Bordeaux chute logiquement

Pour la première fois de la saison, Bordeaux a perdu. Cette première défaite face à Guingamp est logique et fait perdre aux Girondins leur première place.

Bordeaux chute logiquement
Ilori aura en partie couté un but à Bordeaux.
Guingamp
2 1
Bordeaux
Guingamp: Samassa - Baca, Kerbrat, Sorbon, Lévêque - Beauvue, Diallo, Mathis, Pied (Giresse 73') - Mandanne (Angoua 85'), Marveaux (Schwartz 77')
Bordeaux: Carrasso - Mariano, Ilori, Sané (Touré 57'), Pallois, Contento - Khazri (Plasil 36'), Sertic (Traoré 74'), Maurice-Belay - Rolan, Diabaté
SCORE: 1-0 Diallo 26' 2-0 Mandanne 34' (s.p.) 2-1 Diabaté 83'
ARBITRE: Cartons jaunes : Touré (65') et Contento (74')
ÈVÉNEMENTS: 5e journée de Ligue 1 | Stade du Roudourou

Alors que l'EAG n'était pas sorti d'un match face à Bordeaux avec les trois points depuis 2002, les Bretons ont réussi à vaincre le signe indien ce dimanche après-midi en venant à bout d'un FCGB leader toujours invaincu du Championnat. La perf' est belle pour les Guingampais, qui ont totalement mérité cette victoire.

Guingamp, logique meneur

Les hommes de Jocelyn Gourvennec ont lancé le premier pétard de la rencontre dès la huitième minute d'une reprise de Mandanne bien sortie par un réflexe de Carrasso. Beauvue était assez en vue dans ce début de rencontre (18' notamment) et c'est assez logiquement que Guingamp a ouvert la marque avant la demi-heure de jeu, Mustapha Diallo reprenant parfaitement de la tête un tir de Marveaux issu d'un coup-franc. Carrasso, malheureux suite au lâchage du marquage d'Ilori, était lobé (1-0 26').

Ce but encaissé, une habitude pour les Girondins, fut bien loins de les destabiliser, au contraire, cela incita le FCGB a insister pour recoller au score avant la pause. Mariano (31') notamment aurait pu trouver Rolan en bonne position s'il avait appuyé sa passe en profondeur. Seulement, ce qui devait arriver arriva, sur une percée guingampaise, la défense bordelaise a voulu trop vite faire et Sertic faucha violemment Pied. Mandanne fit donc le break (2-0 34'). Bordeaux n'y était plus et Beauvue aurait pu alourdir la marque (38') si son tir n'était pas passé au ras du poteau d'un Carrasso battu.

Bordeaux accrocheur mais battu

Au retour des vestiaires, l'EAG n'était pas rassasié et voulait définitivement faire plier Bordeaux. Marveaux était tout proche de concrétiser (49') mais les Bretons restaient à l'affut d'un but girondin. Willy Sagnol semblait passablement énervé sur son banc, voyant que ses joueurs n'était pas dans le coup. M. Thual, l'arbitre, aurait même du siffler un deuxième penalty pour l'EAG suite à la main de Contento, contrant une frappe de Marveaux (61'). Le FCGB jouait à l'envers et la chance aurait pu leur sourire après la réduction du score du buteur maison, Cheick Diabaté, bien servi par Touré (2-1 83'), en effet, l'égalisation fut proche dans le temps additionnel quand Contento envoya sa demi-volée sur Samassa. Cela aurait néanmoins été immérité au vu du match. L'EAG pouvait souffler, ils sortent de la zone de relégation et empêchent Bordeaux de repasser leader.