Guingamp a trouvé la potion magique

Face à une équipe de Caen vigoureuse mais très vite réduite à dix, les Costarmoricains ont livré une véritable démonstration, sur leur pelouse du Roudourou.

Guingamp a trouvé la potion magique
Déja buteur face à la Fiorentia, Claudio Beauvue a inscrit un doublé face à Caen. (photo :planetpsg.com)
En Avant Guingamp
5 1
Stade Malherbe de Caen
En Avant Guingamp: Lössl, Lévêque, Angoua, Sorbon, Jacobsen S.Yatabaré (Pied, 76'), Mathis (cap), Mou.Diallo (Sankharé, 69'), Giresse, Beauvue, Mandanne (Douniama, 80') Sankharé Pied Douniama
Stade Malherbe de Caen: Vercoutre ,Calvé,Pierre,Al.Yahia,Imorou, Raspentino (Koita, 54'), Adéoti, Féret (cap), Lemar (66, Kanté), Nangis, Privat (Duhamel, 54')
SCORE: 1-0 (Mandanne, 3') ; 1-1, (Yahia, 18') ; 2-1, (Giresse, 21') ; 3-1, Beauvue (62') ; 4-1, Mandanne (63') ; 5-1, (Beauvue, 79').
ARBITRE: 3 cartons jaunes : Diallo (13', tacle dangereux) et Yatabaré (37', tacle dangereux) pour Guingamp. Nangis pour Caen (43', tacle dangereux). Arbitre de la rencontre : M. Amaury Delerue

Le président des Rouge et Noir, Bertrand Desplat, l'a décaré mardi lors d'une conférence de presse organisée au Roudourou : "La situation est mal engagée. Notre village d’irréductibles bretons est assiégé par les légions romaines. Il est l’heure de sonner la révolte et de trouver les ingrédients de la fameuse potion magique !."

Il semblerait que le druide de l'équipe Bretonne, Jocelyn Gourvennec, ait trouvé la bonne formule. Trois jours après la triste bataille perdue à Evian, les Guingampais ont sorti les canons ce mercredi au Roudourou. En face, les Caennais se sont fait bombardés, et ont vite rendus les armes après qu'une de leurs meilleures unités soit tombé sur le front.

Condamné à l'emporter pour ne pas s'enfoncer un peu plus dans la zone rouge, Guingamp cherche d'entrée à jouer vers l'avant. L'ouverture du score arrive dès la troisième minute. A la conclusion d'un joli mouvement collectif, Beauvue sert Mandanne dans la surface. La défense Caennaise, statique, est impuissante. La frappe de Mandanne vient se loger dans le petit filet droit du but de Rémy Vercoutre.

Cueillis à froid, les Caennais ne tardent pas à réagir, malgré la domination des hommes de Jocelyn Gourvennec. Sur un coup franc frappé aux 20 mètres, la défense Bretonne repousse, mais le ballon retombe dans les pieds de Jean-Jacques Pierre. Le défenseur Caennais centre pour Yahia, qui trompe Lössl de la tête.

Un partout, tout est à refaire au Roudourou. Mais le score ne verra pas rester nul très longtemps. Trois minutes seulement après avoir concédé ce but, les Guingampais reprennent l'ascendant, grâce à Thibault Giresse. Très en vue à Evian, le milieu de 33 ans trompe Vercoutre d'une frappe surpuissante.

Les Guingampais dominent cette première mi-temps, et excepté un sauvetage sur sa ligne du portier Costarmoricain, ils ne seront plus inquiétés jusqu'à la mi-temps.

Les Caennais, qui ont besoin de points, eux aussi, pour s'éloigner de la zone rouge, démarrent le mieux cette seconde période. Mais ils manquent d'efficacité. Et vont connaître un terrible coût du sort, qui va les condamner, à l'heure du jeu : une main dans la surface de Jean-Jacques Pierre lui vaudra d'être expulsé, et les Caennais de concéder un pénalty, que transformera Claudio Beauvue : double pénalité qui va sceller leur sort.  

Réduit à dix, les joueurs de Patrice Garande, qui prennent dans la foulée un quatrième but, inscrit cette fois-ci par Christophe Mandanne, bien servi par Giresse, vont être constamment débordés, et subirent les assauts à répétition de Guingampais déchaînés.

Ils encaisseront même un cinquième but, par la patte de Claudio Beauvue, auteur d'un doublé, avant que monsieur Delerue ne mette fin à leur suplice, au bout du temps aditionnel. Grâce à cette victoire, et compte tenu de la victoire d'Evian sur le terrain de Bastia, Guingamp sort de la zone rouge, une première depuis la sixième journée, et grimpe à la 17e place...occupée avant ce match par Caen, qui devient premier relégable. Après la rencontre, Rémy Vercoutre a regretté "le manque d'agressivité de ses coéquipiers".

Certains observateurs avaient pointé la difficulté des Costarmoricains à pratiquer leur meilleur jeu face aux équipes de bas de tableau. Avec cette victoire éclatante, qui plus est à domicile ou ils pêchent cette saison (19ème équipe avant cette rencontre), les hommes de Jocelyn Gourvennec ont fait taire leurs détracteurs.