Paris / Monaco : acte III

Parisiens et Monégasques vont se retrouver pour la troisième fois de la saison ce mercredi. Les deux équipes s'affrontent en quart de finale de la coupe de France trois jours après leur match nul 0 à 0 en championnat.

Paris / Monaco : acte III
Les Monégasques devront contrôler les attaquants parisiens. Crédit : ASM
Paris-Saint-Germain
AS Monaco

Cette fois, il y aura un vainqueur. Le Paris-Saint-Germain et l'AS Monaco se retrouvent en quart de finale de la coupe de France ce mercredi. Un match avec des airs de revanche après leur confrontation en championnat dimanche 1er mars. Une partie qui s'est terminée sur un nouveau match nul, le quatrième sur les quatre dernières rencontres entre les deux équipes. Si le PSG a laissé passer sa chance de prendre la tête de la ligue 1 avec ce 0 à 0, l'enjeu sera cette fois tout autre. Les deux équipes visent une qualification pour les demies-finales de la coupe de France. Une compétition que les Monégasques n'ont plus remporté depuis 1991. Le dernier sacre parisien remonte lui à 2010, face au club de la Principauté.

Toujours engagés dans la course au titre en Ligue 1, qualifiés pour la finale de la coupe de la Ligue face à Bastia le 11 avril et à la recherche d'un exploit face à Chelsea en Ligue des Champions, les Parisiens peuvent espérer empiler les trophées d'ici la fin de saison. Bien partis pour se qualifier pour le tour suivant en coupe d'Europe, les Monégasques peuvent quant à eux continuer à rêver des sommets européens même si une victoire finale semble assez hypothétique. La coupe de France apparaît comme le chemin le plus sûr pour glaner un trophée cette année.

Monaco, parole à la défense

Pour continuer leur parcours dans cette compétition, les Monégasques devront se montrer aussi solides défensivement que lors de leur dernière sortie à défaut d'être plus tranchant devant. Critiqués pour le manque d'allant offensif, les joueurs de Leonardo Jardim devraient une nouvelle fois opérer par contre. Une stratégie, qui, si elle ne permet pas d'assurer le spectacle, a fait ses preuves dernièrement, à l'image de la victoire des rouge et blanc 3 à 1 face à Arsenal en Ligue des Champions. Mais si l'ASM peut s'appuyer sur la meilleure défense du championnat, elle n'a que la seizième attaque. À l'inverse de leur adversaire qui occupe la troisième place de ce classement. Pourtant, les attaquants parisiens se sont montrés incapables de tromper Subasic dimanche. Ils devront donc régler la mire s'ils veulent plier le match et échapper aux prolongations, une semaine avant d'affronter le Chelsea de José Mourinho à Stamford Bridge pour le huitième de final retour de la Ligue des Champions.