Les marine et blancs devront serrer les dents

Les Girondins de Bordeaux après une défaite concédée face à Nice (1-2) voient le top 5 de la Ligue 1 s'éloigner. Occupant une fragile 7ème place, les joueurs de Willy Sagnol, en l'absence de leurs leaders techniques, sont en panne de réalisme.

Les marine et blancs devront serrer les dents
Le défenseur bordelais Nicolas Pallois n'a pas démérité face aux niçois qui ont finalement remporté le match. (Crédit photo: AFP N.Tucat)

Elle hante encore le public du stade Chaban-Delmas cette déculotée face à l'Olympique Lyonnais, lors du dernier match de l'année 2014. Après la maigre victoire en 32e de finale de la Coupe de France obtenue face à Toulouse, plusieurs joueurs de l'effectif bordelais ont été appelés auprès de leurs sélections. La Coupe d'Afrique des Nations laisse un groupe exsangue. Lors du premier match de Ligue 1 au stade Louis II, les bordelais ont fait montre de solidité face à des monégasques peu entreprenants. Ce match nul semblait être un bon résultat pour les marine et blanc, leur permettant entre autre de garder à distance leurs poursuivants (Montpellier, Nantes, Rennes voire Nice) et de rester au contact des 5 premiers du classement. Or, avec cette défaite une nouvelle fois à domicile face aux aiglons, les bordelais marquent le pas, pire, ils reculent. Plus de victoire depuis le début du mois de décembre et le 3-2 sur Lorient. 12 buts encaissés au cours des 6 dernières rencontres, toutes compétitions confondues.

On pouvait constater la déception du technicien bordelais lors de la conférence ayant suivi la rencontre perdue face à Nice en ouverture de la 21e journée de Ligue 1. Menant pendant une bonne partie de la rencontre, les niçois ont recollé au score à la 66e minute et un but d'Amavi, puis ont craqué dans les derniers instants de la partie, à la 90e et une réalisation d'Alassane Plea. Le coach bordelais a assumé l'erreur tactique consistant à renforcer au cours de ses changements son secteur offensif.

Willy Sagnol a fait preuve de lucidité, constatant un cruel manque de solutions face aux carences en effectif. En attente de renfort pendant ce mercato, il a avoué avoir fait joué Touré et Sertic grippés ainsi que Maurice Bellay, fraîchement revenu de blessure. Si le résultat n'a pas surpris le technicien, il sonne tout de même comme une sanction sévère face à la formation de Claude Puel privée de Digard et Bodmer et orpheline après le départ de Dario Cvitanich.

Les Girondins de Bordeaux se déplacent au Parc des Princes ce mercredi pour une place en 1/4 de finale de la Coupe de France. Une affiche que Willy Sagnol et ses joueurs peuvent appréhender, même si le Paris Saint-Germain en proie aux doutes depuis plusieurs semaines. Ensuite, le hasard du calendrier mettra les bordelais aux prises avec des équipes du ventre mou du championnat de Ligue 1 (Bastia, Guingamp puis Evian). Il faudra patienter au plus tard jusqu'au 8 février prochain, finale de la Coupe d'Afrique des Nations, pour que les Girondins retrouvent l'ensemble de leurs éléments. En attendant, toutes les bonnes volontés sauront être récompensées, c'est peut être l'occasion pour les joueurs peu utilisés de montrer leurs qualités et de s'offrir du temps de jeu.