Monaco - Caen, sous hautes tensions

C'est menacé par de forts soupçons de corruption que le Stade Malherbe de Caen se déplace à Monaco ce soir. Difficile, dans ces conditions, de se concentrer sur la rencontre?

Monaco - Caen, sous hautes tensions
Jean-François Fortin est au coeur de la tourmente.
Monaco
Caen / 20:00

A Caen, c'est la crise

Voilà qui ne va pas arranger les affaires du SM Caen, déjà mal engagées sur le plan sportif. Dix-septième de Ligue 1, grâce une différence de buts supérieure à celle de Guingamp, le club normand n'a gagné qu'un seul de ses dix derniers matchs de Championnat et reste sur deux défaites consécutives. Mais une menace plus grave encore plane sur le ciel caennais. Impliqué dans l'affaire des matchs truqués qui secoue le football français depuis mardi, le SMC est accusé de s'être mis d'accord avec le Nîmes Olympique pour que leur confrontation débouche sur un match nul qui satisfaisait chacune des deux équipes (1-1, le 13 mai, match en retard de la 28ème journée de Ligue 2 : le match nul permettait à Caen de retrouver l'élite de même qu'il assurait le maintien de Nîmes). Le Parisien et Le Canard Enchaîné ont publié des informations fort compromettantes. A tel point que Jean-François Fortin, le président du SMC, a été mis en examen hier et suspendu de ses fonctions. Parallèlement, la Comission de discipline de la LFP a ouvert une enquête concernant, entre autres, cette rencontre. Ainsi Caen risque-t-il une rétrogradation administrative.

On le comprend, l'ambiance en Normandie n'est certainement pas à la sérénité. D'autant que les joueurs de Patrice Garande s'apprêtent à défier l'AS Monaco au Stade Louis II ce soir. Il y a meilleures conditions pour aborder un tel match. Pour les Caennais, il s'agira d'être forts mentalement et de rester concentrés. Il faudra oublier cette épée de Damoclès qui, désormais, peut s'abattre à n'importe quel moment sur le club si les faits qui lui sont attribués sont avérés. 

Dimitar Berbatov de retour

Peut-être l'AS Monaco peut-elle profiter de ce climat pesant pour asseoir sa domination sur son adversaire du soir. Mais, dira-t-on, Monaco aurait été favori quoi qu'il en soit. Fort du retour de blessure de Dimitar Berbatov, qui a tant manqué à ses coéquipiers depuis la fin du mois d'octobre, le club princier pourra peut-être retrouver de son activité offensive, même si Yannick Ferreira-Carrasco a été contraint de déclarer forfait. Ce n'est pas tant que Berbatov soit particulièrement efficace depuis le début de la saison (seulement deux buts en Championnat), mais c'est qu'il apporte une intelligence et une sérénité remarquables à l'attaque monégasque. Il ne sera pas exagéré de dire que le Bulgare illumine le jeu asémiste par sa technique. On a vu combien il manquait à un trio offensif souvent trop désorganisé, trop inexpérimenté, quels que soient les joueurs utilisés (Traoré, Martial, Ocampos...).

Après deux matchs nuls consécutifs, contre Reims et Saint-Etienne, Monaco doit se relancer aujourd'hui. Les trois points seront indispensables pour le club de la Principauté, car le podium est déjà loin : Lyon, troisième, pointe à sept points. Pour  ne pas laisser échapper le train de la Ligue des Champions, les hommes de Leonardo Jardim devront enchaîner les victoires jusqu'à la trêve. A commencer par le SM Caen, ce soir, à 20h.

Source : MadeInSport