Guingamp s’en contentera

Après avoir enchaîné cinq victoires toutes compétitions confondues, l’En Avant termine l’année en concédant son premier match nul de la saison à Toulouse (1-1). Un score logique.

Guingamp s’en contentera
Auteur d'un arrêt décisif sur le pénalty de Ben Yedder, Jonas Lössl est impérial en cette fin d'année 2014. (photo Les Echos.fr)
Toulouse FC
1 1
En Avant Guingamp
Toulouse FC: Ahamada, Grigore, Spajic, Moubandje, Tisserand, T.Doumbia, Aguilar (cap), Sirieix, Regattin, Braithwaite, Ben Yedder (Pesic, 72')
En Avant Guingamp: Lössl, Jacobsen, Angoua, Sorbon, Lévêque, Pied (Dos Santos, 83'), Mathis (cap), Sankharé, Giresse, Beauvue, Mandanne (Kerbrat, 64')
SCORE: 0-1, Giresse (8') 1-1 : Doumbia (25')
ARBITRE: Saïd Ennjimi 2 Cartons Jaune pour Toulouse : Sirieix (43', faute dangereuse), Moubandje (49')
ÈVÉNEMENTS: 19e journée de Ligue 1. Au Stadium municipal, à Toulouse. 14188 spectateurs.

Avant la rencontre, Jocelyn Gourvennec avait fait un bilan avant l’heure de cette première partie de saison. Soulignant la belle fin d’année de son équipe (Trois victoires consécutives en Ligue 1, une qualification historique pour les 16e de finale de la Ligue Europa et accession facile aux quarts de la Coupe de la Ligue), il n’avait pas manqué de rappeler qu’avec un solde de 21 points, l’En Avant « n’a que la moitié des points pour se maintenir ». Il exhortait donc ses joueurs à continuer sur leur lancée.

Sur le papier, le déplacement à Toulouse s’annonçait comme un terrain de jeu propice à une nouvelle victoire Guingampaise : une équipe en difficulté, qui restait sur deux défaites d’affilée…à domicile. Guingamp a d’ailleurs pris ce match par le bon bout, en prenant l’avantage dès la 8e minute. A la finition d’un contre rondement mené, Claudio Beauvue frappait à bout portant. Ahamada a repoussé, mais dans les pieds de Thibault Giresse, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets pour inscrire son deuxième but de la saison en Ligue 1.

Euphorique, l’En Avant tenta de faire le break immédiatement. Mais la défense Toulousaine était bien en place hier soir, suffisamment pour résister aux assauts costarmoricains. Ni Lévêque, ni Jérémy Pied ne parviendront à trouver la faille. Guingamp ne marque pas, et se fait surprendre à la 25ème minute par des Toulousains opportunistes. À la suite d'un contre mené à 100 à l'heure, Doumbia est servi par Braithwaite à l'entrée de la surface. Après un bref contrôle, il trompe Lössl d'une frappe puissante dans le petit filet gauche.

Après cette égalisation, la tension monte d’un cran sur le terrain. Les Guingampais sont victimes coup sur coup de trois fautes violentes. Ce qui vaudra à Sirieix d’écoper du premier carton jaune du match (43’). Les esprits s’apaisent après le passage aux vestiaires, et le jeu reprend ses droits. Déjà décisif avant la mi-temps dans les pieds de Beauvue, Ahamada l’est de nouveau d’entrée. Il sauve son équipe à trois reprises, devant Pied et Beauvue, encore très actif hier soir, même s’il est resté muet pour la troisième fois d’affilée.

Lössl encore décisif

Toulouse est dominé en ce début de seconde période, jusqu’à ce pénalty que Monsieur Ennjimi accorde au TFC après une faute de Lössl sur Sirieix. Le portier Danois a trop appuyé sa sortie aérienne. Auteur d’un bon début de saison avec sept buts inscrits, Wissam Ben Yedder n’a plus marqué depuis cinq journées. Il aimerait donc terminer l’année en beauté en renouant avec son efficacité du début de saison (six buts en neuf journées, dont quatre entre la 3e et la 6e). Oui mais voilà, dans les cages de l’En Avant, Jonas Lössl est sur un petit nuage en ce moment.

S’il n’a rien pu faire sur la frappe à bout portant de Doumbia, il va de nouveau se montrer décisif, en repoussant le pénalty du Tunisien, une semaine après son arrêt de grande classe devant un certain Zlatan Ibrahimovic qui lui value de remporter le Top 5 arrêts de la 18e journée réalisé par l’Équipe.

En quête de points, Toulouse mettra la pression sur les buts de l’En Avant jusqu’au coup de sifflet final, en vain. Un partout, score logique, qui laisse Alain Casanova, l’entraîneur du TFC, sur sa faim. « On a eu une entame difficile mais l'équipe a fait preuve de caractère pour revenir au score. On manque de confiance et cela s'est vu en première mi-temps. On s'est lâché en deuxième, on s'est procuré des occasions et on a obtenu ce penalty qui aurait dû nous permettre de gagner. On va se contenter de ce point, même si ce n'est pas suffisant dans notre situation. On va revenir en 2015 pour remplir notre objectif, qui est d'obtenir le maintien. On est placé devant nos responsabilités et les joueurs savent que l'on va devoir se battre pour ne pas descendre. C'est très rare qu'à mi-championnat, il n'y ait pas d'équipe condamnée. Il faut être vigilant et garder la sérénité qui est la marque de fabrique du club. Avec le potentiel de cette équipe et une bonne mentalité je suis persuadé que cela va passer. » 

Son de cloche différent à Guingamp, ou Jocelyn Gourvennec salue le bon match de son adversaire, et le visage affiché par ses joueurs depuis six matchs. « On est très satisfait. C'était notre neuvième match en quatre semaines. Toulouse était obligé de gagner par rapport à sa mauvaise série, et c'est une très belle performance d'avoir pris ce point (…) Prendre un point ici, c'est une performance. C'est bien de finir l'année 2014 sur une note positive. Je n'oublie pas qu'il y a un peu plus de quinze jours, nous avions 12 points et nous étions bons derniers. On a complètement renversé une situation qui était difficile. On a fait plusieurs perfs, comme battre Paris, qui était invaincu en L1. Avoir 22 points aujourd'hui, c'est une belle récompense pour le groupe. En maturité, la Coupe d'Europe nous a beaucoup apporté, et j'espère que cela va se confirmer en 2015. »

Une chose est sure : Guingamp attaquera la deuxième partie de saison en pleine confiance.