.lavoixdunord.fr)

Ils sont nombreux à avoir eu cette étiquette de joueurs espoirs du football mondial sans pour autant réussir. Ils se nomment Hatem Ben Arfa, Marvin Martin, Abou Diaby ou encore Freddy Adu, et sont aujourd'hui dans l'impasse.

Des blessures à répétition

Aujourd'hui sans club à l'âge de 29 ans, Yoann Gourcuff sort de 5 saisons compliquées avec l'Olympique Lyonnais. Formé au Stade Rennais, il est suivi dès son plus jeune âge par les clubs anglais d'Arsenal et Liverpool. A l'âge de 20 ans, il décide de signer au Milan A.C. Passé par toutes les équipes de jeunes en Equipe de France, le numéro 10 est promis à une grande carrière, mais se retrouve barrer par la pléiade de stars du club italien. De retour en France, il explose pendant 2 saisons, avec les Girondins de Bordeaux avant de rejoindre le club rhodanien. En 5 années avec le club septuple champion de France, il effectuera seulement 23 matchs dans leur intégralité pour une vingtaine de blessure sous le maillot lyonnais.

Profitant de l'absence de Yoann Gourcuff en Equipe de France, un autre joueur montre son talent chez les bleus. Marvin Martin, alors âgé de 23 ans, effectue une prestation de haut vol avec l'équipe nationale pour sa première sélection. Entré en jeu dans le dernier quart d'heure face à l'Ukraine, il se distingue en marquant un doublé et délivrant une passe décisive. Dans la lignée de ses prestations avec Sochaux, il est transféré à Lille pour 5 ans mais peine aujourd'hui à démontrer son talent. La faute à des blessures récurrentes, qui font qu'aujourd'hui, le club du nord ne compte plus vraiment sur lui.

Des mauvais choix de carrière

A l'instar de Yoann Gourcuff, beaucoup de jeunes joueurs décident d'aller taper à la porte des plus grands clubs européens. Anthony Le Tallec, est, au début des années 2000, à l'âge de 17 ans, titulaire avec son club formateur, Le Havre. Avec Florent Sinama-Pongolle, ils forment un duo d'attaque jeune et prometteur. Vainqueurs de la coupe du monde des moins de 17 ans avec l'Equipe de France, les deux jeunes rejoignent Liverpool dès l'âge de 18 ans. Un choix qui va leur être préjudiciable pour la suite de leur carrière. Après plusieurs mois sur le banc à Liverpool, Anthony Le Tallec enchaîne les prêts en Ligue 1 et en Angleterre. Florent Sinama-Pongolle va lui décider de rejoindre le championnat Espagnol. Avec un passage dans plus d'une dizaine de clubs pendant leur carrière, ils n'ont pas répondre aux espoirs placés en eux. Aujourd'hui âgé de 30 ans, Anthony Le Tallec évolue avec le club grec de l'Atromitos FC, pendant que Florent Sinama Pongolle foule les pelouses suisses avec Lausanne Sport.

Un manque de travail et une pression trop importante

Il effectue ses premiers pas en professionnels à l'âge de 14 ans. Freddy Adu, américain d'origine ghanéenne, semblait pouvoir devenir la future star du football mondial. Courtisé alors qu'il est encore adolescent par l'Inter Milan, il décide de rester quelques années aux Etats-Unis, avant de rejoindre le Benfica Lisbonne. Un choix de carrière qui s'avère mauvais pour l'international américain, prêté dans la foulée en France, au Portugal puis en Grèce, sans la moindre réussite. Aujourd'hui âgé de 26 ans, celui qui est déjà passé dans 12 clubs différents s'accorde à reconnaître son manque de travail, et la pression trop importante subie dès l'âge de 15-16 ans.

Un manque de travail souvent pointé du doigt chez Hatem Ben Arfa. Formé à l'Olympique Lyonnais, le joueur franco-tunisien va vite rejoindre la Première League et le club de Newcastle. Adulé par les fans, son entraineur de l'époque Alan Pardew va reprocher à de nombreuses reprises à l'international français son manque de « professionnalisme » et « d'engagement dans le travail ». Pourtant doté d'une technique au dessus de la moyenne, le natif de Clamart traîne aujourd'hui son passif. Issu de la génération 87, il se retrouve à l'âge de 28 ans à l'OGC Nice, alors qu'il aurait pu évoluer dans un club du top 10 européen.