La défense, casse-tête de Leonardo Jardim

L'AS Monaco se déplace à Toulouse, ce soir, handicapée par de nombreuses absences. Quelles solutions pour Leonardo Jardim ?

La défense, casse-tête de Leonardo Jardim
Toulouse
Monaco / 20:30

Pauvre Leonardo Jardim. Déjà en difficulté, la faute à des résultats décevants et à une gestion discutable, l'entraîneur de l'AS Monaco doit de plus faire face à une avalanche de blessures. La défense, notamment, est décimée. Si Andrea Raggi, grippé, est désormais rétabli, Elderson Echiejile a été contraint de sortir à dix minutes du coup de sifflet final, contre Lens, mardi. Ainsi, le défenseur nigérian, qui souffre d'une élongation du psoas, rejoint à l'infirmerie Layvin Kurzawa (cuisse) et Ricardo Carvalho (mollet), deux piliers de la défense asémiste. Et ce alors que le jeune Brésilien Wallace a été expulsé cette semaine et s'apprête donc à purger une peine de suspension dont la durée est encore inconnue. Echiejile, Carvalho, Kurzawa, Wallace, ce sont donc quatre défenseurs qui manquent à l'appel. Excusez du peu. 

Difficile, dans ces conditions, de composer un onze solide pour affronter Toulouse (à 20h30, ce soir). D'autant que, au complet, le secteur défensif monégasque est plutôt léger, quantitativement parlant. Les options dont dispose Leonardo Jardim sont donc limitées. 

Bien sûr, on peut s'attendre à ce que Fabinho, latéral droit, et Aymen Abdennour, dans l'axe, conservent leur rôle de titulaire. Mais ce sont les deux autres places qui portent à réflexion. Le problème majeur auquel le coach portugais est confronté est l'absence de défenseur gauche de métier, étant donné que Kurzawa et Echiejile sont sur le flanc. Peut-être Jardim décidera-t-il d'aligner un jeune joueur pour pallier à ces absences : Abdou Diallo (18 ans) et Borja Lopez (20 ans) seraient capables d'évoluer dans ce couloir, même si ce n'est pas leur poste de prédilection, puisque tous deux préfèrent jouer dans l'axe de la défense. Surtout, Diallo et Lopez sont des novices et n'ont jamais disputé la moindre minute en Championnat. Les aligner d'entrée serait donc une décision à risques.

Cependant, une autre solution s'offre également à Leonardo Jardim : excentrer Andrea Raggi sur le côté gauche. Le défenseur italien a déjà dépanné à gauche et a souvent prouvé sa polyvalence. Mais ce choix tactique reviendrait à déplacer le problème et il faudrait trouver un défenseur central pour se substituer à Raggi. Jérémy Toulalan pourra reculer d'un cran, comme il l'a fait après le carton rouge reçu par Wallace contre Lens. Une option qui aurait pour inconvénient d'affaiblir encore un milieu de terrain déjà diminué par la blessure de Geoffrey Kondogbia.

Bref, vous l'aurez compris, Leonardo Jardim aura eu des compositions plus aisées à édifier qu'aujourd'hui. Il faudra que l'ancien technicien du Sporting Lisbonne trouve des solutions adaptées. Avec l'espoir, peut-être, de prendre peu à peu le dessus sur les critiques dont il est la cible.