Guingamp crée l’exploit et sauve l’honneur des clubs français en Ligue Europa

Moqué par beaucoup de médias français au moment du tirage au sort, les Guingampais sont finalement les seuls rescapés de cette phase de poule, après leur belle victoire sur le terrain de Salonique (2-1)

Guingamp crée l’exploit et sauve l’honneur des clubs français en Ligue Europa
Auteur d'un doublé face à Salonique, Claudio Beauvue marche sur l'eau en ce moment (photo Ouest-France.fr)
PAOK Salonique
1 2
En Avant Guingamp
PAOK Salonique: P.Glykos, R.Rat, M.Vitor, G.Skondras, G.Tzavellas, E.Kace (Maduro, 77'), E.Golasa (Martens, 53'), T.Tzandaris, F.Pereyra (Papadopoulos, 57'), D.Salpingidis, S.Athanasiadis
En Avant Guingamp: Lössl, L.Jacobsen, J.Sorbon, D.Lévêque, B.Angoua, C.Beauvue, S.Yatabaré (Pied, 45'), Y.Sankharé, L.Mathis, T.Giresse (Dos Santos, 85'), Mandanne (Kerbrat, 75'
SCORE: 0-1 : Beauvue (6') 1-1 : Anasthasiadis (22') 1-1 : Beauvue (83')
ARBITRE: Kevin Blom 3 cartons jaunes pour le PAOK : Anasthasiadis (5') Tzavellas (37'), et Skondras (53') 1 carton jaune pour Guingamp : Lévêque (50')

Un club Breton, qui vient des Côtes d’Armor, avec un budget de 25 M€, qui réussit en Coupe d’Europe, c’est possible ? Moi-même, alors secrétaire de rédaction pour Ouest France au sein de la rédaction des Sports de Quimper, j’avoue avoir émis de sérieux doutes sur les chances de réussite des hommes de Jocelyn Gourvennec en cette fin de mois d’août.

Mais il en fallait plus pour décourager les joueurs de l’En Avant, bien déterminés à déjouer les pronostics. Au point de s’offrir la possibilité de se qualifier pour la première fois de leur histoire pour les 16ème de finale de la Ligue Europa lors d’une sixième journée cruciale face au PAOK.

Dès l’entame, les Guingampais affirment leur supériorité. Solides défensivement, ils pressent très haut, empêchant ainsi les Grecs de s’approcher à plus de 40 mètres de leur but.

De nouveau efficaces en Ligue 1 depuis deux rencontres, les Bretons vont montrer qu’ils le sont également en Ligue Europa. Dès la sixième minute, Claudio Beauvue, qui marque en ce moment au moins un but par match, reprend d’une tête parfaite un coup franc millimétré de l’excellent Thibault Giresse, encore très en vue ce soir, qu’il expédie dans le petit filet droit des buts de Glycos.

Dominateur, Guingamp maitrise son sujet, jusqu’à cette faute de main de Jacobsen à la 22ème minute. Le défenseur Danois repousse de la main droite un bon centre d’Athanasiadis, et offre un pénalty à des Grecs jusque-là peu inspirés offensivement. Le PAOK ne manque pas cette occasion de revenir dans la partie, et Athanasiadis trompe Jonas Lössl d’un contre-pied impeccable.

Beauvue s’offre un doublé

Pris de cours par ce but inscrit contre le cours de jeu, les Guingampais ont par deux fois l’occasion de se mettre à l’abri d’un deuxième but Grec avant la pause. Mais Christophe Mandanne manque de réussite. Il touche le poteau, puis voit sa tête passée au-dessus des buts de Glykos.

Dominés en première période, le PAOK revient en seconde avec de meilleures intentions, et parvient à se jouer de la défense Costarmoricaine. Mais la tête de son buteur « maison », Athanasiadis, quatrième meilleur buteur de cette phase de poules avec cinq réalisations avant la rencontre, heurte la barre de Lössl (52’).

En souffrance face à des Grecs retrouvés, les joueurs de l’En Avant tentent de réagir, et de faire le break. Mais la frappe de Thibault Giresse, à la réception d’un centre de Jérémy Pied, auteur d’une bonne rentrée, est repoussée par Glykos.

Le salut viendra de l’inarrêtable Claudio Beauvue, qui s’offre un doublé à la 83ème minute. Sur un contre mené à cent à l'heure, Sankharé transperce la défense de Salonique, et transmet à Beauvue à l’entrée de la surface. Celui-ci repique dans l'axe d'un crochet extérieur et décoche une lourde frappe qui trompe le portier du PAOK. Le cinquième but de la saison en Ligue Europa du Toulousain envoie l’En Avant tout droit en 16ème de finale de la Ligue Europa.

Une qualification au combien méritée tant les hommes de Jocelyn Gourvennec ont été impériaux ce soir. Réputé pour sa chaude ambiance, le stade Toumba a connu un silence de cathédrale. Les seuls chants qui retentissèrent furent ceux des 150 supporters Guingampais ayant fait le déplacement.

Le « Nouveau départ » de Guingamp force le respect. Il y a deux semaines, ils étaient bon derniers de Ligue 1. Ce soir, ils ont sauvé l’honneur des clubs français en Ligue Europa, Lille et Saint-Etienne étant tout deux éliminés après leurs défaites respectives contre Wolfsburg (0-1) et Dniepropetrovsk (0-3).