Guingamp retrouve la victoire et assomme Nantes

Dans une rencontre équilibrée, c'est finalement l'En Avant de Guingamp qui s'est imposé face à une formation nantaise qui n'aura pas vu le jour en seconde période, faute à un jeu beaucoup trop frileux.

Guingamp retrouve la victoire et assomme Nantes
(ouestmédias)
EA Guingamp
1 0
FC Nantes

Le début du match se résumait à une passe d'armes entre les deux équipes au milieu du terrain,même si Djordjevic voyait son tir fuir le cadre d'entrée (2e). Les occasions se faisaient rares et il fallait attendre la 21ème minute pour voir Fernando Aristeguieta se mettre en évidence. Mais l'international Vénézuélien loupait sa frappe au point de penalty. La réaction guingampaise était timide et venait par l'intermédiaire du capitaine Lionel Mathis (27e). Les nantais plus en jambes au cours de la première période, allaient le démontrer dix minutes plus tard. Sur un contre, Alejandro Bedoya lancé dans le dos de la défense tentait de servir Filip Djordjevic, il fallait un excellent retour de Jérémy Sorbon pour contrecarrer l'offensive des canaris (37e). Malgré cette grosse occasion, le score ne bougeait pas au tableau d'affichage et les 22 acteurs repartaient aux vestiaires dos à dos. 

Dès la reprise, l'En Avant de Guingamp retrouvait des couleurs et commençait à se défaire du marquage serré du FCN. Cependant, les attentions des joueurs de Gourvennec étaient bien trop timides pour inquiéter l'arrière-garde des canaris. C'est Nantes qui se montrait le plus vaillant, avec Birama Touré notamment, mais la frappe du Malien passait largement au-dessus du cadre (55e). L'EAG poussé par son public, prenait enfin le contrôle de la partie et allait être récompensé juste après l'heure de jeu. Suite à un corner repoussé, le ballon revenait sur Douniama qui ajustait un centre parfait vers la tête de Younousse Sankharé, le coup de casque de l'ancien parisien lobait Riou ( 1-0 63e).

La maison jaune se faisait surprendre sur un mauvais renvoi et sur une grosse erreur de marquage, même si Oswaldo Vizcarrondo était au sol au moment du centre. L'En Avant accentuait sa domination et Thibault Giresse voyait sa frappe fuir le cadre (69e). La défense nantaise ne voyait plus le jour, Christophe Mandanne en profitait pour faire un festival, mais l'attaquant guingampais vendengeait complètement sa frappe (76e). Michel Der Zakarian jouait cartes sur table en faisant rentrer Gakpé puis Bangoura, les deux pions offensifs devaient permettre au FCN de retrouver de l'envie et de l'allant. Cependant c'est encore Guingamp qui se montrait dangereux avec Claudio Beauvue passé par la Jonelière (86e). L'ancien Bastiais qu'on retrouvait deux minutes plus tard, mais Riou gagnait son duel (88e). Dans les ultimes instants, Nantes se réveillait par l'intermédiaire de son buteur Filip Djordjevic, la frappe du Serbe frôlait malheureusement le poteau de Guy Roland N'Dy Assembé (90+2). Le réveil était bien trop tardif et Guingamp s'imposait 1-0 face à des jaunes bien trop pâles. Le FC Nantes enchaîne sa seconde défaite de rang, quant à l'En Avant il retrouve le goût de la victoire après un mois de disette.