Une saga frappée Sang et Or (8/38) : Le Tours FC un ton au-dessus

Troisième match sans victoire pour le RC Lens, qui s'est incliné 3-1 sur le terrain du Tours FC en marge de la 8ème journée de Ligue 2. Le Tours FC reprend du coup la deuxième place au RC Lens. Angers garde la tête de la Ligue 2 en attendant, pourquoi pas, d'accroître son avance Mardi soir.

Une saga frappée Sang et Or (8/38) : Le Tours FC un ton au-dessus
Andy Delort a signé un doublé ce soir. (lfp.fr)
Tours FC
3 1
RC Lens
Tours FC: Leroy (c), Diawara, Fontaine, Schwechlen, Bouhours, Berenguer, Ketkephomphone (Diaz, min. 52), Cetout, Delort (Adnane, min. 64), Kouakou (Chavalerin, min. 76), Bergougnoux.
RC Lens: Aréola, Fradj (Cyprien, min. 80), Kantari, Gbamin, Baal, Le Moigne (c), Valdivia, Chavarria (Nomenjanahary, min. 56), N'Diaye (Salli, min. 56), Ljuboja, Coulibaly.
SCORE: 1-0, min. 29, Delort. 2-0, min. 45+3, Delort. 2-1, min. 65, Le Moigne. 3-1, min. 78, Adnane.
ARBITRE: M. Jean-Charles Cailleux.
ÈVÉNEMENTS: 8ème journée de Ligue 2 au Stade de la Vallée du Cher.

Trois jours seulement après le match nul 1-1 à Bollaert face à Créteil, le RC Lens défiait le Tours FC au stade de la Vallée du Cher dans un match qui ressemblait mine de rien à un choc avec un Tours FC surprenant en ce début de saison et un RC Lens plus en vue mais qui est à la peine depuis deux matchs. L'objectif de l'entraineur Antoine Kombouaré était simple, c'était la victoire. 

La défense lensoise prend l'eau

Très rapidement on comprend que le Racing Club de Lens a du mal et que c'est le Tours FC qui domine cette première mi-temps. Le jeune gardien lensois Alphonse Aréola doit intervenir à plusieurs reprises dans sa surfance pour empêcher l'ouverture du score tourangelle. Il faudra attendre la 22ème minute pour voir la première grosse occasion  lensoise avec un bon centre de Ljuboja pour Coulibaly qui tente sa chance, c'était cadré mais c'est, malheureusement pour Lens, contré par Chavarria. Dans la foulée, Lens va céder une première fois, à la suite d'une touche bien déviée par Kouakou sur Delort, Fradj est mal placé, Gbamin ne peut pas revenir et Delort ajuste tranquillement Aréola (29'). Il en remettra une couche juste avant la mi-temps en accélérant devant Gbamin, Aréola hésite à sortir mais finit par attendre l'attaquant tourangeau qui va l'ajuster une deuxième fois avec un tir cadré qui finit dans le petit filet (45+3'). A la mi-temps Lens est assommé et on comprend au regard de Kombouaré qu'il faudra rebondir en seconde mi-temps.

Tours garde son avance

Dès la reprise, on sent une envie chez les joueurs lensois qu'on ne sentait pas forcément lors de la première mi-temps à l'image d'une belle frappe de Valdivia qui passe à côté (49'). Kombouaré décident d'apporter du sang neuf en remplaçant les deux ailiers lensois et en faisant rentrer Salli et Nomenjanahary. Par la suite Ljuboja n'arrive pas à cadrer une tête qui paraissait plutôt facile (56'). C'est à ce moment que Tours décide de pousser pour marquer un troisième but mais c'est tout l'inverse qui se déroule. En effet, sur une belle remise de Salli, le capitaine Sang & Or Jérôme Le Moigne va réduire le score d'une frappe puissante des 25 mètres qui effleure le poteau gauche de Leroy. On se dit donc que Lens peut revenir dans ce match, encore plus après l'expulsion de Diaz après deux cartons jaunes mérités, mais Tours continue de pousser même à 10. Et ils vont même obtenir un penalty après deux erreurs successives de Fradj et de Gbamin. Adnane marque sur ce penalty et permet à son club de mener 3 buts à 1 à 10 à 15 minutes de la fin du match (78'). Les Lensois paraîssent fatigués et démoralisés et à part une frappe de Nomenjanahary sur la barre transversale (86', il n'y a rien eu à noter dans cette fin de match. 

Le RC Lens devra se reprendre

Deux matchs sans Yahia, deux défaites et 9 buts encaissés. Trois matchs sans Touzghar, zéro victoire. Les statistiques sont là, lorsque les joueurs clés de l'effectif sont absents, c'est toute l'équipe qui est en déroute. Après un fantastique début de saison, le Racing a du mal lors de ces dernières semaines, et même si Le Moigne tient à signaler qu'ils vont se reprendre dans un match difficile face à Metz la semaine prochaine, on peut se demander si le match du Havre n'a pas cassé quelque chose au sein de l'équipe. Depuis ce match on ne retrouve plus cette solidité défensive qui permettait à Lens de remporter ses matchs. Et quand la réussite devant le but n'est plus là non plus, il devient difficile de faire un résultat. Il faudra, au plus vite, reprendre une série positive si le RC Lens ne veut pas être décroché du haut du classement.