Monaco reste sans voix

Au bout d’un match ennuyant, l’AS Monaco et Toulouse se partagent les points. Les deux gardiens ont su résister aux attaques rivales. Les Monégasques peuvent se mordre les doigts de ne pas avoir concrétisé en première période.

Monaco reste sans voix
Radamel Falcao n'a pas trouvé le chemin des buts... - image Canal+
AS Monaco
0
0
Toulouse FC
Radamel Falcao n'a pas trouvé le chemin des buts... - image Canal+

Dans une ambiance de match à huis-clos, prenait place le 1er match de cette 3ème Journée de Ligue 1. Il voyait s’affronter l’AS Monaco, prétendant au titre et leader du classement (avec Marseille, Lyon et Saint-Étienne), face à Toulouse qui a raté son départ en Ligue 1.

À noter qu’il n’y avait qu’un spectateur en tribunes, il s’agissait de Didier Deschamps le sélectionneur des Bleus.

Monaco est au-dessus, Toulouse vit derrière

Et l’AS Monaco prend rapidement les devants de cette rencontre puisque les Monégasques chipent le ballon à peine le coup d’envoi pour ensuite ne presque jamais le lâcher. Monaco créé le jeu pendant que Toulouse passe son temps à défendre en bloc derrière. Le jeu de Monaco est jonché d’occasions toutes les unes plus belles que les autres comme par exemple l’action de Rivière à la 20ème minute qui se défait du marquage de deux défenseurs pour ensuite croisée une frappe que repousse des deux poings Ali Ahamada. Fabinho, encore aujourd’hui très à l’aise,  distille un centre parfait qui arrive dans les pieds de Yannick Fereira-Carasco mais qui voit sa frappe passer au-dessus des buts toulousains.
Toulouse est accrocheur et physique dans cette première période et multiplie les fautes notamment sur Radamel Falcao. L’arbitre n’hésite pas à mettre la main à la poche. Du côté du TFC, Trejo se procure quelques occasions mais repoussées par Subasic à la 27ème ou passe largement au-dessus.

Fabinho (défenseur-Monaco) : "C'est difficile. Toulouse ferme le jeu. La solution va être de presser beaucoup plus haut."

Toulouse décide de monter

La seconde période prend le même pli que la première avec une domination monégasque et des occasions procurées mais toujours pas transformées. Les Toulousains ont visiblement reçu la consigne de leur entraîneur, Alain Casanova, à la mi-temps de se montrer un peu plus offensif. Aussitôt dit aussitôt fait ou presque puisqu’Aurier multiplie alors les montées offensives et les combinaisons avec Didot et Trejo. Mais à l’image d’Ali Ahamada, Danijel Subasic est imperméable face aux Toulousains. Les fautes toulousaines sont toujours aussi nombreuses et perturbent clairement les monégasques.

La seule grosse occasion de cette deuxième période, sera le tir magistral de Jérémy Toulalan à 20 mètres qui atterri sur la barre d’Ali Ahamada totalement battu pour le coup.

Le Stade Louis II voit alors s’achever un match triste aux allures de purge, voyant les deux équipes se départager les points au coup de sifflet final.

A la fin de ce match, Monaco prend la tête d'un petit point (7) devant Lyon, Marseille et Saint-Etienne (6) qui jouent demain (samedi) ou dimanche. Toulouse prend la 14e place avec 2 points!