Pour mettre les voyants au Vert

L'En Avant de Guingamp va lancer sa saison de Ligue 1 au Roudourou face à une équipe de Saint-Etienne qui ne l'a jamais emporté en terre bretonne de son histoire. De retour de Pékin après leur défaite face au PSG lors du Trophée des Champions, les Guingampais auront à coeur de débuter de la meilleure des manières leur championnat. En face d'eux se présente une équipe des Verts toujours menée par Christophe Galtier et qui se montre ambitieuse pour cette nouvelle saison.

Pour mettre les voyants au Vert
Pour mettre les voyants au Vert

La statistique est claire, en six confrontations au Roudourou (toutes compétitions confondues) les Stéphanois ne se sont jamais imposés sur la pelouse des Rouges et Noirs. Guingamp l’a ainsi emporté à quatre reprises pour deux nuls. L’an passé la rencontre s’était soldée par un score nul et vierge de 0-0.

Faire un meilleur départ qu'en 2013

L’an passé à la même époque, l’équipe costarmoricaine de retour en Ligue 1 après deux montées en trois ans depuis la prise de fonction de Jocelyn Gourvennec avait démarré très timidement sa saison en s’inclinant 3-1 face à l’Olympique de Marseille et notamment en encaissant en seulement seize minutes les trois buts avec de grandes errances en défense. Ensuite il avait fallu attendre la deuxième rencontre à domicile pour voir le club guingampais l’emporter pour la première fois de la saison. Cette année la donne est toutefois différente puisque l’EAG se devait d’être prêt plus tôt dans la saison avec l’objectif du Trophée des Champions. Ils sont donc bien plus au point physiquement.

Dès le début de la saison, Jocelyn Gourvennec va devoir faire des choix puisque le 11 guingampais sera décimé au poste de milieu défensif. En effet le Sénégalais Moustapha Diallo doit toujours purger les 5 matchs de suspension qu’il a reçu en fin de saison dernière, Younousse Sankharé est lui blessé et sera encore absent pour quelques semaines et enfin la tuile du début de saison avec la recrue Julien Cardy qui s’est rompu les ligaments du genou lors du match à Pékin le week-end dernier et a été opéré ce vendredi. Son absence devrait être de six mois. Pour pallier à cette absence, c’est le jeune Laurent Dos Santos âgé de 21 ans et formé au club qui devrait former le duo du milieu en compagnie du capitaine Lionel Mathis. Dos Santos ayant déjà participé à 15 rencontres de Ligue 1 l’an passé (11 titularisations) mais surtout en dépannage au poste de défenseur gauche. Un poste ardu pour celui qui est droitier mais qui a su se montrer satisfaisant dans la majorité de ses matchs.

L'une des nouvelles têtes de l'EAG : Lars Jacobsen/Crédit : Le Progrès

Les recrues Lars Jacobsen, Maxime Baca et Ronnie Schwartz devraient être titulaires avec un 4-4-2 pour  formation de départ. Une incertitude pèse encore sur la titularisation d’entrée ou non de la dernière recrue Sylvain Marveaux à la place de l’expérimentée Thibaut Giresse.  Ce dernier pourrait également être une solution de dépannage au milieu comme il a su le faire en cours de match face au Paris Saint Germain.

Beauvue/Perrin : l'un des matchs dans le match/ Crédit : Le Télégramme

Une ambition européenne

Tout comme pour Guingamp, l’objectif de début de saison de Saint-Etienne va être d’engranger les points avant d’entamer la campagne européenne qui sera éprouvante avec trois matchs par semaine. Un temps annoncé sur le départ, Christophe Galtier est finalement là et bien ambitieux à l'aube de cette nouvelle saison. Lui et l’ensemble de son effectif l’ont signifié fermement, ils visent la gagne pour les deux premiers matchs de la saison. Après s’être déplacé en Bretagne, ils recevront le Stade de Reims dimanche prochain avec l'optique de prendre les six points et de se positionner dans le peloton de tête de la Ligue 1.

Pour affronter la formation bretonne, Galtier devrait mettre en place un 4-3-3. Toutefois les matchs de préparation où Renaud Cohade s’est illustré pourraient lui faire changer d’avis et voir plutôt un 4-2-3-1.  C’est donc pratiquement une équipe type qui se dressera dans les Côtes d’Armor dans la continuité de la précédente saison qui les ont vus finir à la quatrième place et donc se qualifier pour le barrage de l’Europa League où ils affronteront les Turcs de Karabükspor. Il faut noter le replacement de Franck Tabanou au poste de latéral gauche, lui qui était un joueur très offensif à ses débuts. Les recrues offensives Kévin Monnet-Paquet et Ricky Van Wolfswinkel ne seront pas du déplacement. Le premier est suspendu tandis que le second est encore trop juste physiquement. Romain Hamouma qui est sorti blessé au poignet lors du dernier match de préparation face à Lens (1-0) devrait pouvoir tenir sa place. En compagnie de Mevlut Erding et du mondialiste ivoirien Max-Alain Gradel, ils vont former la triplette offensive de Saint-Etienne et devraient poser des problèmes à la défense guingampaise. Celle-ci qui était l’une des plus performantes l’an passé notamment avec son axe fort composé de Christophe Kerbrat et Jérémy Sorbon, s’est renforcée avec les arrivées des latéraux Maxime Baca et Lars Jacobsen.

Franck Tabanou désormais redescendu latéral gauche

Le début du match sera donné à 21h et l'arbitre de la rencontre sera M.Lesage.

Les probables compositions d'équipes :

Guingamp :  Samassa – Jacobsen, Kerbrat, Sorbon, Baca – Mathis, Dos Santos – Beauvue, Giresse (ou Marveaux) – Schwartz, Yatabaré.

Saint-Etienne :  Ruffier – Tabanou, Perrin, Bayal, Clerc – Lemoine, Clément, Cohade – Hamouma, Gradel, Erding.