Bordeaux sur le fil

Longtemps gêné par une équipe rennaise vaillante et dangereuse, Bordeaux est allé chercher une victoire précieuse dans le temps additionnel et est provisoirement leader du championnat avant Marseille - Saint-Etienne. 

Bordeaux sur le fil
©eurosport.fr
Bordeaux
2 1
Rennes

Le héros de l'après-midi du côté de Chaban-Delmas se nomme Thomas Touré. Titulaire surprise en soutien de Diabaté, le jeune bordelais s'est révélé décisif après son repositionnement sur l'aile gauche pour donner une victoire importante à son équipe. Passeur décisif pour Khazri puis buteur en toute fin de partie, il est l'homme du match.

Bordeaux bute sur Rennes

Pourtant, c'est le Stade Rennais qui a longtemps fait la meilleure impression dans ce match. Piqués au vif par une première occasion de Rolan dès l'entame de match, les hommes de Montanier ont ensuite réalisé une bonne première période, contenant parfaitement les attaques bordelaises et mettant du rythme sur chacune de leurs possessions. Ainsi, sur un contre rapidement joué, Doucouré à la retombée d'un centre de Moreira aurait pu ouvrir le score à la 8ème minute de jeu. Bien en place en 4-3-3, Rennes a alors posé de nombreux soucis aux hommes de Sagnol en jouant long et par-dessus la défense adverse. C'est sur une phase de ce style que les bretons se procurèrent alors leur plus belle occasion. Sur une longue ouverture d'Armand à la 21ème, Danzé vint centrer en retrait pour Toivonen qui tenta sa chance en première intention dès 25 mètres. Carrasso s'employa alors pour détourner la frappe du suédois avant de vite se remettre sur ses appuits pour stopper du pied la reprise de Doucouré qui avait suivi. De son côté, face à une défense renaise appliquée à contrer les rentrées dans l'axe de Maurice-Belay et Rolan par la présence de Danzé et Mbengué dans la zone de leurs défenseurs centraux, Bordeaux a eu du mal à faire le jeu. La seule occasion girondine eut alors lieu à 35ème minute de jeu sur un bon centre de Maurice-Belay que Diabaté vint reprendre. Costil réalisa alors la parade pour repousser le ballon. Trop peu pour des bordelains que l'on attend maîtres à domicile.

Bordeaux profite de la fatigue rennaise

La seconde période repartit sur les mêmes bases que la première. Comme au cours du premier acte, Bordeaux se met en premier en évidence avec une reprise de Rolan sur un centre de Mariano qui échoua à côté du cadre à la 46ème minute de jeu. Bordeaux insista alors et poussa sans concrétiser. A la 58ème minute, Diabaté rata ainsi l'ouverture du score en un contre un face à Costil en loupant le cadre après un bon ballon en profondeur. Sur une action de jeu similaire et un ballon dans le dos de la défense girondine, Ntep vint rappeler la force de frappe bretonne mais buta sur Carrasso à la 71ème minute. Une action qui eut le mérite d'emballer définitivement le match. Bordeaux ouvrit en effet le score à la 73ème grâce à Khazri qui était rentré quelques minutes plus tôt après un gros travail de Touré sur la gauche. Souhaitant profiter d'une potentielle baise de régime bordelaise en fin de match, Rennes poussa alors pour revenir dans le match. Une volonté qui fut récompenser par l'égalisation d'Habibou à la 81ème, après ne frappe détournée de Doucouré par Carrasso. Mais plus frais et face à des rennais qui croyaient avoir fait le plus dur, Bordeaux réalisé une meilleure fin de match. Sur un nouveau centre de Mariano, Diabaté mit une fois de plus Costil à contribution après une belle demi-volée à la 83ème minute. Avant que le jeu héros de la partie ne vienne inscrire le but de la victoire à la 93ème minute d'une magnifique frappe enveloppée depuis la gauche de la surface. Cruel pour Rennes.

Comme à Saint-Etienne, Bordeaux n'aura pas briller. Longtemps incapables de contourner le 4-3-3 rennais, les girondins ont eu le mérite de concrétiser une bonne fin de match, et de faire les choix justes pour surprendre des rennais en manque cruel de réalisme.