L'ETG pousse, Montpellier craque

Avec quatre buts en moyenne lors de leurs rencontres, celle de samedi soir au Parc des Sports d'Annecy n'a pas dérogé à la règle : après avoir été menés 2-0, les locaux arrachent le match nul. (2-2)

L'ETG pousse, Montpellier craque
Menés 1-0, l'ETG pousse en fin de première période : Wass ne cadre pas un centre de Benezet. (photo : etgfc.com)

En première période, les Hauts-Savoyards peinent offensivement face à une équipe héraultaise bien en place. La première action du match est a mettre au compte des visiteurs : Montano bien lancé en profondeur se retrouve face à Laquait mais dévisse complètement au moment de conclure (3'). La réponse adverse se fait attendre même si Kevin Bérigaud aurait pu légitimement bénéficier d'un pénalty suite à une faute d'El Kaoutari (16').

Wass est le seul à provoquer Jourdren, vigilant, qui détourne correctement sa frappe. (19') Montano, Bakar et Mounier prennent tour à tour leur chance, sans succès. L'implication offensive du MHSC est finalement récompensée puisque Montano est trouvé en profondeur par Cabella, à la limite du hors jeu. L'attaquant Montpelliérain ne rate pas son nouveau face à face et pique correctement sa frappe pour tromper Laquait (0-1, 37').
Ce but a le mérite de réveiller les ardeurs du club alpin juste avant la pause, sans succès. Bérigaud trouve le poteau suite à une superbe talonnade de Benezet (42') et Wass manque le cadre suite à un nouveau centre de l'ex-Nîmois (44').

Au retour des vestiaires, Evian TG va, comme trop souvent, encaisser un but. Parti dans la profondeur, Cabella se joue de la défense adverse avant de battre Laquait (0-2, 52'). Une véritable douche froide pour les locaux qui doivent désormais rattraper deux buts. La situation reste bloquée durant de longues minutes avant de se décanter dans le dernier quart d'heure.
Daniel Wass bénéficie d'un coup-franc plein axe à l'entrée de la surface de réparation. Le Danois se charge lui même du coup de pied arrêté et propulse le ballon au fond des filets grâce à une superbe frappe hors de portée de Jourdren. (1-2, 74')

Ce but redonne de l'espoir à toute une équipe et tout un stade qui se met à pousser de plus en plus ses joueurs. La délivrance vient de Modou Sougou, l'attaquant prêté par l'Olympique de Marseille ouvre son compteur but en coupant idéalement la trajectoire du centre de Youssouf Sabaly (2-2, 77'). Il reste alors plus de dix minutes à jouer et la victoire est encore permise, l'ETG FC pousse Montpellier dans ses derniers retranchements. El Kaoutari doit sauver sur sa ligne une frappe de Bérigaud (88'). Le score en reste finalement à là. Un match nul qui ne semble convenir à personne mais qui semble un résultat logique au vue de la globalité de la rencontre.

Une très bonne réaction des joueurs de Pascal Dupraz, bien aidés par leur public, a permis de sauver ce match qui prenait, au fil de la rencontre, l'allure d'une contre-performance. Montpellier n'a pas su contenir les assauts adverses et a craqué en fin de rencontre malgré un début de rencontre sérieux et appliqué.
L'ETG reste sur trois matches sans défaite (deux victoires pour un nul) tandis que le MHSC n'a toujours pas gagné à l'extérieur cette saison (deux nuls et une défaite).

Jeudi, Montpellier recevra Rennes et devra se remettre à gagner pour retrouver la première partie de tableau.
Malgré ce match nul, Evian TG reste sur une bonne dynamique et continue de montrer de bonnes choses, le déplacement mardi à Lille se fera dans de bonnes conditions !