Marseille reprend la tête du championnat

En s'imposant 3 à 1 face à Bordeaux lors d'une rencontre agréable entre les deux équipes, les marseillais reprennent la tête du championnat au Paris Saint-Germain.

Marseille reprend la tête du championnat
Réaction de Lemina après son but. (AFP)
Olympique de Marseille
3 1
FC Girondins de Bordeaux

Après avoir été mené au score en debut de deuxième mi-temps, Marseille a pu égaliser seulement trois minutes plus tard pour finalement s'imposer avec la manière en fin de rencontre (3-1) au bout d'un match plaisant. Le temps d'un soir, la Cannebière peut oublier les problèmes judiciaires des dirigeants du club.

Une première mi-temps de qualité

Avant le début de la nouvelle confrontation entre les deux équipes, Bordeaux n'avait gagné que 5 de ses 51 déplacements à Marseille en Ligue 1, le dernier datant du 4 mai 2008 (2 à 1), alors que les autres confrontations entre les deux équipes avaient été conclus par 17 matchs nuls et 29 défaites : le dernier succès du club au scapulaire remontant au 4 mai 2008 (2-1) 3 matchs nuls et 3 défaites ont suivi. Le bilan continue de s'alourdir pour les Girondins au stade Vélodrome avec cette 30e défaite.

Pourtant le match était parti sur de très bonnes bases, avec des occasions des deux côté mais une possession largement à l'avantage des locaux à la mi-temps (63%/37%).

Marseille comme à son habitude commence fort et Barrada de peu manque un centre de Payet devant Carrasso (1e). S'en suivent de nombreuses occasions de la part de Marseille par le biais des coups de pieds arrêtés et d'incursions dans la défense girondine notamment : tout d'abord Payet, suite à un corner repoussé tente sa chance et trouve Carrasso sur la trajectoire de son tir (11e). La paire Payet et Thauvin réussi drôlement bien son début de match : Payet donne un très bon ballon à Thauvin sur la gauche de la surface. Ce dernier reprend de volée et le ballon vient mourir dans le petit filet de Carrasso (21e). La plus grosse occasion de la première mi-temps est à mettre à l'actif de Payet qui voit sa frappe à bout portant après un caviar de Gignac détournée par un super Carrasso (34e). Barrada dévisse  sa tête après un bon centre de Thauvin (35e). Imbula (38e) après un bon crochet enveloppe trop sa frappe du pied gauche et loupe le cadre. Enfin, Barrada frappe aux 30 mètres (41e) mais manque largement le cadre.

Du côté bordelais, Touré et Carrasso sortent du lot en cette première mi-temps. Le premier par ses occasions : ainsi, après une bonne ouverture de Sertic, il voit sa frappe stoppée par Mandanda. Aussi, il écrase trop sa frappe après une remise de Maurice-Belay (13e), après un contrôle de la poitrine il manque une reprise de volée audacieuse (14e) et il faut une superbe intervention d'Aloé pour stopper le jeune girondin (29e).

Quelques actions girondines sont aussi à noter comme après une faute de Lemina un coup-franc girondin qui trouve la tête de Pallois, captée en deux-temps par Mandanda (20e).

Le deuxième, Carrasso est jusqu'à la fin de la première période très présent à l'image de son arrêt face à Gignac sur un tir puissant aux 18 mètres (44e).

Après une belle première mi-temps, les marseillais se sont procurés les meilleures occasions.

Une deuxième mi-temps Marseillaise

Les cinq premières minutes donnent un ton physique au match avec quelques fautes dont des semelles assez dangereuses. Finalement le match se réveille à la 50e minute de jeu avec une jolie incursion de Thauvin qui voit son centre trouver Gignac dont la reprise est captée logiquement par Gignac. Une minute plus tard (51e), sur le corner, Carrasso voit la tête d'Aloé repoussée avec chance par sa barre transversale. Juste après, sur un centre de Barrada, le portier girondin doit étaler toute sa classe en stoppant la frappe de Lemina. De suite après, Carrasso intervient (encore !) sur une nouvelle frappe marseillaise, cette-fois ci d'Imbula.

Après une perte de balle de Mendy, Sertic lance Maurice-Belay sur le côté droit : ce dernier repique dans l'axe et sert Touré tout seul dans la surface, sa frappe devant Mandanda est imparable (0-1, 55e).

Suite à un super centre de Payet, Lemina peut armer une tête ne laissant aucune chance à Carasso : l'OM égalise (1-1, 60e), moins de cinq minutes après l'ouverture du score girondine. Une minute plus tôt, Barrada avait vu son but logiquement refusé pour hors-jeu.
Après l'égalisation, Sagnol effectue un double changement. Ainsi, Yambéré et Planus sortent pour l'entrée de Sané et Traoré (62e).

Un coup-franc intéressant pour Bordeaux voit la frappe de Sertic repoussée en corner par Dja Djedje.

Le match ayant connu une grande intensité depuis le début commence à se faire ressentir dans les jambes des joueurs, ainsi Barrada et Khazri sont remplacés après des crampes (72e et 77e), et il n'y a plus grand chose à se mettre sous la dent. Il est écrit que ce match va se gagner avec les organismes les plus solides et plus frais de la rencontre.

Gignac suite à un corner bien tiré par Payet donne l'avantage aux olympiens de la tête : elle trouve le petit filet de Carrasso impuissant sur cette action (2-1, 85e). Il marque son 11e but de la saison et revient à hauteur de Lacazette.

La réaction bordelaise ne se fait pas attendre et l'égalisation si proche n'est manquée qu'à cause d'une trop grande hésitation entre Touré et Maurice-Belay : Mandanda s'interpose (88e).

A la 89e minute, Batshuayi enfonce le clou et confirme la belle victoire olympienne (3-1). Après une première frappe du belge repoussée par Carrasso, Fanni récupère et fait de même : sa frappe est aussi repoussée. Finalement Pallois couvre Batshuayi qui peut armer avec force sa frappe.

L'homme du match Payet le serial passeur

Avec ses deux passes décisives (1-1, 60e ; 2-1, 85e) Dimitri Payet s'avère comme l'homme de la soirée. Précieux dans son jeu comme dans ses passes, il dépose deux magnifiques caviars pour les buteurs marseillais. Le joueur phocéen confirme un peu plus être un candidat crédible pour une sélection en équipe de France alors que l'échéance pour l'Euro 2016 s'annonce à grands pas.

Du côté du classement, le club marseillais reprend la tête au PSG avec un point d'avance (31 points contre 30 pour les parisiens), et dans le contexte actuel on peut dire que la semaine aurait pu se conclure d'une plus mauvaise manière.