Penneteau ouvre l'autoroute à Paris !

Portés par un Nicolas Penneteau des grands soir, le Valenciennes FC a réalisé l'exploit de battre l'AS Monaco, qui plus est dans leur antre de Louis II!

Penneteau ouvre l'autoroute à Paris !
Martial et ses coéquipiers ont souffert face à Kagelmacher (photo EurosportFR)
Monaco
1 2
Valenciennes
Monaco: Subasic - Raggi (Ferreira Carrasco 64'), Carvalho, Abidal, Kurzawa - Moutinho, Toulalan, Obbadi - Rodriguez - Rivière (Falcao 46'), Martial (Ocampos 56')
Valenciennes: Penneteau - Mater, Lala, Kagelmacher, Ciss - Enza Yamissi, Doumbia - Ducoutioux, Dossevi (Massampu 83'), Massuaku - Melikson (Saez 52')
SCORE: 0-1 Abidal c.s.c. 30' 0-2 Ducourtioux 58' 1-2 Rodriguez 84'
ARBITRE: Olivier Thual | Cartons jaunes : Masuaku (15'), Ciss (53'), Mater (67'), Abidal (72'), Kagelmacher (81') et Saez (85')
ÈVÉNEMENTS: 19e journée de Ligue 1 | Stade Louis II (Monaco)

Monaco, dans l'obligation de gagner chaque match pour suivre le rythme effréné du PSG, a vu sa série de six victoires consécutives s'arrêter ce soir, juste avant la trêve hivernale et perdant face à Valenciennes, équipe qui était déjà presque promise à la relégation...

Monaco n'a pourtant pas démérité. Multipliant les offensives, l'ASM s'est vue stoppée par le gardien nordiste : Penneteau. Auteur d'une prestation XXL, le portier a écoeuré Falcao et compagnie en étant notamment impérial dans les airs. 

Monaco a pourtant bien commencé son match. Tour à tour, Rivière (16') et Obbadi (21' et 25') ont tentés leur chance. Finalement, contre le cours du jeu, c'est le VAFC qui a ouvert la marque, profitant d'un but contre son camp d'Abidal, qui reprenait bien malgré lui un ballon dévié par son gardien (0-1 30').

Les Monégasques ont tout de suite réagi, marquant à la minute suivante par Kurzawa. Seulement, le défenseur était hors-jeu... S'en suivit une foultitude d'occasion pour les Azuréens, notamment un magnifique coup-franc de Moutinho qui toucha le poteau valenciennois juste avant la pause (45'). 

A la pause, c'est le VAFC qui menait. Contre le cours du jeu, certes, mais récompensant une défense héroïque 45 minutes durant. Seulement, le spectacle n'était pas terminé!

Début de seconde période, l'ASM est surmotivée pour aller égaliser. Seulement, ni Moutinho (49') ni Martial (51') n'ont réussi à faire plier Penneteau. Même l'arbitre s'y mettait en refusant un pénalty à James (51'). VA sortait le bout de son nez et après un premier pétard de Dossevi (54'), David Ducoutioux donnait un avantage décisif aux Nordistes en reprenant du plat du pied un centre parfait de Doumbia (0-2 58'). Le Stade Louis-II, déjà pas très bruyant, était cette fois silencieux comme une cathédrale. L'ASM était clairement sonnée et José Saez manqua du peu le 0-3 (70'). 

Un coup du sort de Ciss, pourtant impérial jusque là, devait relancer l'ASM. Coupable d'une faute sur Falcao, un penalty était accordé au Colombien. Symbole de leur mauvais soir (ou de la soirée parfaite de Penneteau, c'est selon), le portier repoussa la tentative du n°9 (81'). Les Monégasques n'eurent pas le temps de douter plus puisque Rodriguez a réduit la marque sur corner sur l'action suivante (1-2 84'). En feu, l'AS Monaco pensait égaliser grâce à un doublé de Rodriguez (88') mais le but était refusé pour hors-jeu. Le deuxième de la soirée monégasque.

L'ASM entérinait sa défaite, la deuxième de la saison, la première à domicile et donne l'occasion au PSG de s'envoler en tête du classement. Pis, le LOSC peut devenir dauphin le temps de la trêve hivernale si les Lillois s'imposent face au PSG, dimanche soir.