Monaco taille patron

Les Monégasques ont fait un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des Champions en s'imposant 3 buts à 1 mercredi face à Arsenal.

Monaco taille patron
Ferreira Carrasco a marqué le troisième but face à Arsenal. Crédit : ASM
Arsenal
1 3
AS Monaco

Maintenant, il faudra finir le travail à la maison. En s'imposant 3 buts à 1 contre Arsenal à l'extérieur, les Monégasques ont déjà un pied en quart de finale de la Ligue des Champions. Une performance exceptionnelle, pas seulement car il s'agit de la première défaite des Gunners face à un club français depuis 2003. Mais surtout parce que face aux hommes d'Arsène Wenger, les joueurs de la principauté ont fait preuve d'une réelle maitrise logiquement récompensée. Suite à une transversale de Moutinho, c'est le milieu de terrain Geoffrey Kondogbia qui s'illustre le premier. Il trompe Ospina d'une lourde frappe à la 38 minutes.

En difficulté dans leur antre, l'Emirates Stadium, les Londoniens peinent à réagir et se font même de nouveau surprendre. Placé au milieu de terrain, Fabinho décale Martial qui sert Berbatov aux 18 mètres. L'attaquant bulgare bat à son tour le gardien d'Arsenal qui perd pied. Un but synonyme de chaos pour des Gunners qui ont manqué l'égalisation quelques secondes auparavant. À la 52 minute, Olivier Giroud est trouvé sur un coup franc. Mais le Français, pourtant bien placé, manque le cadre de la tête.

Préserver cet avantage à domicile

En difficulté, Arsenal ne baisse pourtant pas les bras. Le match se débride un peu plus. Sanchez puis Giroud inquiète Subasic cinq minutes plus tard. Puis c'est au tour de Walcott et Wellbeck de faire passer un frisson au coach monégasque Léonardo Jardim. Alors que ces joueurs semblent réussir le coup parfait, Oxlade-Chamberlain vient doucher leur enthousiasme. Après un dégagement de Fabinho, le jeune anglais récupère le cuire et l’expédie dans les filets du gardien croate. De quoi redonner espoir à son équipe en vue du match retour. Un espoir de courte durée puisque deux minutes plus tard, à la 93e minute, Ferreira Carrasco clôt la marque avec l'aide du poteau. Un avantage de deux buts qu'il faudra préserver lors du match retour le 17 mars au stade Louis II.