Monaco devient leader

Menés à la mi-temps (1-0), les Monégasques ont su renverser la tendance et se montrer plus conquérant pour finalement l’emporter (1-2) grâce à Falcao et Rivière. Ainsi l’AS Monaco devient seul leader de la Ligue 1, devançant Marseille et Saint-Etienne d’un point.

Monaco devient leader
Les Monégasques prennent le pouvoir de la Ligue 1 | Photo : AFP / Montage : Florian Beaux
Olympique de Marseille
1 2
AS Monaco
Olympique de Marseille: Mandanda; Fanni, Diawar (Mendes 5e), Nkoulou, Mendy; Imbula (Khalifa 85e), Romao, Valbuena (J. Ayew 87e); Payet, Gignac, A. Ayew.
AS Monaco: Subasic; Fabinho, Carvalho, Abidal, Kurzawa; Toulalan (Pi 9e), Moutinho (raggi 90e), Obbadi; Ocampos, Falcao (Rivière 73e), Ferreira-Carrasco.
SCORE: 1-0 Lucas Mendes min. 44. 1-1 Falcao min. 57. 1-2 Rivière min. 79.
ARBITRE: Ruddy BUQUET
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 - 4e journée. Stade Vélodrome - 44995 spectateurs.

Le premier choc de Ligue 1 promettait du spectacle, des buts et un leader assuré à la fin du match. Monaco voyait le retour de blessure de son maître à jouer, Joao Moutinho, tandis que l’OM s’appuyait sur un quatuor offensif soudé collectivement et fort d’une confiance engrangée par trois victoires consécutives.

Marseille dominateur

C’est l’Olympique de Marseille dans son Vélodrome en rénovation qui prend les devants de cette rencontre dans les premières minutes. Les olympiens se projettent instinctivement de l’avant et se créent les premières occasions. Mais les Monégasques profitent des montées offensives de ceux-ci pour mener des contres incisifs et exploiter les failles défensives. Les deux formations pêchent dans le dernier geste mais c’est les Marseillais qui se procurent clairement le plus d’occasions.

Cependant, l’Olympique de Marseille a dû faire face à un gros coup dur dès la 5e minute de jeu après la sortie de Souleymane Diawara sur blessure. C’est Lucas Mendes qui l’a remplacé au pied levé.

La finition n’est pas présente dans les attaques marseillaises qui sont pourtant nombreuses alors l’OM s’en remet aux coups de pied arrêtés. Lucas Mendes spécialiste du jeu aérien n’en demandait pas plus. À la 44e minute il va même faire exploser le Stade Vélodrome avec une tête catapultée dans les buts monégasques après un corner somptueux de Mathieu Valbuena.

Monaco conquérant

À la mi-temps, les Monégasques se font bouger par Claudio Ranieri. L’effet est quasi-immédiat puisqu’à la suite d’un centre de Moutinho repoussé par la tête de Lucas Mendes, un second centre de Carasco suit. Radamel Falcao en hérite à bout portant et fusille Mandanda à la 47e minute seulement. Marseille n’abdique pas et se résout à aller de nouveau de l’avant. Mais André Ayew puis Gignac rate des occasions décisives. L’un en frappant le poteau de Subasic, l’autre en voyant sa frappe passer au-dessus des cages monégasques.

Monaco va de l’avant et touche également le montant à la 62e minute. À la 75e minute le buteur de l’AS Monaco, Radamel Falcao, est remplacé par Emmanuel Rivière. El Tigre souffre apparemment d’une blessure à la cheville.
Malgré l’énorme soutien du public du Vélodrome, les Monégasques se montrent de plus en plus pressants. Mandanda repousse plusieurs fois puis craque face à Rivière, idéalement servi par Moutinho. Le meilleur buteur du championnat offre la victoire au sien grâce à ce but au combien important dans la course au titre. Les entrées de Saber Khalifa et de Jordan Ayew en fin de match n’y changeront rien. L’AS Monaco stoppe l’OM en pleine lancée et lui pique le fauteuil de leader. Les hommes d’Elie Baup concèdent ainsi leur première défaite de la saison et peuvent nourrir de quelques regrets.