Retour sur le but de Falcao à Nantes

Décisif pour donner la victoire à l'AS Monaco face à Nantes, le but de Falcao révèle les qualités techniques et tactiques sur lesquelles pourraient s'appuyer Jardim cette saison. Analyse.

Retour sur le but de Falcao à Nantes
©metronews.fr

Malgré la victoire, Monaco n'a rien eu de convaincant hier soir face à Nantes. Inefficaces sur attaques placées, les hommes de Jardim ont eu les pires difficultés à contourner le 4-4-2 Canari bien en place. La faute à un manque de solutions dans les 30 dernières mètres et à une incapacité à écarter le jeu, l'ASM n'a jamais réellement réussi à concrétiser sa domination technique et territoriale. A défaut d'être incisifs face à la défense regroupée des Nantais, les coéquipiers de Moutinho ont été froids de réalisme pour ouvrir le score sur leur seule opportunité de la première période. Sur une attaque rapide, Falcao est venu reprendre un centre tendu et précis de Kurzawa. Un but qui devrait donner des idées à Jardim quant à la façon dont son équipe pourrait évoluer cette saison.

La récupération basse de Toulalan

Tout part d'une attaque nantaise. Après un relais avec Bammou, Olivier Veigneau, l’arrière gauche et capitaine des canaris repiquent dans l’axe, le décrochage de son attaquant de pointe ayant libéré l’espace. Sans réelle solution de passe, le latéral tente de crocheter Jérémy Toulalan en position de sentinelle pour protéger ses défenseurs centraux. L’ancien Lyonnais récupère le ballon et relance le plus rapidement possible. Ce qui est intéressant d’observer sur cette première phase de jeu, c’est l’attitude défensive de l’AS Monaco. Les hommes de Jardim défendent beaucoup plus bas que ce qu’ils avaient fait contre Lorient et Bordeaux. Dans leurs couloirs, Fabinho et Kurzawa jouent sur la même ligne que Carvalho et Raggi, à mi-hauteur devant leur surface de réparation. Toulalan en sentinelle se déporte sur sa droite pour empêcher le surnombre dans la zone de Moutinho tandis qu’Ocampos fait l’effort de replacement pour enfermer Bammou et Audel. Ce schéma défensif pourrait correspondre à ce dont a besoin Monaco. Une défense basse pour réduire les espaces dans le dos de défenseurs centraux plutôt lents et une grosse rigueur au milieu et dans les couloirs pour fermer toutes possibilités de débordement et de déséquilibre à l’adversaire. L’intérêt de revenir sur cette action, c’est d’abord de voir la manière dont les hommes de Jardim ont défendu sur le coup.

La remontée d’Ocampos

Ainsi en quelques secondes, Monaco bascule d’une phase défensive basse à une phase offensive où il faut se projeter vite vers l’avant. L’avantage pour les coéquipiers de Falcao sur cette action, c’est que les Nantais sont montés en nombre sur leur attaque. Par conséquent dès la récupération du ballon, l’ASM a de l’espace. Revenu se replacer bas dans son camp, Ocampos récupère le ballon tout de suite après l’intervention de Toulalan. Le déséquilibre est fait. Intelligemment, l’argentin remonte le terrain jusque dans le rond central, étirant ainsi les lignes défensives nantaises censées assurer la couverture. Pendant ce temps là, Falcao se déporte à la droite de l’attaque monégasque, soit dans la zone où Veigneau est censé être présent. En repiquant dans l’axe puis en ouvrant côté opposé, Ocampos permet alors à Falcao de se faire oublier, pour mieux surprendre les défenseurs canaris. La prise de décision rapide d’Ocampos ainsi que le déplacement de Falcao dans l’espace laissé libre par Veigneau se sont donc révélés décisifs sur cette action. Au cours de cette phase de jeu, il ressort que les monégasques sont plus des dévoreurs d’espace que des créateurs. Les hommes de Jardim semblent plus efficaces pour se projeter rapidement en contre que pour faire la différence sur des attaques placées. Tout se met en route plus facilement quand Monaco récupère le ballon dans son propre camp et insiste sur les failles défensives de la couverture adverse.

Le jeu rapide vers l’avant

Tout s’enchaîne après la remontée d’Ocampos. Dans le rond central, l’ailier droit s’appuie sur Valére Germain présent sur sa gauche. L’action se déporte donc sur le côté opposé de son initiation. La défense Nantaise revient vite. Au moment où Monaco bascule dans leur camp, les canaris sont 6 à défendre, 4 formant une ligne défensive à plat, 2 tentant de revenir pour fermer les couloirs. Le problème c’est que les joueurs de l’ASM remontent rapidement le terrain. Kurzawa prend son couloir et est en avance sur le joueur Nantais qui cherche à revenir tandis que Germain prend vite la décision d’écarter le jeu sur son arrière latéral. La remontée de balle est rapide, le jeu est tourné vers l’avant, l’enchaînement de passes constitue à garder une longueur d’avance sur les Nantais. C’est ensuite la coordination parfaite entre le passeur, Kurzawa et son buteur Falcao qui fait la différence. Gakpé revenant très vite sur lui, l’arrière gauche monégasque lève la tête et cherche une solution au centre. C’est à ce moment que Falcao lance son appel. Alors qu’Ocampos, qui a continué son effort, attire Djilobodji au premier poteau, le Colombien se dirige au second poteau. Kurzawa adresse ainsi un centre tendu et puissant dans la course d’un Falcao qui n’a plus qu’à crucifier Maxime Dupe à bout portant. Le centre parfait et la course rapide de l’attaquant sont imparables. Le but est magnifique.

Ce but pourrait donner des idées à Jardim. Monaco s’y révèle redoutable en contre et en attaque rapide. En défendant bas et en se projetant vite vers l’avant, l’ASM semble plus efficace qu’en jouant haut et qu'en procédant par attaques placées. Voilà une base de travail intéressante pour la suite de la saison.