Bordeaux éteint Monaco

Bordeaux, mené au score et sans Carrasso (sorti sur blessure), bat Monaco 3-1 et revient à la 11e place.

Bordeaux éteint Monaco
AFP
Bordeaux
3 1
Monaco
Bordeaux: Carrasso, (Prior 25e) Poko, Sané, Pallois, Yambéré, Plasil, Saivet, Khazri, Maurice-Belay (Ounas 69e), Crivelli (Diabaté 85e) Remplaçants : Prior, Pablo, Guilbert, Ounas, Traoré, Jussiê, Diabaté
Monaco: Subasic, Fabinho, Raggi, Carvalho, (Boschillia 60e) Echlejile, Pasalic (75e), Toulalan, Silva, Moutinho, Costa, (El Shaarawy 53e) Carrillo Remplaçants : Nardi, Wallace, Touré, Andzouana, Boschillia, Lopes, El Shaarawy
SCORE: 0-1 Costa (23e) 1-1 Maurice-Belay (37e) 2-1 Yambéré (41e) 3-1 Plasil
ARBITRE: Benoît Millot
ÈVÉNEMENTS: Stade Matmut Atlantique 21090 spectateurs

Pour le dernier match de la 13e journée, Bordeaux et Monaco se retrouvent après leurs joutes européennes. Bordeaux sort d’un match nul contre Sion en Europa League et une défaite contre Ajaccio. Au classement, ils ont seulement deux points d’avance sur le premier relégable. Monaco toujours plus à l’aise à l’extérieur, reste également sur un nul contre Qarabag et une victoire contre Angers et en cas de victoire il pourrait rattraper le trio de tête. 

Monaco contre le court du jeu  

Le début de match est largement à l’avantage des Bordelais qui multiplient les montées offensives, comme par exemple à la 10e minute avec la grosse occasion de Crivelli qui prend trop de temps pour contrôler avant sa frappe. Il était seul au milieu de la défense des rouges et blancs complètement spectatrice. De plus, Khazri arrive à se retrouver en un contre un avec Subasic, qui bloque l’angle de tir et Raggi sauve sur sa ligne. Monaco a failli ouvrir le score sur une de leurs rares incursions, Carrillo, contrairement à son homologue bordelais quelques minutes plus tôt, reçoit une très bonne passe et enchaine le contrôle et frappe sur le poteau, Carrasso repousse en corner. C’est à la surprise générale que survient l’ouverture du score monégasque de Helder Costa pour sa première rencontre en tant que titulaire en ligue 1. Encore le jeune Carrillo qui s’infiltre dans la surface et frappe, Carrasso repousse sur Costa qui marque. Les Bordelais malchanceux perdent également Carrasso sur son sauvetage, qui est remplacé par Prior.

Les Girondins frappent fort

Les Bordelais après avoir accusé le coup du but et de la sortie de Carrasso réagissent : Khazri remonte la moitié du terrain tout seul, et centre en retrait pour Maurice-Belay qui frappe et marque contre son ancien club. Subasic a été surpris par la trajectoire légèrement modifiée par Toulalan. Les locaux se sentent beaucoup plus forts et sur une reprise de Pallois, Yambéré marque de la tête au milieu d’une défense statique. Monaco retombe dans ses largesses défensives de début de saison et repart aux vestiaires menés 2-1.

Plasil enfonce le clou

Les Girondins repartent comme ils ont terminé la première période et Crivelli transperce les lignes monégasques pour servir Jaroslav Plasil, ancien monégasque, qui prend le temps de placer sa frappe du gauche hors de portée de Subasic. Jardim est obligé de modifier son système de jeu et d’apporter du sang neuf. Tout d’abord en faisant sortir le buteur Lopes par El Shaarawy, puis Carvalho est remplacé par Boschillia. La pression est un peu retombée, les Monégasques semblent abattus par le score, et commettent des fautes à l’image de Fabinho sur Khazri. Le match a perdu de son intensité après le 3e but Girondins. Monaco pousse en fin de match via El Shaarawy mais de façon trop désordonnée et le score en restera là.

Cette victoire fait du bien à Bordeaux qui se retrouve 11e,  à trois points de Monaco et peut préparer ses déplacements successifs à Rennes puis à Liverpool après la trêve internationale. Les Monégasques repartent avec des doutes défensifs et ratent le coche du haut de tableau. Jardim et ses joueurs auront du travail pour la réception de Nantes puis d’Anderlecht en Europa League.