Monaco piétine

Tenue en échec deux buts partout face à Caen, l'AS Monaco a enchaînée un troisième match nul consécutif en Ligue 1 et occupe la 8e place du classement.

Monaco piétine
Les Monégasques n'avancent pas au classement. Crédit ASM
AS Monaco
2 2
Stade Malherbe de Caen

L'ASM ne perd pas mais n'avance pas. Incapable de battre le 16e de Ligue 1 chez lui, le club de la Principauté stagne au classement. Face au Stade Malherbe de Caen, qui retrouvait le terrain après avoir été confronté à la polémique des matchs truqués en Ligue 2, les Monégasques ont même limité les dégâts en accrochant le point du match nul. Le troisième de suite après s'être cassé les dents sur l'AS Saint-Etienne et le Stade de Reims. Résultat, ils squattent la 8e place et voient leurs concurrents directs s'éloigner. Pourtant, les hommes de Leonardo Jardim se sont rapidement mis en évidence. De retour sur le pré, Dimitar Berbatov s'est illustré après seulement 5 minutes de jeu. Son tir, mal dégagé par Imorou, finit dans les cages de Rémi Vercoutre.

La voie semble toute tracée pour des Monégasques qui cherchent à retrouver la voie d'une victoire qui les fuie depuis le 18 septembre et un mach face à Evian Thonon Gaillard.

Courir après le score

Quelques minutes après l'ouverture du score, les Monégasques repartent à l'assaut des buts gardés par Vercoutre. Dépossédés du cuire, les Caennais tentent malgré tout de réagir et sont tout près d'égaliser juste avant la mi-temps. Sur un centre de Bazile, Raspentino place sa tête mais le ballon s'envole au dessus de la transversale.

Une première alerte qui va en amener une autre juste après la reprise. 50e minute, le gardien caennais repousse deux tentatives des Rouge et Blanc et maintient ses coéquipiers à flot. Ces derniers le lui rendent bien. Dans la foulée, Koïta se retrouve seule au point de penalty et place une frappe dans la lucarne du gardien croate. Un partout. A peine dix minutes plus tard, Kondogbia donne un petit coup de pouce aux Caennais en trompant Subasic de la tête.

Un quart d'heure aura suffit aux joueurs de Patrice Garande pour renverser des Monégasques désemparés mais pas abattus. Les offensives se multiplient, dans ses bois Vercoutre joue les héros. Ferreira Carrasco manque de peu d'égaliser à la 73e minute. L'attaquant trouve le poteau sur un coup-franc aux 25 mètres. La délivrance viendra deux minutes plus tard sur un tir limpide de Joao Moutinho servi par le jeune belge. Après une dernière frayeur dans les ultimes secondes, sur un but de Privat annulé pour hors-jeu, Monégasques et Caennais se quittent avec un sentiment partagé : la déception d'être passé à côté d'une victoire accessible.