Tours FC : une saison qui s'annonce difficile

Alors que le Tours FC vient d'entamer son championnat de Ligue 2, VAVEL France a rencontré trois de ses joueurs, Thomas Fontaine, Pascal Bérenguer et le capitaine Bryan Bergougnoux, pour nous parler de cette saison qui s'annonce difficile et tendue pour le club.

Tours FC : une saison qui s'annonce difficile
Kouakou, butteur lors du premier match de championnat contre Créteil - crédit photo : F. Lavis, www.toursfc.fr

Les objectifs du club

"On vise le maintien en Ligue 2"

Thomas Fontaine

Aucun rêve de gloire pour cette saison, les joueurs restent réalistes : « On vise le maintien en Ligue 2 » déclare Thomas Fontaine. En effet, le club ne peut guère espérer mieux : entre le départ de Leroy, celui programmé de Delort, et l'interdiction par la DNCG de recruter de nouveaux joueurs, l'effectif est réduit. « Sur la durée, ça peut jouer, explique Pascal Bérenguer, Notre objectif est de laisser au moins trois équipes derrière nous ». Au sportif s'ajoute le financier, comme le rappelle le capitaine Bryan Bergougnoux  : « Le but est aussi de pérenniser le club financièrement, vu les difficultés actuelles ».

Malgré ces difficultés, le moral des troupes n'est pas entravé, et les objectifs personnels de Bérenguer et de Bergougnoux, deux cadres importants de l'équipe, restent les mêmes. « Mon objectif est de donner le maximum sur un plus grand nombre de matches possible. Tout donner pour l'équipe, être un bon coéquipier, donner l'exemple de par mon expérience et mon âge, être un cadre pour l'équipe » affirme le milieu défensif tourangeau. Quant au capitaine du TFC, il est lui aussi déterminé à « être le plus performant possible pour marquer le plus de buts, et faire le plus de passes décisives possibles ».

L'effectif

"On sera toujours onze sur le terrain" 

Bryan Bergougnoux

Ce n'est qu'avec un effectif réduit que l'entraîneur Olivier Pantaloni a dû débuter la saison. Les trois gardiens tourangeaux, Benjamin Bertrand, Esteban Salles et Bingourou Kamara, ont tous été formés au club, et le dernier n'a qu'un poste de stagiaire. La défense bleue est elle composée de huit joueurs : Fousseni Diawara, Thomas Fontaine, Léo Schwechlen, Jonathan Gradit, Samuel Bouhours, Thibault Cillard, Bogdan Milosevic et Bundu Vumbi. Pascal Bérenguer évolue lui comme milieu de terrain, ainsi que Kévin Diaz, Xavier Chavalerin, Baptiste Santamaria, Iorry Mengual, Saîf-Eddine Khaoui et Haris Belkebla. Enfin, du côté des attaquants, le club dispose de Christian Kouakou, Bryan Bergougnoux, Billy Ketkeophomphone, Youssef Adnane, et Andy Delort, en attente de son transfert.

Malgré ce groupe restreint, Bergougnoux reste optimiste : « On sera toujours onze sur le terrain, et on prendra les joueurs les plus performants ». Thomas Fontaine rejoint son avis : « On s'est préparé pendant la pause. On savait qu'on serait un groupe réduit, mais nos joueurs sont en forme ». Il faut dire aussi que l'état d'esprit est plutôt bon : « On a une bosse ossature, on se connaît tous. Ça fait un an qu'on travaille avec ce coach, donc on ne se pose pas de questions, on est en confiance » explique Bérenguer.

Bryan Bergougnoux, capitaine du TFC, lors du match contre Troyes - crédit photo : F. Lavis, www.toursfc.fr            

Le début de championnat

"On commence mieux que l'année dernière, ça nous met en confiance"

Pascal Bérenguer

Les Bleus ont débuté ce championnat de Ligue 2 par une victoire à domicile contre Créteil 4 buts à 2. Quatre buts et quatre butteurs différents (Santamaria, Diawara, Adnane et Kouakou), voilà qui était encourageant pour l'équipe. Mais ce plaisir n'a pas duré : le TFC a perdu son deuxième match contre Troyes 1-0, en s'étant bien battu.

Ce début de Ligue 2 qui peut nous sembler mitigé, est quand même satisfaisant pour Pascal Bérenguer : « On aurait aimé ramené un ou trois points face à Troyes ; on a perdu, mais on n'a pas été ridicule contre ce club qui joue la montée. Créteil joue aussi le maintien, c'est bien de leur avoir pris des points. On commence mieux que l'année dernière, ça nous met en confiance ».

Reste à confirmer et à prendre les points, vendredi soir contre Valenciennes.

Côté adversaires, aucun club ne ressort plus qu'un autre : « On a 19 adversaires, le championnat est trop homogène, explique le capitaine Bryan Bergougnoux, Chaque équipe a un potentiel, donc on verra à la fin de la compétition. Ce sera aussi serré que l'année passée ».

La Coupe de la Ligue

"On n'a pas su être opportuniste"

Baptiste Santamaria

Mardi soir, le TFC rentrait en liste pour le premier tour de la Coupe de la Ligue. Confiants, l'objectif était de gagner ce match : « On a la chance de jouer ce premier match à domicile, déclare Bérenguer, On va pouvoir faire tourner l'effectif, et après on verra étape par étape. On essaiera de faire aussi bien que l'année dernière ». La saison passée, les joueurs de Pantaloni ont en effet été jusqu'aux huitièmes de finale, où ils ont été éliminés par Troyes, 3-2.

Et c'est un match jusqu'au bout du suspense que les Bleus ont offert à leurs supporters. Dès la sixième minute, le Tourangeau Kévin Diaz envoie le ballon au fond des filets dijonnais, en pleine lucarne. Le match se calme un peu, et le score est toujours de 1-0 à la mi-temps. Du retour des vestiaires, il faudra attendre la 64ème minute pour que Adnane augmente le score tourangeau, après une magnifique action collective. Mais la joie est de courte durée. Les Bleus se relâchent et encaissent un premier but dijonnais, seulement deux minutes après avoir marqué le leur. Le TFC qui croyait avoir le contrôle se fait encore avoir à la 72ème minute par Babit qui trouve le chemin de l'égalisation. Aucune des deux équipes n'arrive à se démarquer, malgré un penalty pour Tours dévié par le gardien, et la rencontre se finit logiquement aux tirs au but. Et à ce jeu-là, ce sont les Dijonnais les plus forts : Benjamin Bertrand est trop statique et encaisse tous les ballons, tandis que le gardien des Rouges, Baptiste Reynet parvient à en dévier deux. Fin du match, Tours est éliminé, Dijon se hisse au second tour.

Séance de tirs au but tendue entre le TFC et le DFCO - crédit photo : A. Bertrel, www.toursfc.fr

VAVEL France a pu récolter quelques réactions de joueurs tourangeaux comme dijonnais :

Youssef Adnane, attaquant et butteur tourangeau : «  Je suis frustré. Voilà, on menait 2 à 0...C'est compliqué... ».

Baptiste Santamaria, milieu offensif du TFC : « On est déçu de la défaite...On voulait faire tourner l'effectif pour faire souffler ceux qui avaient joué les deux premiers matches de championnat en entier. C'est décevant, on a loupé un penalty et des occasions. On n'a pas su être opportuniste ».

Xavier Chavalerin, milieu offensif tourangeau : « On est dégoûté...Mener 2-0 et se faire éliminer par penalty...C'est toujours chiant. Mais bon, le championnat est plus important ».

Eliott Sorin, milieu dijonnais : « C'est beau pour le groupe, ça va nous souder encore plus. On est un bon groupe, on joue les uns pour les autres. C'est pour ça qu'on fait du foot ».

Le TFC a donc une saison compliquée qui s'annonce devant lui, en espérant que les joueurs parviennent à se maintenir en Ligue 2.