Victoire bordelaise pour la dernière à Lescure

Les girondins se sont imposés 2-1 face à Nantes en marge de la 36e journée de Ligue 1, un huitième succès consécutif à domicile et un moment inoubliable pour les nombreux supporters venus faire leurs adieux à l'emblématique stade Jacques Chaban-Delmas.

Victoire bordelaise pour la dernière à Lescure
Rémy Riou est trop court pour stopper le penalty de D.Rolan et empêcher les girondins de recoller au score. Crédit photo : FC Nantes/A.D.
Bordeaux
2 1
Nantes

Une rencontre spéciale à domicile pour les girondins et leur public, c'est la dernière fois que les joueurs au scapulaire évoluaient dans leur antre du stade Jacques Chaban-Delmas, anciennement nommé Parc Lescure. Les supporters ont animé l'avant-match notamment avec des tifos. Ils étaient 31495 à s'être déplacés au stade pour un match historique.

Willy Sagnol avait décidé de mettre en place un 4-3-3, un schéma assez offensif, auquel Michel Der Zakarian oppose un classique 4-4-2.

Comme souvent cette saison, les marine et blanc mettent la pression dès le coup d'envoi sur leurs adversaires. Khazri alerte la défense nantaise sur coup franc dès la 4e minute, mais la tête de Kiese Thelin ne trouve pas le cadre. Les dix premières minutes de la rencontre se concluent sur un duel remporté par Riou face à Mariano. Les assauts continuent pour les bordelais mais ils sont maladroits dans le dernier geste et les canaris leur opposent une solide défense.

Les nantais s'offrent peu d'escapades dans la surface bordelaise mais Bangoura se montre opportuniste et provoque un penalty, déséquilibré par Mariano. Penalty transformé par Veretout. Les nantais ne prennent l'avantage que pour quelques secondes. Le capitaine du FC Nantes, Vizcarrondo commet une main dans la surface de réparation. Bordeaux recolle au score avec la transformation du penalty par Rolan.

Jusqu'à la mi-temps, Bordeaux tente de mettre le but du 2-1 mais ni Contento, ni Rolan, ni Chantôme ne font trembler les filets nantais. Les girondins ont clairement dominé cette première rencontre sans pour autant concrétiser cela au tableau d'affichage. Nantes a récupéré un nombre de ballon supérieur aux bordelais, pas suffisant encore pour véritablement faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre.

Un début de seconde mi-temps compliqué pour les deux équipes, Bordeaux tâche de prendre l'avantage mais fait preuve d'un manque de justesse technique qui ne lui permet pas de mettre en danger Riou. Les bordelais s'agacent, Contento et Yambéré sont avertis par l'arbitre de la rencontre, Anthony Gautier.

Les marine et blanc trépignent, les canaris défendent avec vigueur et ne sont pas sanctionnés. Les joueurs ont du mal à se trouver et tentent de longue passes qui trouvent difficilement preneur. Nantes ne prend pas le jeu à son compte et laisse les girondins développer leur jeu. A la 63e minute, les marine et blanc commencent à se trouver, Khazri est tout prêt de marquer sur une reprise mais trouve la barre transversale.

Maurice-Bellay se joue des défenseurs nantais et adresse un centre à raz de terre qui trouve Crivelli, ces deux joueurs sont entrés dans les cinq minutes précédant l'action. Le jeune attaquant adresse une passe à Rolan qui inscrit le doublé, on joue la 70e minute et l'on voit mal comment Nantes peut répondre.

Ce deuxième but a donné des ardeurs aux bordelais qui occupent clairement la moitié de terrain des canaris.

A un quart d'heure de la fin du match N'Koudou qui a remplacé Deaux, alerte Carrasso qui ne tremble pas. Il n'y a qu'une équipe qui joue, mais comme en première mi-temps les bordelais sont maladroits dans la dernière passe. Les contacts se font de plus en plus rugueux à mesure que la fin du match se rapproche.

Les minutes ultimes sont très longues, le jeu est haché par de nombreuses obstructions. Les bordelais jouent à se faire peur et Nantes se décide, enfin, à se montrer dangereux. Bessat efface Mariano, entre dans la surface de réparation, dribble Yambéré et il faut un Carrasso impeccable pour éviter le retour au score des nantais. Willy Sagnol offre à Marc Planus quelques minutes de communion avec le public et le terrain, lui qui annoncé quitter le club à la fin de la saison.

Victoire bordelaise 2-1 c'est le huitième match sans défaite à domicile pour les girondins de Bordeaux, une victoire pour le dernier match à Jacques Chaban-Delmas et une pression maintenue pour la course à l'Europe avant de se déplacer à Lyon et de recevoir Montpellier dans leur nouveau stade.