Ligue 2 : Le HAC se heurte à un mur !

Le Havre recevait le Stade Brestois 29 dans son Stade Océane. C'était la première du coach américain des marine et blanc Bob Bradley. Vavel vous résume les faits importants de ce match.

Ligue 2 : Le HAC se heurte à un mur !
Ligue 2 : Le HAC se heurte à un mur ! Source photo : site officiel du HAC
Le Havre
0 0
Stade Brestois
Le Havre: Farnolle - Chebake - Fortes (Cap) - Cambon - Mombris - Bonnet - Louiserre - Gimbert (Mendes 76') - Bonnet - Manzala (Mousset 60') - Duhamel
Stade Brestois: Hartock - Falette (Cap) - Tie Bi - Sankoh (Pelé 75') - Belaud (Perez 45')- Battocchio - Keita - Lorenzi - Koubemba ( Brillault 78')- Joseph - Adnane
ARBITRE: Arbitre : Monsieur Castro sera assisté de Messieurs Johann Perruaux et Matthieu Lombard
ÈVÉNEMENTS: Stade Océane - 5965 Spectateurs Temps froid Match comptant pour la 15e journée de L2

Pour la première du coach Bob Bradley, les joueurs normands du HAC sont tombés sur une très bonne défense brestoise et un dernier rempart en forme : Joan Hartock.

Une défense bretonne de fer, un portier en forme

Si Le Havre n'a pas scoré contre le Stade Brestois, ce n'est qu'en partie à cause de son inefficacité mais surtout à cause d'une défense bretonne rugueuse, au placement quasiment parfait et à un portier en or. L'ancien lyonnais Joan Hartock a prouvé qu'il tenait parfaitement son rôle de gardien numéro 1 à Brest. Il a écoeuré les attaquants normands que sont Manzala, Gimbert ou encore Fortes. Ce dernier a d'ailleurs regretté et constaté ce fait au micro d’Eurosport 2 Il y a eu un grand gardien en face, un sauvetage sur la ligne, c’est dommage, on aurait dû concrétiser les occasions qu’on a eues.

Pourtant, le HAC a poussé et dominé jusque dans les derniers instants de cette partie mais le Stade Brestois a bien mis fin à cette série de 4 matchs consécutifs victorieux pour le Havre. C'est dommageable car le club racheté il y a peu par des insvestisseurs américains aurait pu se rapprocher d'avantage du podium. Le HAC reste 4e tandis que Brest stagne en milieu de tableau. Au final ce 0-0 n'arrange personne mis à part la défense bretonne qui freine les normands.

L'homme du match : Joan Hartock, gardien de Brest.