Le bilan de la saison de Ligue 2

Du haut de tableau aux profondeurs du classement, Vavel France vous analyse cette première partie de championnat de Ligue 2.

Le bilan de la saison de Ligue 2
Le troyen Gimbert et son équipe troyenne, champion d'automne de Ligue 2 grâce à sa belle victoire sur la pelouse d'Arles Avignon (4-0).Source photo lfp.fr

Le haut du classement et la bataille pour l'accession en ligue 1 :

Tout d’abord, 4 équipes ont franchi la barre des 30 points à la trêve ! L’équipe troyenne avec sa génération « dorée » (dont l'avant centre Corentin Jean) bien encadrée par le vétéran Nivet -au sommet de son art- est championne d’automne de Ligue 2 avec 36 points et candidate pour une place en Ligue 1, celle-ci propose un assez beau jeu, basé sur le collectif. Elle dispose de la meilleure attaque avec 29 buts en 18 matchs et de la seconde défense juste derrière le Stade Brestois (9 buts encaissés contre 10).

Le dauphin dijonnais est à égalité avec les troyens (avec une différence de buts défavorable de +11 contre +19). Dijon a longtemps accroché la première de la L2 grâce un bon collectif composé d’individualité comme Philippoteaux (qui confirme sa bonne saison dernière) ou encore le gardien Reynet ou l’attaquant Tavares.

La dernière équipe sur le podium est le Stade Brestois qui joue s’appuie sur un football défensif avec le dernier rempart Thébaux, leader défensif de l’équipe bretonne qui a encaissé en moyenne un but tous les deux matchs (9 buts encaissés en 18 matchs de ligue 2). Ses leaders offensifs sont Grougi et Alphonse qui portent les contre-attaques bretonnes. Les brestois comptent 34 points et sont à 2 points de ces équipes de l’Est de la France.

Le club doubiste est le 4ème club qui compte plus de 30 points (31 points), le FC Sochaux, après un été chaotique avec la descente en Ligue 2 en mai et le possible repêchage en L1 avec l’histoire lensoise (qui a plombé le recrutement sochalien) a débuté le championnat de très mauvaise manière (surtout à domicile), avec 6 matchs en août et 4 défaites et 1 nul et une seule victoire ! Le FCSM a renversé la vapeur grâce à un groupe « soudé » et une bonne efficacité, le club est sur une série de 13 matchs sans défaite en championnat !  

Pour les autres concurrents à la montée, le promu du Gazelec Ajaccio est en bien placé (5ème avec 29 points), le club corse a recruté un groupe avec une bonne expérience en L2 et semble vouloir jouer la montée dans l’élite ! L’AS Nancy 6ème peut compter sur son public à domicile et son buteur prêté par l’EAG Dembélé en forme cette saison.

 

Le bas du tableau :

La lanterne rouge Arles Avignon avec 10 petits points semble être en mauvaise posture (dernière attaque avec 13 buts marqués et 32 encaissés) et est déjà à 9 points du premier non relégable nîmois qui lui souffre de ses problèmes extra sportifs avec l’affaire des matchs truqués (et va subir des sanctions ?). Le club de Châteauroux est 19 ème et risque de retrouver le national l’an prochain (la berrichonne aurait dû redescendre l’an dernier mais a été sauvé par la non montée de Luzenac).

Le dernier club dans l’ « ascenseur » est Tours qui, face à ses finances, le départ de ses cadres (Delort par exemple) semble ne pas résister…

Niort ou encore le promu Créteil devront certainement se battre pour garder leurs places en L2 !

Les joueurs :

Le clermontois Saadi est le meilleur buteur de cette première partie de saison avec 11 buts marqués et est la seule satisfaction de la mi saison de la première femme coach professionnelle C. Diacre ?

Le havrais Le Bihan est le second meilleur buteur (10 buts) et le troisième est nancéen : Dembélé (prêté par Guingamp) auteur de 9 buts !

Au niveau du « classement » des passeurs le joueur ajaccien Cavalli est leader avec 7 passes décisives contre 6 pour ses poursuivants Nivet (ESTAC), Martin (Niort) et l’orléanais Puyo.

Cette deuxième partie de saison s'annonce passionnante aussi bien en haut du classement qu'en bas avec la lutte, le maintien en L2 !