France-Russie, les notes : Griezmann, c'est le patron

Vainqueurs logique d'une faible Russie (4-2), malgré deux buts concédés en deuxième mi-temps, les Bleus ont séduit le Stade de France. Antoine Griezmann, Ngolo Kanté et Dimitri Payet ont marqué des points, la défense elle s'est montrée inquiétante.

France-Russie, les notes : Griezmann, c'est le patron
Auteur d'un match plein, Griezmann s'impose comme le leader d'attaque des Bleus (FFF)
France
4 2
Russie

Hugo Lloris (4) : Il ne peut pas grand chose il est vrai sur les deux buts encaissés, mais il n'est pas vraiment décisif. Et il prend deux buts sur les trois tirs tentés par les Russes. 

Bacary Sagna (3) : l'éternel problème de ce poste, et ce depuis de nombreuses années. Le Citizen a livré une copie bien fade, tant offensivement (mauvais choix, centres ratés), que défensivement (complètement à la ramasse sur le deuxième but russe). Pas forcément brillant sur la pelouse des Pays-Bas, Jallet a tout de même semblé plus consistant. 

Raphaël Varane (4) : On attend de lui qu'il soit le patron de la défense tricolore, et ce n'est toujours pas le cas. Pas forcément pris à défaut, il est tout de même bien moins rassurant qu'il y a quelques mois. Et la défense en pati : quatre buts encaissés en deux matchs, et face à des adversaires pas franchement particulièrement dangereux. 

Mamadou Sakho (4) : Tout comme le défenseur du Real Madrid, celui de Liverpool n'a guère été rassurant. Et il parait inconcevable de donner la moyenne à une défense centrale qui encaisse deux buts face à un adversaire aussi amorphe offensivement. L'ancien parisien ne rassure pas non plus par la qualité de sa relance. Il semble loin le temps où cette association s'imposait comme une évidence. 

Patrice Evra (5) : Un match compliqué à analyser pour le latéral gauche indéboulonable de l'équipe de France. Guère inquiété défensivement, il a eu plus de mal à combiner avec un faible Anthony Martial. Remplacé par Jérémy Mathieu (non noté), puis par Lucas Digne (3), qui a lâché le marquage de Kokorin sur le premier but russe, et n'a rien montré offensivement.

Lassana Diarra (7) : Après un match assez moyen vendredi, "Lass" a remis le bleu de chauffe. Inépuisable, le marseillais s'est démultiplier et a récupéré un bon nombre de ballons. Il s'impose comme la sentinelle des Bleus. 

NGolo Kanté (7) : Quelle première ! En plus de marquer son premier but en équipe de France, qui plus est dans l'impressionnante enceinte dyonisienne, l'ancien Caennais a été très actif au milieu de terrain. Il a, indéniablement, marqué des points. 

Paul Pogba (5) : Dans la lignée de son match face aux Pays-Bas, pas mauvais, pas brillant non plus. Il semble toujours avoir une marche de progression importante, mais n'a pas influé réellement sur le déroulement de la partie, malgré quelques grigri plus plaisant qu'utile. Remplacé par Moussa Sissoko (non noté).

Antoine Griezmann (8) : Le leader de l'attaque, c'est lui. Dans un rôle plus axial, de 9,5 qu'il affectionne, le madrilène régale. Ses partenaires, d'abord avec deux offrandes pour Kanté et Gignac. Et le public du stade de France. Toujours dans le sens du jeu, toujours propre, il a clairement franchi un cap. Remplacé par un Dimitri Payet (8) inspiré, auteur d'un coup-franc sombtueux et d'une passe décisive. 

Anthony Martial (3) : Il a raté son match, cela arrive. Pas inspiré, manquant de tranchant, le Mancunien n'a clairement rien montré ce soir. Une contre-performance qui tombe au plus mauvais moment alors que Payet vient de livrer deux prestations particulièrement aboutis. Son remplacent Kinglsey Coman (7) a été très remuant, obtenant le coup-franc de Payet, et en parachevant le succès tricolore en s'amusant avec le gardien russe. 

André-Pierre Gignac (6) : Un but, et une implication sur le premier but, "APG" a fait le travail, indéniablement. Mais on peut également reprocher son manque de justesse technique dans les enchaînements, notamment lors de la période creuse des Bleus. Remplacé par Olivier Giroud (non noté).