Monégasques, tirez les premiers

L'AS Monaco se déplace à Bastia samedi à 20 heures pour la 11e journée de Ligue 1. Si les Monégasques pourraient regarder vers le haut en cas de victoire, pour les Bastiais l'objectif est surtout de s'éloigner de la zone de relégation.

Monégasques, tirez les premiers
Lacina Traore est dans le groupe pour affronter Bastia. Crédit ASM

Inscrire le premier but d'un match permet souvent de s'imposer au coup de sifflet final. Cette saison, l'AS Monaco s'est retrouvée dans cette situation à cinq reprises. L'équipe est sortie vainqueur quatre fois. De son côté, le Sporting Club de Bastia a ouvert quatre fois le score pour deux victoires et deux matchs nuls.

Cette statistique pourrait de nouveau se vérifier alors que le club corse reçoit l'AS Monaco ce samedi à 20 heures.

Avec respectivement 10 et 8 buts inscris lors des 10 premières journée de championnat, Monégasques comme Bastiais ne brillent pas leur efficacité offensive.

Avant leur victoires 2 à 0 contre Evian Thonon Gaillard le 18 octobre dernier, les hommes de Leonardo Jardim n'avaient jamais marqué plus d'un but lors d'un même match en Ligue 1 cette année. Bastia a fait mieux. Une fois. C'était lors de la première journée face à l'Olympique de Marseille, 3 à 3. Depuis, les attaquants corses, J.Rodriguez, H.Ongenda, ou encore D.Cissé peinent à inquiéter les gardiens adverses.

Regards croisés

Pour ces deux équipes, les attentes sont bien différentes. En cas de victoire, les Monégasques pourraient regarder vers le haut. Actuellement 10e au classement, ils dépasseraient Toulouse, défait vendredi soir contre Lens. Surtout, ils continueraient leur marche en avant avec pour objectif d'accrocher une nouvelle fois la qualification pour la Ligue des Champions. Mais après un début d'année totalement manquée, les coéquipiers de Ricardo Carvalho comptent huit points de retard par rapport à l'exercice précèdent à la même période.

Pour le Sporting, l'enjeu est tout autre. Il s'agit surtout de s'éloigner de la zone rouge. Avec leur victoire contre le TFC, les Lensois ont abandonné leur dernière place à Guingamp et ont fait reculer les Corses à la 17e place. Devant l'inefficacité des attaquants, le salut pourrait bien venir des défenseurs et plus particulièrement de Sébastien Squillaci, ancien de la maison rouge avec qui il a disputé 117 matchs.