Les notes : Payet illumine les Bleus

Malmené par la Roumanie (1-1), l'équipe de France s'en est sortie grâce au génie de son maître à jouer, seule satisfaction tricolore ou presque de ce match d'ouverture de l'Euro. Evra, Pogba et Griezmann eux, ont déçus.

Les notes : Payet illumine les Bleus
Payet illumine les Bleus
France
2 1
Roumanie

Lloris (6) : Pas souvent sollicité, il a répondu présent en tout début de rencontre en sortant l'énorme occasion roumaine. Son but encaissé l'est sur penalty.

Sagna (5) : Un match compliqué à analyser. Pas dépassé défensivement, pas très intéressant offensivement même si c'est lui qui centre pour Griezmann lors de la plus belle occasion française de la première période.

Koscielny (5) : Un match solide du défenseur d'Arsenal, bon dans l'anticipation. 

Rami (4) : Un peu plus en difficulté que son partenaire de la défense, Rami fut parfois débordé par les attaqus roumaines.

Evra (2) : Il a tout raté. En plus d'avoir provoqué le penalty qui a ammné l'unique but roumain, il a été dépassé défensivement, et n'a rien apporté offensivement.

Kanté (6) : Le grand test a été parfaitement réussi par l'ancien Caennais. Bon à la récupération, solide dans ses transmissions, il a même souvent aidé Evra en difficulté sur son côté. L'une des rares satisfactions.

Pogba (4) : La France attend beaucoup (trop ?) de Pogba. Bon en début de match, il a notamment créer le décalage sur l'occasion de Griezmann. Mais avec trop de mauvais choix, il n'a pas assez pesé sur la rencontre.

Matuidi (3) : Qu'on se le dise, Matuidi n'est pas le joueur le plus technique de cette équipe de Frane, et il l'a encore prouvé ce soir. Et quand, en plus, il ne brille pas par son activité, alors son apport s'en retrouve très limité, comme ce soir.

Griezmann (4) : Il aurait pu ouvrir le score, mais sa tête a heurté le poteau. Comme face à l'Ecosse, il est apparu fatigué, en manque de jus. Espérons pour lui, et pour l'équipe de France, que ce soit juste un petit coup de mou.

Payet (8) : On va rapidement manquer de superlatif pour qualifier le retour en force de Payet en équipe de France. Et pour décrire à quel point le meneur de jeu de West Ham a rayonné dans cette partie. Toutes les opportunités françaises sont venu par lui. Passeur décisif pour Giroud, il a délivré le Stade de France d'une frappe d'extra-terrestre, et fait à lui tout seul rêver tout un pays.

Giroud (5) : Alors certes, il a ouvert le score, et marqué le premier but de cet Euro. Mais encore une fois, il a pêché dans le jeu, se montrant à la fois brouillon et intuile sur certaines phases de jeu. Son profil fait pencher tout le jeu de l'équipe de France dans un manque de profondeur, et l'oblige à multiplier les centres. Ca passe contre la Roumanie, mais pour aller plus loin dans la compétition, Giroud devra étoffer sa palette.