Une saison à Pierre - Mauroy, J18

Le LOSC est de retour. Après deux timides mais rassurants succès face à l'ASSE et sur le terrain de Caen, les Dogues ont piétiné Lorient, l'emportant 3 à 0. Enfin unie, les joueurs de Frédéric Antonetti semblent bel et bien de retour au premier plan. Les Merlus, de leur côté, auront vainement tenté, se heurtant à une défense solide, secondée par un gardien au rendez - vous. Voici les notes des acteurs de cette rencontre.

Une saison à Pierre - Mauroy, J18
Une saison à Pierre - Mauroy, J18 Photo : La Voix du Nord

Lille.

Vincent Enyeama : 7 / 10.

Pas forcément très sollicité, il a répondu présent sur les trois tirs cadrés adverses, repoussant ainsi les tentatives de Lavigne, Guerreiro et Moukandjo. Toujours précis dans le jeu au pied, il a également répondu présent dans les airs afin de rassurer sa défense.

Djibril Sidibé : 7 / 10.

Peu importe le côté, il est l'un des piliers de cette équipe. Aussi précieux à droite qu'à gauche, il a fait oublier Corchia le temps d'une rencontre, éteignant Guerreiro, tout en se montrant très disponible offensivement. Il a d'ailleurs inscrit le dernier but, son troisième de la saison.

Adama Soumaoro : 6 / 10.

Encore maladroit dans ses interventions, il a répondu présent dans l'envie et dans les duels. Toutefois, il est techniquement trop juste, et a une fâcheuse tendance à paniquer rapidement. Heureusement que l'expérience de Civelli aura permis de calmer le jeu à plusieurs reprises.

Renato Civelli : 6,5 / 10.

Solide dans sa surface, il n'est pas passé loin d'être décisif dans l'autre. Un premier coup de casque a fusé loin du but, alors qu'un second a été miraculeusement sorti par Benjamin Lecomte. L'Argentin est enfin le pilier tant attendu en défense centrale, après quelques prestations peu concluantes.

Benjamin Pavard : 6 / 10.

Plus à l'aise dans l'axe que sur un côté, son apport aura été principalement défensif, afin couper court aux combinaisons entre Jouffre, Lavigne et Gassama. Il s'est néanmoins montré frileux dans certains duels, causant quelques sueurs froides à sa charnière centrale.

Remplacé à cinq minutes de la fin par le jeune Youssouf Koné, précieux dans la conservation du score.

Rio Mavuba : 6 / 10.

Assez discret, le capitaine a souffert dans l'entrejeu, et a laissé la majeure partie du travail à Obbadi et Balmont. Inhabituel, mais les Dogues n'ont pas subi de conséquences de cette baisse de régime de leur leader.

Florent Balmont : 6,5 / 10.

Intenable, accrocheur et mordant sur chaque ballon, le vétéran de cette équipe est décidément indispensable. Impérial à la récupération, il a délivré une jolie passe décisive à Bauthéac, avant de disparaître des radars en seconde période.

Mounir Obbadi : 7 / 10.

Très bon dans la redistribution des ballons, l'ancien Monégasque est en train de prouver sa véritable valeur au public, qui n'était pas particulièrement convaincu, et à juste titre, par ses premières prestations. Sans doute une rencontre synonyme de déclic pour lui.

Remplacé à dix minutes de la fin par Marvin Martin, qui aura su orienter le jeu avec sa justesse habituelle.

Sofiane Boufal : 6,5 / 10.

Souvent critiqué pour son égoïsme et son manque d'implication dans le travail défensif, le dynamiteur de défenses a tenu compte des remarques, et a fait bénéficier Sidibé de toute son aide pour contenir Le Goff et Guerreiro. Il lui reste à mettre de côté un certain nombre de gris - gris inutiles.

Eric Bauthéac : 8 / 10.

Toujours aussi généreux dans ses efforts, l'ailier gauche de cette équipe a cette fois été véritablement récompensé, inscrivant ses deux premiers buts sous ses nouvelles couleurs, ponctuant ainsi une prestation d'excellente qualité.

Yassine Benzia : 6 / 10.

De nombreux appels, en vain. De nombreuses courses dans la profondeur, de nombreuses remises, mais rien n'y a fait : hormis une frappe repoussée par Lecomte sur un Bauthéac délaissé par la défense, l'attaquant n'a pu poursuivre sa belle série.

Remplacé à vingt minutes de la fin par un Tallo tout aussi maladroit.

Lorient.

Benjamin Lecomte : 6,5 / 10.

Abandonné par sa défense sur les trois buts, il aura pourtant tout tenté afin de maintenir son équipe à flot. En second période, il a réalisé plusieurs parades de grande classe, notamment devant Bauthéac, Boufal et Civelli, le tout en moins de dix minutes. Irréprochable, au contraire de sa charnière.

Lamine Gassama : 4 / 10.

Humilié par Bauthéac durant trois quarts d'heure, il a souvent réagi de manière inutilement agressive, écopant ainsi d'un carton jaune, avant d'être sorti cinq minutes après le retour des vestiaires. Un comportement inacceptable, et une justesse technique proche du néant.

Remplacé par Mesloub, qui aura fait preuve de plus de calme, contenant à peu près les offensives dans son couloir.

Lamine Koné : 5,5 / 10.

Rarement dans le coup, il n'aura pas su résister au duo Benzia - Bauthéac, et se sera montré beaucoup trop timide dans ses interventions. Enrhumé par Sidibé sur le troisième but, il est passé à côté de son match.

Zargo Touré : 6 / 10.

Moins pire que son partenaire, il n'a pas pour autant brillé dans sa surface. Plus solide, il a globalement tenu le choc face à Boufal, mais n'a jamais su assurer les relances, privant ainsi ses partenaires de munitions précieuses en contre - attaque.

Vincent Le Goff : 6 / 10.

Assez timide dans son couloir, il a fait ce qu'il fallait pour museler Boufal, l'obligeant à se rabattre au centre. Malheureusement, privant l'équipe d'un surnombre offensif, il n'a rempli que la moitié des obligations de ce poste.

Remplacé à vingt minutes de la fin par Philippoteaux, qui n'aura pas su se distinguer.

Didier N'Dong : 6,5 / 10.

Le Gabonais, grand espoir de sa formation, aura été l'un des seuls à surnager, livrant une belle bataille face au trio adverse dans l'entrejeu. Trop seul, il a finalement été dépassé par les évènements, ne pouvant lutter face au pressing des Dogues.

François Bellugou : 6 / 10.

Lui aussi, au milieu, a tenté de résister aux vagues des locaux. Trop tendre, ses interventions auront généralement manqué de conviction. En seconde période, il a évolué en défense centrale, et plutôt bien tenu la baraque, mais le mal était déjà fait.

Yann Jouffre : 6 / 10.

Volontaire, l'ailier des Merlus a sans cesse voulu provoquer, mais Pavard s'est montré solide. Inefficace dans la moitié de terrain adverse, il a alors décidé d'apporter son soutien dans le travail défensif, sans franc succès. 

Raphaël Guerreiro : 6,5 / 10.

Le brillant joueur de couloir de Ripoll a tout tenté, dribblant, harcelant Sidibé, qui s'est révélé intraitable. Le Portugais a pourtant bénéficié d'une occasion, mais sa frappe n'a pas déjoué la vigilance de'Enyeama. Dommage, car l'envie était là, mais ce n'était tout simplement pas la soirée de Lorient.

Valentin Lavigne : 6 / 10.

Le jeune attaquant s'est démené devant, faisant quelque peu souffrir Soumaoro, mais sans succès. Ses appels auront toutefois permis d'ouvrir des brèches dans la défense, mais personne n'a su en profiter véritablement.

Remplacé à une demi - heure de la fin par Benjamin Jeannot, qui a beaucoup provoqué, jusqu'à devoir obtenir un penalty finalement ignoré par l'arbitre.

Benjamin Moukandjo : 6 / 10.

Le deuxième meilleur buteur du championnat n'a pas su trouver la faille, butant sur une défense bien regroupée, et ce malgré une belle frappe croisée en première période. Pas énormément de ballons à se mettre sous la dent, et une prestation frustrante au final.