Guingamp : La coupe et ça repart ?

Après deux défaites d'affilée en championnat, les Costarmoricains ont retrouvé le goût de la victoire à l'occasion de la Coupe de France, dont ils sont tenant du titre, en éliminant Châteauroux en 16e de finale (2-0).

Guingamp : La coupe et ça repart ?
Buteur et passeur, Thibault Giresse s'est montré décisif face à Châteauroux (photo FFF.fr)
Guingamp
2 0
Chateauroux

La victoire leur manquait. A force de gagner (sept victoires en huit rencontres avant la défaite en Coupe de la Ligue face à Monaco), l'En Avant s'était habitué aux lauriers, et avait oublier le gôut amer de la défaite, dont la répétition avait pourri son début de saison (11 défaites lors des 15 premières journées). Le "nouveau départ" selon les termes de Jocelyn Gourvennec avait alors amorcé cette série de huit matches sans défaite.

Avec la réception de Châteauroux, pensionnaire de Ligue 2 mal en point (19e avec trois points de retard sur le premier relégable, Tours) et la Coupe de France dont ils sont tenant du titre, Guingamp avait l'occasion de trouver un second souffle pour se relancer. C'est chose faite.

Avant la rencontre, Jocelyn Gourvennec, frustré par les deux revers consécutives du club, avait pointé le manque de réalisme de son équipe, et appelé ses joueurs à se faire respecter, estimant qu'il n'y a pas de match piège. Si les Costarmoricains n'ont pas encore réglé leurs problèmes d'efficacité, vendangeant plusieurs occasions en début de seconde mi-temps, ils ont su concrétiser ces occasions, ce qu'ils avaient eu du mal à faire face à Monaco et Marseille (un but en deux matches).

Après une première période assez triste, Claudio Beauvue, rentré à la pause et exceptionnel cette saison à la pointe de l'attaque Costarmoricaine, à ouvert la voie en ouvrant le score à la l'heure de jeu (61'), en reprenant de la tête un corner de Thibault Giresse pour inscrire son deuxième but en deux matches. Le natif de Talence, passeur puis buteur, lorsqu'il transforma un pénalty dans les arrêts de jeu (90+1).

Cette qualification pour les huitièmes de finale satisfait Jocelyn Gourvennec, qui a apprécié la manière : "On a eu effectivement une première période difficile. On a eu du mal à mettre du rythme, on a joué sur un faux rythme, on a eu du mal à accélérer, y compris sur nos récupérations de balles. A chaque fois qu'on a réussi à jouer dans leur dos on leur a posé des problèmes mais c'était pas suffisant et j'ai modifié des choses à la mi-temps, pour qu'on ait une relance un peu plus rapide, des renversements de jeu aussi par Christophe (Kerbrat) et on a été beaucoup plus dynamiques, avec une circulation beaucoup plus rapide et ça a changé le cours du match. On a été, je trouve, très sérieux, très bien organisés et on a fait ce qu'il fallait, c'est-à-dire se qualifier". (source FFF). Les Costarmoricains connaîtront leur adversaire demain à l'issue du tirage au sort.

Le technicien Berrichon, Pascal Gastien, a préféré positiver malgré la défaite et l'élimination en retenant le bon état d'esprit de ses joueurs. "On est déçu par rapport aux efforts qu'on a consentis pour gagner ce match. Je pense qu'on a réellement fait un bon match. On a mal repris la deuxième période, on a perdu énormément de ballons, ce qui les a mis, je pense, un petit peu plus en confiance. Mais autrement on les a bien contenus et on a eu des situations dangereuses en contre qui auraient pu aboutir. Donc, voilà, déçu par le résultat, pas par la manière et encore moins par l'état d'esprit manifesté par les joueurs. On a vraiment pris le match par le bon bout. Après on fait une erreur de marquage sur le corner, on savait qu'ils étaient dangereux. Mais il me semble qu'on méritait de revenir". (source FFF)

Cette victoire tombe à pic avant la réception de Lorient en Ligue 1 samedi. Les Merlus talonnnent les Costarmoricains au classement, à seulement deux points. Les hommes de Jocelyn Gourvennec seraient bien inspirés de battre leur voisin du Morbihan dans le derby pour engranger trois points précieux pour le maintien avant un déplacement périlleux à Bordeaux (6e) le week-end suivant.

Ce soir, Guingamp a franchi une nouvelle marche dans cette Coupe de France. Ils ne sont plus qu'à quatre matches du Stade de France.