Monaco s'est amusé

Après sa victoire 1-3 à l'aller, Monaco se qualifie facilement en atomisant Berne 4-0.

Monaco s'est amusé
La joie des Monégasques (site officiel)
Monaco
4 0
Berne

Victorieux 3-1 à l'aller, les Monégasques ne craignaient rien pour ce match face aux Young Boys de Bernes. Relation de cause à effet ou non la première mi-temps de cette rencontre ressemble malheureusement bien trop à celle que l'on avait vue la semaine dernière sur la pelouse synthétique de Bernes... C'est à dire très peu alléchante s'il fallait le préciser. La légère domination monégasque est majoritaire due aux nombreuses percés de Martial très virevoltant mais très maladroit dans le dernier geste. Avec Cavaleiro ils sont malheureusement trop seuls et peu inspirés dans les 20 derniers mètres. Afum (36eme) répondait à Moutinho (34eme) pour mettre les compteurs à égalités sur le nombre de frappes cadrées de ces 45 premières minutes. Sinon peux de choses à se mettre sous la dent.

 Festival offensif

En seconde mi-temps, il faut attendre seulement 9 petites minutes pour voir Monaco ouvrir le score. Malgré une frayeur sur une double occasion Bernoise bien annihilée par Subasic (49eme), ce sont bien les hommes de Jardim qui trouvent la faille. C'est d'ailleurs plutôt le travail d'un seul homme: Yvan Cavaleiro. Crochet dans la surface pour éliminé son vis-à-vis, le Portugais enroule ensuite puissamment dans le petit filet opposé (54eme, 1-0). Monaco très emprunté jusque-là se lâche désormais un peu plus dans le jeu et double la mise sur corner. Kurzawa coupe le centre de Moutinho au premier poteau et trompe Mvogo de la tête (64eme, 2-0). Quelques instants après c'est même Martial qui se trouvera récompensé de tous ses efforts. Servi parfaitement par Raggi dans la surface le jeune Français pousse tranquillement le ballon au fond des filets sans opposition (3-0, 71eme). Les Young Boys prennent l'eau et s'ont acculé sous les coups de boutoir monégasques. El Shaarawy va même y aller de son but. Sur son premier ballon suite à sa rentrée, le pharaon tente sa chance à l'entrée de la surface et voit sa frappe finir sous la barre malgré la déviation d'un Bernois (4-0, 78eme).

Lourd tarif pour les Suisses qui s'arrêtent là pour ce qui est de la Ligue des Champions. Les Monégasques, eux, vont désormais se confronter aux gros poissons Européens (tirage au sort ce vendredi). Si l'on pouvait voir un visage de l'ASM cette saison, espérons que pour notre plaisir ce soit celui de la seconde période. Avec les artistes offensifs que possède cette équipe on pourrait se régaler...