La première pour Marseille

Supérieur à Guingamp et convaincant dans le jeu en première période, l’Olympique de Marseille a profité de cette troisième journée de Ligue 1 pour obtenir sa première victoire et enfin lancer sa saison. Les phocéens peuvent désormais travailler plus sereinement.

La première pour Marseille
Buteur, Andrè-Pierre Gignac a guié ses coéquipiers vers la victoire ©francetvsport.fr
Guingamp
0 1
Marseille
Guingamp: SAMASSA, JACOBSEN, BACA, SORBON, DIALLO, MATHIS (C), MARVEAUX, KERBRAT, SCHWARTZ, BEAUVUE, MANDANNE
Marseille: MANDANDA (C), NKOULOU, MOREL, MENDY, DJADJEDJE, THAUVIN, PAYET, ROMAO, IMBULA, GIGNAC, AYEW.
SCORE: 0 -1, MIN 46, GIGNAC
ARBITRE: BENOÎT MILLOT. AVERTISSEMENT : PAYET (MIN 29), GIGNAC (MIN 69), BATSHUAYI (MIN 71)
ÈVÉNEMENTS: LIGUE 1, TROISIÈME JOURNÉE, SAISON 2014/2015. STADE MUNICIPAL DU ROUDOUROU

Attendu pour son troisième match de la saison, l’Olympique de Marseille a réalisé une belle performance en s’imposant face à Guingamp après un match bien maîtrisé et de belles phases de jeu. Les hommes de Bielsa ont affiché de réels signes de solidité et de supériorité même si Guingamp aurait pu revenir au score en toute fin de partie.

Convaincants mais inefficaces en première période

©om.net

Après une entame difficile en 3-3-3-1, l’OM s’est montré à son avantage dans le jeu tout au long de la première période, acculant les guingampais dans leur propre camp et les empêchant de ressortir proprement le ballon. Incisif offensivement et bien en place défensivement, les hommes de Bielsa ont alors dominé la partie et enchaîner les occasions sans pour autant réussir à ouvrir le score. A la 7eme, après une belle ouverture de Payet plein axe, Thauvin se présenta en un contre un face à Samassa qui sorti rapidement face à l’ancien Bastiais pour repousser sa tentative. Très rassurant en troisième défenseur aux côtés de Nkoulou et Morel, Romao se mit en évidence à la 10eme avec une belle ouverture par-dessus la défense pour Florian Thauvin, lequel remisa pour Payet qui envoya une frappe enroulée juste au-dessus du cadre. Plus en jambe et présent que contre Montpellier, Gignac failli ouvrir également le score à la 20eme sur une frappe à 20 mètres bien repoussée par Samassa puis à la 24eme suite à un corner de Dimitri Payet. Dominateurs mais inefficaces, les coéquipiers de Mandanda eurent cependant un peu plus de mal à imposer le même rythme après cette grosse première demi-heure et manquèrent de tranchant en phase offensive. Supérieurs au milieu de terrain, les phocéens ont manqué de réalisme, à l’image de nombreux centres imprécis et improductifs. Rassurant défensivement et dans le jeu, l’OM n’arriva pas à faire la différence, mais montra une réelle supériorité technique et tactique. Ouvrant la voie à une bonne seconde période.

En mode gestion pour la seconde période

©lequipe.fr

Conscient des difficultés de son équipe à la finition en première période, Bielsa a alors fait rentrer dès le retour des vestiaires le jeune Batshuayi à la place de Thauvin et changea de système offensif. L’attaquant Belge a ainsi occupé la pointe de l’attaque tandis que Gignac se positionna à droite, afin de rentrer de l’extérieur vers l’intérieur et apporter le surnombre dans l’axe. Un changement tactique qui porta ses fruits dès le début de la seconde période avec l’ouverture du score de Gignac, à la retombée sur la droite de la surface d’un centre précis de Dimitri Payet à la 46eme. Scénario parfait pour l’Olympique de Marseille qui concrétisa alors sa domination technique et territoriale 15 secondes après le retour des vestiaires. Après ce précieux but, la pression est ensuite retombée et les phocéens ont alors cherché à gérer le match. Solide, Marseille arriva à contenir les attaques guingampaises, alternant entre 4-3-3 et 3-3-3-1 au gré des montées d’un Romao très efficace dans une position de false 6 pour évoluer tantôt en milieu défensif tantôt en défenseur central. Les hommes de Bielsa se sont alors montrés dangereux en contre à l’image de cette tentative dans le petit filet de Gignac à la 67eme suite à une belle ouverture de Barrada, rentré quelques minutes avant. Mais à force de reculer, l’OM s’est mis en danger et aurait pu voir Guingamp revenir dans la partie. Ainsi Yatabaré fût tout proche d’égaliser de la tête sur un centre rentrant de la droite à la 74eme tandis que suite à un dégagement au poing de Mandanda sur un corner, Lemaitre envoya une lourde frappe sur la barre à la 79eme. Bousculés mais suffisamment solides pour garder leur but d’avance, les marseillais s’assurèrent la victoire au cours d’une fin de match qui les vu cependant perdre André-Pierre Gignac suite à une blessure au pied.

Intéressant dans le jeu au cours de la première heure de jeu puis solide pour conserver son but d’avance, l’Olympique de Marseille a donc obtenu une victoire précieuse, lançant enfin sa saison. Malgré quelques soucis en fin de partie au moment où les guingampais ont cherché à égaliser, les hommes de Bielsa ont affiché un visage bien plus réjouissants que contre Montpellier et ont rassuré leurs supporters.