Perbet, profession buteur

Inconnu du public français, il est l’une des valeurs sures de la Pro League. A 30 ans, Jérémy Perbet fait le bonheur de Charleroi depuis le début de saison. Une adaptation rapide au jeu Carolo sans surprise, car en Belgique Perbet est comme chez lui.

Perbet, profession buteur
Jérémy Perbet, un buteur né (source : rtl.be)

Cinq buts en huit matchs, Perbet n’a pas tardé à se rappeler aux bons souvenirs du championnat Belge. Le Français, originaire du Puy-en-Velay, a retrouvé un championnat qu’il avait quitté il y a maintenant deux saisons. Déjà entre 2008 et 2013, avec Lokeren mais surtout Tubize puis Mons, le buteur tricolore c’est forgé une solide réputation outre-Quiévrain. Avec le RAEC Mons, il lutte avec les goleadors du championnat pour le classement des buteurs alors que son équipe joue le maintien. En deux saisons, il dispute 77 matchs avec le maillot rouge et blanc pour 58 buts marqués, devenant au passage le meilleur buteur du club.

Petites infidélités

En janvier 2013, Villarreal, alors en deuxième division espagnole, s’attache les services de Perbet sous forme de prêt. Même dans l’antichambre de la Liga, difficile de refuser le sous-marin jaune. En six mois, Perbet inscrit 11 buts et participe activement à la remontée de l’équipe en première division. Un réalisme qui pousse le club ibérique à l’acheter définitivement. Une saison au plus haut niveau qui n’a rien de ridicule. Perbet ponctue l’exercice 2013-2014 avec 11 buts pour 30 apparitions. Mais la reconstruction ultra-rapide de Villarreal le pousse à quitter le Madrigal. A 29 ans, Perbet tente un nouveau défi en Turquie, du côté du mystérieux İstanbul Başakşehir. Une aventure au gout amer. Avec seulement 5 buts en 25 matchs joués, Perbet ne répond pas aux attentes placées en lui.

Charleroi réalise le coût parfait

Pour se refaire une santé, Jérémy Perbet revient en Belgique à la toute fin du dernier mercato estival. Charleroi, qui a perdu Kebano son maitre à jouer l’an passé, obtient le prêt de l’attaquant Français pour un an. Depuis maintenant plus de deux mois, les buts du Français ont déjà rapporté 8 points aux Carolos qui se replacent semaine après semaine dans la course aux play-offs une. Unique buteur face à Malines et Waasland-Beveren, c’est également lui qui a permis aux zèbres d’accrocher le nul à Saint-Trond et contre Anderlercht. Parfois fantomatique dans le jeu, Perbet n’a cependant pas perdu son sens du but. A l’image de sa réalisation face au Standard, l’ancien Montois est capable d’exploiter la moindre erreur des défenses adverses. Pour le plus grand plaisir des Carolos devenu dépendants du buteur Français. Mais qu’ils se rassurent, c’est devenu une habitude pour les clubs où Perbet passe.