Guingamp s’impose au bout du suspens

Au terme d’un match spectaculaire, les Costarmoricains se sont imposés (3-2) et enchaînent une deuxième victoire d’affilée. Une première cette saison.

Guingamp s’impose au bout du suspens
Auteur d'un doublé à Reims, Christophe Mandanne est un des hommes en forme à Guingamp cette saison. (Photo Ouest-France)
Reims
2 3
Guingamp

Après sa victoire éclatante au Roudourou face à Caen (5-1,) mercredi, les Costarmoricains avaient la possibilité de confirmer leur nouveau départ en s’imposant sur le terrain de Reims, dixième du championnat.

Ce fut compliqué que face aux Normands, mais le résultat est le même à l’arrivée. Le match avait pourtant mal débuté par Guingamp. Cueillis à froid par des Rémois entreprenants, Guingamp subit, et voit Gaëtan Charbonnier ouvrir le score dès la sixième minute. Après deux arrêts d’entrée, Jonas Lössl, le portier Costarmoricain, plie dès la sixième minute. Oublié dans la surface à la suite d’un corner bien frappé, l'attaquant Rémois contrôle, se retourne et bat le portier Lössl à bout portant pour inscrire son premier but de la saison.

Une ouverture du score logique tant les Rémois dominent ce début de match. Une équipe de Reims qui va multiplier les offensives, et acculer la défense des Bretons. Mais ils ne parviendront pas à transformer les trois occasions qu’ils vont se procurer par la suite.

Un manque de réalisme que les Guingampais vont exploiter. Alors qu’ils souffrent, et qu’ils perdent Diallo sur blessure dès la 23ème minute (remplacé par Sankharé), les hommes de Jocelyn Gourvennec obtiennent, grâce à un bon débordement de Claudio Beauvue sur le flanc gauche, un bon coup franc excentré, à 20 mètres des buts de Johnny Placide. Il est repoussé par la défense Rémoise dans les pieds du Danois Jacobsen qui, pour sa deuxième titularisation d’affilée, prouve une nouvelle fois qu’il a sa place dans le onze de départ.

Sa reprise surpuissante, inarrêtable, vient se loger dans la lucarne gauche de Placide. Après avoir montré qu’il savait défendre, le défenseur central ajoute une nouvelle corde à son arc. Il sait aussi marquer des buts.

Pas de quoi pour autant freiner les ardeurs Champenoises. Les Rémois se créent à nouveau trois occasions jusqu’à la mi-temps. Mais ni Diego, ni Devaux, ni Fortes ne parviendront à tromper le portier Guingampais.

Guingamp plus réaliste



Dominer n’est pas gagner, dit-on souvent dans le football. Reims en a fait la cruelle expérience cet après-midi. Ils avaient surpris d’entrée les Guingampais en première mi-temps. Cette fois, c’est le scénario inverse qui se produit en seconde période. Trois minutes seulement après le retour des deux équipes sur le terrain, Christophe Mandanne profite d’une faute de main de Johnny Placide pour doubler la marque, et inscrire son troisième but en deux matches.

Les Rémois vont continuer de pousser, mais vont manquer de précision dans la finition. Il leur faudra attendre la 68ème minute pour voir leurs efforts être récompensés, sur un exploit individuel de Prince Oniangué. Après avoir éliminé deux défenseurs, il tente sa chance. Déviée par Angoua, sa frappe trompe un Lössl impuissant.

2-2, nouveau rebondissement dans ce match complètement fou. Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Lévêque tente de faire la différence pour Guingamp, mais sa frappe bute sur la transversale, et touche la ligne, avant de ressortir. Le Rémois Diego tentera lui aussi sa chance trois minutes plus tard, mais n’aura pas plus de réussite face à Lössl.

C’est finalement Beauvue qui parviendra à inscrire le cinquième but de la rencontre. A la suite d'un contre rondement mené, bien servi par Sankharé, il élimine deux défenseurs, puis tente sa chance. Sa frappe vient se loger dans le petit filet droit de Johnny Placide. Beauvue inscrit la son sixième but de la saison, établissant ainsi un nouveau record personnel en Ligue 1.

Les efforts de Moukandjo n’y changeront rien. Guingamp s’impose une deuxième fois consécutive, une première cette saison, et s’éloigne un peu plus de la zone rouge, avec trois points d’avance sur le premier relégable, Lens.