Qu'est ce que "La Dalle Angevine" ?

Depuis 2012, les joueurs du SCO Olivier Auriac et Charles Diers, ont déposé cette marque qui devient, petit à petit, le symbole du sport angevin.

Qu'est ce que "La Dalle Angevine" ?
Le Fergie-time ou money-time pour le SCO, c'est la dalle angevine

"La Dalle, la dalle, la dalle, Angers ils ont la Dalle, la dalle, la dalle, ohoooooh".
Vous ne passerez pas un match à Jean Bouin sans entendre le kop entonner son chant fétiche à l'approche du dernier quart d'heure de jeu.
"En 2012-2013, on gagnait souvent les matchs en fin de partie et on a dû faire une dizaine de résultats comme ça. Sur les réseaux sociaux, on a pas mal alimenté sur ce concept de Dalle Angevine et ça a pris" raconte le milieu de terrain Olivier Auriac, au micro de RadioCampusAngers dans l'émission sportive "Ta Gueule Coubertin". Pour ne pas se faire piquer l'idée, qui semble marcher, l'ex bordelais installé à Angers depuis 9 ans, accompagné de son compère Charles Diers, décide de déposer la marque.

Nouvelle notoriété et volonté d'élargissement

 Si "la dalle angevine" existe depuis 2012, ce n'est que depuis cette année qu'elle fait parler d'elle "Aujourd'hui elle a pris une notoriété grâce à la Ligue 1 et sa médiatisation. Le club s'est servi de la marque, les joueurs aussi maintenant on essaye de l'étendre aux Ducs et à l'UFAB" avance Olivier Auriac. L'objectif est donc de faire de cette "Dalle Angevine" un symbole du sport angevin, les Ducs étant les hockeyeurs de la ville évoluant en Ligue Magnus (malheureux finalistes cette année) et l'UFAB, l'équipe de basket féminine d'Angers qui évolue dans l'élite. "On aimerait aller plus loin sur le hand, la boxe et tous les sports angevins voir ce que l'on peut en faire" explique le numéro 7 du SCO.
Cette année encore, cette fameuse Dalle Angevine a permis aux scoïstes d'empocher quelques points dans les dernières minutes de ses rencontres de Ligue 1. Comme un symbole, c'est Charles Diers (co-concepteur de la marque) qui inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel à Troyes au soir de la 32e journée.

L'UFAB à 200% derrière le projet

Les basketteuses de l'UFAB, elles, misent sur cette dalle angevine pour se sortir d'une position délicate (11e sur 13) en Ligue Féminine malgré un beau parcours en Eurocup cette année (1/8e de finale). Brito de Sousa, président du club, se satisfait de l'initiative lancée par Auriac et Diers "Je suis très sensible à ça, on s'entend bien avec l'ensemble du sport professionnel angevin. J'adore la manière dont ils ont cristallisé la dalle angevine et je les suit à 200%. On a d'ailleurs repris le petit slogan sur un tweet qu'on a envoyé aujourd'hui" s'enthousiasmait-il, toujours sur Radio Campus Angers, il y a quelques mois.
En effet, sur les réseaux sociaux, #Ladalleangevine est largement reprise par les sportifs ou supporters angevins et ce plus particulièrement depuis septembre. Le compte @LaDalleAngevOFF compte environ 2500 followers et le compte Facebook plus de 3500. "C'est un début" selon Olivier Auriac. "la personne qui alimente les réseaux sociaux est un ami commun (à Auriac et Diers)" prend-il le soin de préciser.

Il est fort à prévoir que les clubs angevins ne resteront pas sur leur faim pour la dernière ligne droite de chaque saison sportive.