Steve Mandanda sauve l'OM

Le Stade Malherbe de Caen pourtant dominateur s'est incliné contre l'Olympique de Marseille réduit à 10 après l'expulsion de Rekik à l'heure de jeu. C'est le portier Steve Mandanda qui a sauvé les siens lors de la traditionnelle séance de tirs au but.

Steve Mandanda sauve l'OM
Marseille s'impose dans la douleur grâce à son portiel international français. Source photo : site officiel de la FFF
Caen
0 0
Olympique de Marseille
Caen : Vercoutre - Appiah, Yahia, Ben Youssef, Alhadhur - Seube, Delaplace, Feret - Rodelin, Bessat, Delort
Olympique de Marseille : Mandanda - Manquillo, Nkoulou, Rekik, Mendy - Diarra, Silva - Isla, Barrada, Ocampos - Batshuayi
SCORE: 0-0 a.p. 1-3 après les TAB
ARBITRE: Arbitrage de Monsieur Miguelgorry
ÈVÉNEMENTS: 32e de finale de Coupe de France Caen Stade Michel d'Ornano Environ 15 000 spectateurs

Caen peut s'en mordre les doigts ! Pourtant dominateurs pendant presque la totalité du match, les normands n'auront pas su trouver la faille durant 120 minutes et seront tombés face à un très grand Steve Mandanda. Marseille va peut être sauver sa saison avec les coupes nationales, car souvenons-nous, l'OM avait fait tomber Bourg en Bresse en Coupe de la Ligue.

Une première mi-temps maîtrisée par les normands

Caen a sans doute raté le coche à cause de son efficacité en première période. En effet pourtant bien emmenés par Delort, ni Yahia, Bessat ou encore Rodelin n'ont réussi à trouver la faille face à Mandanda et à des Olympiens dans une apathie totale. La seule opportunité marseillaise en première mi-temps est venue du "patron" Lassana Diarra d'une belle reprise.

Lassana Diarra patron du milieu marseillais (FFF)
Lassana Diarra patron du milieu marseillais (FFF)

Une seconde mi-temps hachée par les blessures et les cartons

Au retour des vestiaires les marsellais se donnent un peu plus et Batshuayi n'est pas loin d'ouvrir le score face à Vercoutre, ce dernier s'interpose grâce à un beau réflexe. Caen éprouve plus de difficultés en ce début de seconde période mais Rekik très en retard tacle irrégulièrement Féret et est logiquement expulsé. Caen aurait pu profiter de sa supériorité numérique mais pas du tout les normands baissent la cadence. Marseille n'en profite pas pour autant tant Ocampos ou encore Barrada furent imprécis. Pire Marseille perd son latéral Mendy qui sort sur blessure, l'italien De Ceglie le remplace. Ce dernier est également touché à la tête et est contraint de sortir à son tour, Michel est obligé de faire son 3e et dernier changement et fait rentrer le jeune Sparagna. Malgré les occasions de Delort pour Caen et de Batshuayi pour Marseille on en restera à un 0-0 à la fin du temps réglementaire.

Durant les prolongations Ocampos rate le cadre. Les joueurs des deux équipes, avec la fatigue, manquent de lucidité. La partie se termine sur un 0-0 et c'est finalement le portier international français Steve Mandanda qui sauve les siens en stoppant 3 tirs normands ! L'OM s'impose 3-1 aux tirs au but et se qualifie pour les 16e.

 

Dans les autres rencontres

Il n'y aura pas eu beaucoup de surprises dans ces 32e de finale de Coupe de France. La "logique" a été assez respectée. A noter tout de même la large victoire des amateurs de Chambly (National) face au Stade de Reims 4-1. C'est le seul club de L1 éliminé (mis à part Caen et peut être Nice ou Rennes). Sinon bel exploit de l'US Granville (CFA2) face au club de Ligue 2 le Stade Levallois qui l'emporte 2-1. Ca passe également pour les deux clubs de la ville Corse Ajaccio. Nantes, Toulouse, Troyes, Angers, Bastia, Montpellier, Saint Etienne, Bordeaux, Lorient, Guingamp et Lille l'emportent facilement (ou non) face à des adversaires évoluant à des échelons inférieurs. L'Olympique Lyonnais s'impose facilement et retrouve des couleurs face à Limoges (7-0). Tandis que le Paris Saint Germain champion en titre s'est imposé de justesse face aux amateurs de Wasquehal qui jouaient "à domicile" au Stadium Nord (1-0 but de  Ibrahimovic à l'heure de jeu).

Matuidi et le PSG qualifiés sans briller (FFF)
Matuidi et le PSG qualifiés sans briller (FFF)

Festival de buts au stade Louis II à Monaco où l'équipe locale n'a fait qu'une bouchée de son voisin Saint Jean Beaulieu (DHR), 10-2 score final.

Les clubs de Ligue 2 ont eu beaucoup plus de mal en ces 32e de finale de Coupe de France. Ainsi comme expliqué ci-dessus Laval a été défait contre une équipe pourtant inférieure sur le papier (2-1 contre l'US Granville). Lors de son voyage en Moselle, Valenciennes  a été défait face à Sarreguemines (CFA2). Le Tours FC de Marco Simone n'a pas à rougir de sa prestation face au FC Lorient, pensionnaire de L1 mais s'incline 3-2 ap.

Quentin Wesberg n'aura pas démérité mais le Tours FC s'incline (FFF)
Quentin Wesberg n'aura pas démérité mais le Tours FC s'incline (FFF)

Niort, Sochaux, Ajaccio, Bourg en Bresse se sont qualifiés pour le tour suivant tout comme Evian qui a gagné le "derby" savoyard 4-1 après prolongations contre le FC Annecy (CFA2).

Le dernier match des 32e de finale est prévu ce lundi soir à l'Allianz Riviera de Nice entre deux clubs de Ligue 1 : l'OGC Nice et les bretons du Stade Rennais. A noter que le tirage au sort des 16e de finale de la Coupe de France aura lieu le soir même à partir de 19h30.

Tous les résultats de ces 32e de finale de la Coupe de France

Source site officiel de la FFF
Source site officiel de la FFF